Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Ce forum est en pause indéterminée.


WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: La libération des camps I.02 :: Le front extérieur des camps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

▬ Front extérieur Nord du camp Romain.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Nombre de messages : 498
Points d'expériences : 5138

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Ecrire le nom du dieu ou de la déesse dont votre personnage est issu.
Niveau:
Les pouvoirs: Ecrivez vos pouvoirs ici.
Voir le profil de l'utilisateur




The Mist
Percy Jackson Ҩ Member
Dim 22 Juin - 17:28
La grande libération des camps.





Sur le front ouest extérieur se trouvait une grande autoroute qui filait en direction de San Francisco. Juste à coté, se trouvait également un quartier résidentiel avec des petites rues sinueuses, de jolies maisons et une clôture, surement là pour empêcher les gens d'accéder à l'autoroute. Celle-ci s'enfonçait dans une colline. On pouvait voir deux entrées de tunnel, une pour chaque sens de circulation, semblable aux orbites sombres d'un crâne géant. A l'emplacement du nez, il y avait un mur de ciment avec un porte de métal qui ressemblait à l'entrée d'un bunker; le tunnel Caldecott. Les humains pouvaient pensées qu'il servait pour la voirie, mais la brume cachait l'entrée du camp Jupiter. Cette fois-ci, il n'y avait aucun légionnaire qui surveillait l'entrée.
Seulement, à quelques mètres on pouvait voir une unité divine partisane se diriger vers la porte avec un seul objectif. Gaïa leur avait ordonné de prêter main-forte aux demi-dieux partisans. Cela ne passait pas inaperçu aux yeux des dieux du coté de l'Olympe, qui se postèrent devant l'entrée.

Objectif:

Si vous avez bien compris, la bataille de la libération des camps se passent du 3 jours et demi, donc voici votre objectif pour ce premier jour.

Unité pro-olympienne: Stopper les ennemis dans leur avancé et les battre. Les ordres sont simples, les ennemis ne doivent surtout pas entrer dans le camp, sinon cela signifiait la fin des romains.

Unité divine partisane: Ils doivent tenter de passer le tunnel, mais avant ça, ils devront se débarrasser des dieux pro-olympiens.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 27 Juin - 17:21
Le grand Jour était finalement arrivé. Les ordres avaient été clairs, et la Terre Mère avait parlé. Je m'avançais, solidement et armée, vers l'entrée du Camp Jupiter, où des demi-dieux partisans avaient besoin de nous. Chioné et moi avions été affectées à cet endroit, avec les Manticores qui nous suivaient de près. Moi, Générale de l'Armée des Dieux Génésiens Partisans et Dieux Mineurs, j'avançais fièrement vers le lieu du rendez-vous. Mais nous n'étions pas stupides. Nous savions que les Olympiens répliqueraient, et qu'ils enverraient de bons soldats. Personnellement, je voyais ça comme un compliment et j'adressai un sourire complet à ma comparse, qui avait fière allure elle aussi.  Il était certain qu'ils allaient nous faire combattre contre des Dieux dignes de cette appellation, et que nous aurions du fil à retordre. Moi, particulièrement. Étant plus jeune, j'avais connu moins de Guerres, mais je n'étais pas affaiblie pour autant. J'étais préparée et déterminée à prendre possession de ces tunnels, pour envahir le Camp et mettre fin à l'existence des Romains. Je m'arrêtais d'avancer soudainement et je tentai d'apercevoir les Dieux positionnés à l'entrée, mais j'eus beaucoup de mal à voir. Seules deux silhouettes masculines m'apparaissaient. Je fis signe à Chioné d'avancer et je m'arrêtai à nouveau, avant qu'ils puissent nous voir. « L'attaque surprise reste la meilleure des solutions. Mais si tu veux attaquer directement, ça peut marcher aussi. Ils ne s'y attendront pas. » prononçais-je simplement, en tentant de ne pas dévoiler notre position.


x 65 points d'énergie restants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 27 Juin - 19:11


Ils sont osés s'en prendre à ma pratrie, à mes enfants, à la ville et au camp que je chérissais, pour qui j'ai un profond respect et de grand espoir. Le camp Jupiter, la Nouvelle Rome, tout autant que Jupiter cela représente énormément pour moi. Je ne laisserais personne s'en approcher, je ne lasserais plus personne y pénétrer pour répandre les cendres de la malveillance et du mal. Au nom de tous les puissants dieux romains, moi Mars, dieu de la guerre et de la stratégie, je jure sur mon honneur de Dieu Romain de ne laisser aucun partisan pénétrer dans le Tunnel.

A côté de moi, le Dieu de la Peur, Deimos m'accompagnait, le fils de mon homologue grec Arès, il a retrouvé sa divinité et est prêt au combat. Je ne laisserais pas Arès le distraire, étant dans une guerre beaucoup trop importante pour laisser se bourrin saccager la mise en place de ma stratégie. Je fixais ensuite mon armée, 50 formidable soldat squelette ayant la particularité d'être extrêmement résistants et dur à combattre au corps à corps. J'envoyais 25 d'entre eux protéger l'entrée du Tunnel et ne laisser personne passer. Les 25 autres auront pour mission de nous protéger contre les manticores ennemis.

Par la suite, je fis apparaitre mon armure de guerrier, ma lance en Or Impériale et mon fameux M16 posté dans mon dos, je souris prêt au combat, il fallait agir rapidement et rompre la stratégie de l'ennemi. Ma première attaque aller démontrer toute ma puissance, je soulevais ma lance pour faire appeler à mon magnétisme, j'attrapais des voitures abandonnés et d'autres barres de fer en les enflammant grâce à mes pouvoirs de feu avant de les envoyés sur nos ennemis pour les écraser et leur montrer qu'ils ne sont pas prêt de passer. " Il est temps...Aucune pitié pour nos ennemis, donner tout ce que vous avez. "

¤ 85 - 4 + 4 = 85  - 8 = 77 points d'énergies restants.
¤ -4 points d'énergie : Utilisation du Magnétisme.
¤ -4 points d'énergie : Utilisation du pouvoir de Pyrurgie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 27 Juin - 19:21

Lorsque Gaia donne ses ordres, on ne conteste pas. En armure de combat argent, je resserrai ma poigne sur mon fouet de glace et m’assurai que mon poignard était bien accroché à ma taille. Je faisais équipe avec la Génésienne Evyenía. Notre mission ? Forcer l’entrée du tunnel au camp Romain et y apporter notre aide aux partisans. J’espérais juste pouvoir faire face à des adversaires qui en valaient la peine. Une cinquantaine de Manticores nous suivaient. J'avais pris soin de les diviser en deux fronts, un de chaque côté, pour repousser une potentielle attaque venant de là.

Je retournai un petit signe de tête sec à ma coéquipière. Pas par ressentiment particulier, juste parce que c’était mon comportement habituel. Nous allions vaincre. Il ne pouvait pas en aller autrement, n’est-ce pas ? Je reportai mon attention sur l’entrée du tunnel. La vue n’était pas claire, et je n’avais pas envie de gaspiller ma vision thermique pour deux silhouettes que l’on distinguait déjà. Vus leur tailles, c’était deux hommes. Deux Dieux. J’avançai prudemment, tout en restant hors de leur champ de vision. Une attaque surprise ? Moui. Mes pouvoirs agissaient rapidement, ce serait une bonne idée.

« Je suis pour garder l’effet de surprise. Nos attaques doivent être assez fulgurante pour les prendre au dépourvu. Préfères-tu laisser les manticores se jeter sur le tas d’abord, ou nous lançons l’offensive en personne ? »

A peine eus-je prononcé ces mots qu'une pluie de fer enflammé s'abattit sur nous. J'usai de ma vitesse quasiment instantanée pour y échapper et lançai une rafale de froid pour refroidir les projectiles les plus proches, sans tenter de les prendre tous, pour économiser mon énergie. La génésienne ne fut donc pas plus touchée que moi, ainsi que les quelques manticores ayant eu la chance de se trouver dans mon environnement proche.



---------------------
75 - 4 - 4 = 67
(-4 pour miroir de glace et -4 pour souffle de glace)
(MPottez si ça va pas, j'ai pas l'habitude Urg )
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 28 Juin - 17:08
Front extérieur Ouest


DEIMOS


Me revoilà parmi les dieux. Alors que la résistance s'était mise en route, je m'étais rendu dans mon bureau pour retirer le voile que j'avais placé là pour me cacher aux yeux de Gaia, mais aussi pour protéger les enfants des autres dieux. Mais alors que la protection disparaissait, je pouvais ressentir toute ma puissance reprendre place dans mon corps. Après de longues minutes, j'étais donc redevenu moi, Deimos, dieu de la peur.

Alors que les troupes étaient en route vers le champ de bataille, je disparaissais pour rejoindre les autres dieux. Je n'étais pas forcement le dieu sur qui l'Olympe se repose en temps normal, mais étrangement, j'avais la certitude que les autres ne diraient pas non à un peu d'aide de ma part. Après avoir prit connaissance des projets des dieux, je me suis retrouvé à faire équipe avec... Mars. Un sourire mauvais se dessina sur mon visage, j'avais presque de la peine pour les partisans qui se retrouveraient face à nous.

Je rejoignais donc ma position en compagnie de mon père et alors que nous prenions position, mon armure divine apparut sur moi par-dessus ma toge et une épée de bronze céleste apparut à ma ceinture accompagnée d'un bouclier en or impérial et un casque du même métal. Je n'étais pas tiraillé entre deux camps moi, en Grec comme en Romain, j'étais le même, c'est bien pour ça que mon équipement était un mélange parfait entre les deux groupes.

De ma position, je pouvais voir le groupe adverse arriver vers nous. Alors que Mars commençait à faire parler sa puissance je cherchais pour ma part à deviner qui pouvaient bien êtres nos adversaires pendant qu'une pluie de feu et d'acier tombaient sur les lignes ennemies.


-Je ne parviens pas encore à distinguer les divinités que nous avons face à nous, mais nous devrions tout faire pour éviter que les manticores s'approchent trop de nous, même si elle ne peuvent pas nous blesser, elles pourraient ouvrir une brèche pour les dieux qui seront face à nous...

Je pouvais voir au loin certains des projectiles s'éteindre avant de toucher terre.

-Les voilà.

Sans rien dire de plus je me suis placé en retrait pour être le moins visible possible et ainsi éviter que nos adversaires sachent à qui ils avaient à faire.


75 points d'énergie
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 29 Juin - 4:56
Je fus soulagée d'entendre Chioné. Elle était d'accord avec l'effet de surprise, mais pourtant, quelque chose m'insupportait dans l'air qui flottait. J'entendis un bruit vague et remarquait les voitures enflammées qui foncèrent sur nous, mais Chioné eut un excellent réflexe. Elle nous protégea aisément, et je ne pus que la remercier d'un sourire. Nous étions tout de même devenues proches avec le temps, et la guerre resserrait ces liens. Je pointai au travers la Brume et je montrais les silhouettes masculines. « Ils nous attendent. Nous devons user des Manticores, mais nous ne devons pas les montrer maintenant. Sinon, ils useront de leur armée de monstres, eux aussi. On doit se présenter, face à face. » dictais-je d'une traite. Obéissant à ma propre parole, j'entrepris de m'avancer vers les dieux, et si je m'attendais à en voir deux, je ne m'attendais pas à ceux-là.

Mars et Deimos. L'alter-égo de mon entraîneur, mon grand-père, ainsi que mon père en chair et en os. Il avait donc récupéré sa divinité? Savait-il que sa fille chérie était tournée et fidèle à Gaïa ? Je leur offris mon plus beau sourire. « Je vois que tu as retrouvé ta divinité, Deimos. Quel honneur de finalement t'affronter. » et à peine eus-je prononcé mes paroles que je fixais son regard, mes yeux devenant ceux d'un serpent, et que je lui infligeais une douleur mentale atroce, la sensation que tous les organes vitaux s'arrêtent et se liquéfie dans son propre corps.


x 65 - 4 = 61 points d'énergie restants.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 29 Juin - 6:16


Je fixais le champ de bataille avant de voir rapidement l'armée des partisans arrivés prêt de nous, derrière nous non loin ce tenait les 25 soldats squelettes à qui j'ai ordonné de tenir l'entrée. Nous nous logeons avec le reste des troupes sur le champ de combat où sont arrivés les partisans. Je fixais alors la déesse qui avait osé prendre ma première attaque pour un simple rien, en sachant que je suis Mars Ultor, l'un des plus puissants dieux Romains et qu'aucune d'elles ne serait capable de me tenir tête. Je grognais alors de colère alors que je voyais ma petite fille s'en prendre à Deimos mon fils, elle a donc osé rejoindre Gaïa, bien aucune pitié ne sera faite.

¤ Je voyais alors Deimos souffrir par l'attaque mental de la génésienne, sérieusement ? Je sortis alors mes griffes favorites de mes doigts avant de me mettre à attaquer avec vitesse et agilité, je sautais au dessus d'Evyenia afin de lui donner un coup de griffe dans le dos avant de me retourner avec souplesse pour également donner un coup de griffe au visage de Chioné, ça lui apprendra à la fille des glaces. Puis je me replaçais à côté de Deimos pour le voir sortir de sa torpeur, et demander à 5 guerriers squelettes de se mettre en rang devant nous en affichant leur bouclier afin de nous protéger : " Relève toi fils, ce n'est que le début, nous allons les massacrer. "

¤ Attaque n°1 : Coup de griffe dans le dos (Evyenia) MOYEN
¤ Attaque n°2 : Coup de griffe au visage (Chioné) NUL

77 points d'énergies restants.

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 29 Juin - 15:54

Juste après avoir projeté mon souffle vers les projectiles brûlants pour les frapper, nous nous retrouvâmes face aux deux dieux. J'évaluai rapidement les deux du regard. Deimos, dieu de la peur, et rien de moins que Mars Ultor, un des dieux les plus vénérés de Rome. Tsss... Au moins étaient-ce des adversaires dignes de ce nom. Tandis que la génésienne exerçait son pouvoir mental sur Deimos, je me permis de lui asséner un coup de poignard de bronze céleste entre les côtes, pas très sérieux cependant, avant de me tourner vers le dieu de la Guerre. Il avait beau être puissant, j'avais mes chances de gagner.

Mon poignard encore légèrement teinté d'ichor, je fis claquer mon fouet à épines de glace en direction de Mars, le touchant certes, mais tout aussi superficiellement, à mon grand dépit. En tout cas, ça avait mieux marché qu'un pitoyable coup de griffes qui m'avait loupé. J'enveloppai tout simplement mon corps d'une armure de glace organique, qui amortirait les coups que je pourrais encore recevoir, tout en adressant un rictus moqueur au dieu.

75 - 4 (armure) = 71

Coup de poiganrd à Deimos (faible)
Coup de fouet à Mars (faible)

EDIT ADMIN
Avertissement : Non respect des pouvoirs adverses, Mars et Deimos ne peuvent pas êtres blessés par des armes en raison de leur pouvoir de peau impénétrable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 29 Juin - 19:02
Front extérieur Ouest


DEIMOS


Non ce n'était pas possible, pas sa fille. Il avait fait le choix de laisser à ses enfants la liberté de faire les leurs et à présent, Layton et Evyenía avaient rejoint les rangs de Gaïa. Il avait conscience qu'il avait échoué dans son rôle de père et toutes les actions de ses enfants pouvaient lui êtres imputé, mais il ferait tout pour arranger ça à commencer par remettre une petite fille capricieuse à sa place.

Voilà ce qu'il avait en tête alors qu'il lutait contre la douleur que lui provoquait la déesse de la torture. La douleur était certes énorme, mais il avait déjà connu des douleurs incroyables alors qu'elle n'était même pas encore venue au monde et pour ça, il pouvait remercier son père et ses entraînements plus horribles les uns que les autres.

Par chance Mars était présent et il l'aida à surmonter ça. C'est donc un Deimos à l'esprit vengeur qui se dressait à présent face aux deux déesses.

Juste après ça Chioné passa à l'attaque, mais son poignard glissa sur moi s'il était en mousse.

Sans même accorder le moindre regard à la petite déesse du nord, je regardais ma fille.


-Tu n'es qu'une gamine immature, tu n'es rien pour moi. Absolument rien.

Je regardais Mars et j'ajoutais.

-Occupe-toi de l'autre père, je m'occupe de ma fille.

Je traversais donc la ligne des guerriers squelettes pour venir faire face à ma fille.

-Tu voulais jouer, alors jouons.

Je plongeais mon regard dans le sien et je la plongeais dans une illusion terrorisante où elle se retrouvait enchaîner au milieu de la salle des trônes de l'olympe peu de temps avant que Jupiter, son éclaire originelle à la main ne la condamne a mort.


75 points d'énergie - 7 points = 68 points
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 30 Juin - 5:24
Je ne sentis qu'une chose : les griffes de Mars s'abattre sur mon dos pourtant protégé, mais ses griffes étaient si puissantes... Je sentis le liquide chaud couler de la plaie, probablement profonde et dégueulasse. J'étais habituée à la douleur, mais celle-là me traversa le corps toute entière, me faisant frissonner et grogner. Je poussais un hurlement de douleur et de rage. Comment osait-il ?
Alors que je me relevais dans toute mon élégance (notez le sarcasme...), je croisai directement les yeux de Deimos, grave erreur. Aussitôt qu'il prononça ses fatidiques paroles, je me retrouvai dans un tout autre monde. Ma pire peur.
Être enfermée, capturée par Jupiter, dieu romain, équivalant de Zeus. J'étais enchaînée, et le Dieu s'apprêtait à me faire subir le pire des sorts. Je suppliai, je rageais contre tout ces imbéciles d'Olympiens et de Romains. J'étais incapable de bouger. J'étais impuissante. J'avais perdu le contrôle. Ma seule pensée logique fut que Chioné puisse me sortir de là... Rapidement. En attendant, je poussais d'horribles hurlements, voulant à tout prix sortir de cette illusion qui m'empêchait de me battre.


x 61 points d'énergie restants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 30 Juin - 5:47


J'ai réussi à en blessé une sur deux et ce n'était autre que ma petite fille, je souriais donc avant de me replacer pour voir Chioné passer à l'action. Elle se mit à attaquer mon fils alors qu'il se concentrait pour pouvoir lancer son attaque puis elle s'en prit à moi avec son fouet...Sérieusement ? N'est t-elle donc pas au courant que je possède comme pouvoir qui m'est propre le fait d'avoir une Peau Impénétrable ? Et que mon fils l'a également hérité ? Je me suis mis à rire avant de la pointer du doigt : " Tu es aussi inutile que tous les autres partisans qui ont osés se dresser contre l'Olympe. J'annonce la sentence, vous payerez de vos vies. " , je l'avoue je me laissais peut être un peu envahir par l'esprit déchirant d'Arès en parlant ainsi mais j'en avais également envie.

Je me décalais un peu sur le côté afin d'utiliser l'un de mes pouvoirs, je fis apparaitre un bouclier/champ de force autour de mon fils Deimos pour qu'il soit hors d'atteinte et qu'il puisse continuer à attaquer mentalement sa fille qui osé nous trahir. Ainsi protéger, je me retournais vers la déesse Chioné, avant de ranger mes griffes, je lui souris avant d'apparaitre très rapidement en face d'elle sans qu'elle s'y attend, de là malgré qu'elle soit entouré de son armure de glace, je concentrais toute ma super force dans mon poing pour le lui frapper en pleine poitrine et la projeté à des dizaines de mètres plus loin. " Je suis Mars Ultor, rien n'y personne ne peut me battre sur mon propre terrain, tu l'auras appris à des dépends déesse... " , son armure à peut être amortie un peu le coup mais au vue de toute la puissance que j'ai décuplé, j'ai surement du lui coupé le souffle. Puis j'entrais dans le champ de force que j'ai crée pour rester prêt de Deimos afin de le protéger.

¤ 77 - 11 = 66 points d'énergies restants.
¤ -4 points d'énergie : Utilisation du Bouclier/Champ de Force.
¤ -7 points d'énergie : Utilisation de la Super Force.

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 30 Juin - 18:12
Je poussai un juron mental mais mon visage ne laissa absolument rien paraître autre qu’une froide détermination de gagner. Il pouvait bien épuiser son souffle à insulter les partisans s’il le voulait, mais je n’en avais absolument rien à faire. Pas non plus la peine de gaspiller le moins à lancer des piques que je jugeais inutiles. Par contre, Evyenía semblait être en mauvaise posture face aux pouvoirs de son propre père. Vu les cris qu’elle poussait, ce qu’elle voyait devait être particulièrement horrible…OK, je n’avais tout simplement pas envie de savoir. Je raccrochai également ma dague à ma ceinture, comme elle serait probablement inutile maintenant…

Avant que je puisse réagir et lui venir en aide, le poing de Mars me frappa en pleine poitrine et je fus projetée sur des mètres et des mètres avant de me relever, couverte de poussière, mais bénissant l’armure que je portais qui m’avait probablement évité une cage thoracique en petits morceaux et potentiellement des poumons perforés. Quoique, j’avais quelques côtes qui faisaient méchamment mal. Cassées ou pas… Zappons le corps-à-corps pour le moment, d’accord ? Et puisque pour l’instant, les dieux semblaient être entourés de champs de force…autant dire qu’on était mal. Je donnai rapidement mes ordres aux manticores. La moitié d’entre eux resta derrière nous tandis que les autres se divisaient à peu près également, pour attaquer sur le devant et les côtés les soldats squelettes postés en sentinelle. Les morts semblèrent repousser l’assaut avec difficulté et un mince sourire flotta une seconde sur mes lèvres tandis que je réfléchissais à la manière de sortir ma coéquipière de ce pétrin.


-----
71 points restants
Attaque des manticores [moyen]
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 30 Juin - 19:37
Front extérieur Ouest


DEIMOS


J'étais présent dans l'illusion que vivait ma fille. Je pouvais ressentir toute la terreur qui avait envahi son cœur et son esprit et ça me rendait encore plus fort, plus elle avait peur et plus j'avais d'emprise sur elle. Je parcourais la pièce invisible à ses yeux, puis après un petit moment, je rentrais dans le corps de Jupiter et je posais le regard sur elle.

Sans même un mot je levais l'éclair qui dans le monde réel n'était autre que mon épée et alors que deux éclaires éclaires se dirigeaient sur elle, dans le monde réel je la frappée sur la tempe et dans la nuque. Logiquement, une unique attaque aurait suffi, mais la seconde m'assura qu'elle serait dorénavant incapable de continuer le combat.


-Tu n'aurais jamais dû me faire face petite fille.

Je regardais Mars et j'ajoutais.

-Voilà qui devrais suffire père. Nous devons à présent nous charger de la seconde traîtresse, je vais demander au QG de récupérer ma fille.


Attaque n°1 : Coup du pommeau de l'épée sur la tempe (Evyenia) Moyen

Attaque n°2 : Coup du pommeau de l'épée sur la nuque (Evyenia) Moyen

68 points
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 1 Juil - 20:28


Je regardais mon fils prendre le dessus sur sa fille, la torturant mentalement sans pitié, j'entendais les cries de souffrance de celle ci alors que Chioné volait à plusieurs mètres après mon coup de poing. Elle a réussit à se lever après ça ? Sérieusement , il faut vraiment que j'en finisse avec elle, je me suis mis à lever mon poing pour me concentrer sur mon magnétisme, arrachant des bouts de ferrailles pointues des voitures aux alentour avant de me mettre à lui planter dans tout le corps. Elle est maintenant immobiliser et complètement HS, je me retourne vers Deimos en disant : " Voilà, si tu peux également t'occuper d'elle pour la mettre définitivement hors course, ça nous fera deux prisonniers de guerre. Je vais aller aider mes soldats face aux manticores. "

Je regardais ensuite mes soldats se faire attaquer par les manticores, certains se sont retrouvés à terre, je leurs ordonnais de se mettre en position, utilisant la technique de la phalanges afin de se protéger, puis je leurs ordonnas de lancer une salve de Lance sur les manticores pour en tuer une dizaines. Malheureusement, les manticores se sont mis à voler trop haut, hors d'atteinte des lancées de mes soldats, je grognais en me disant que je m'occuperais moi même d'eux.

¤ Attaque n°1 : Salve de Lance des Soldats Squelettes (sur les manticores) NUL
¤ 66 - 7 = 59 points d'énergies restants.
¤ - 7 = Utilisation du Magnétisme.

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 2 Juil - 0:21
JJe serrai les dents et je jurais en hurlant que je me vengerai. Mon père m'avait placée sous son emprise, et me faisait vivre l'enfer, à proprement parler. Il m'avait plongée dans une illusion à l'apparence si réelle que j'en avais mal, physiquement. Je m'épuisai à vue d'oeil, et je ne pouvais même pas m'en réveiller. J'étais dans son monde. Ma pire frayeur à sa disposition. Être entraînée sur le sol de l'Olympe, et devoir faire face au plus puissant des Dieux. Zeus, ou Jupiter, selon votre provenance. Étant grecque, je l'avais toujours appelé Zeus. Mais peu importe son nom, son air furieux et son épée étaient suffisants pour m'effrayer et me donner envie de hurler, pour de l'aide. Je poussais un nouveau hurlement lorsqu'il me toucha, d'un coup puissant à la tempe. Le pommeau de son épée était lourd et je rageais intérieurement. J’espérais silencieusement que Chioné pourrait venir à bout de ces deux Dieux, même si j'en doutais fortement. Mon grand-père et mon père ne se laisseraient pas abattre sans rien dire. Impossible.
Alors que je pensais à mon calvaire, je reçu un nouveau coup à la nuque, qui me paralysa. Je jurai contre les Olympiens. Gaïa devait gagner. Et c'est sur cette pensée que je m'évanouis silencieusement, mais je sentis mon corps s’aplatir contre le sol, vide de toute énergie.


x  61 points d'énergie restants.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
▬ Front extérieur Nord du camp Romain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» ▬ Front Nord du camp grec.
» [Vicomté] Bressuire
» Description & Plan de table

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: La libération des camps I.02 :: Le front extérieur des camps-
Sauter vers: