Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Enfants de dieux mineurs/génésiens débutent niveau 3, 2 pouvoirs.
# De nouveaux pvs de dieux sont libres ainsi que Perséphone, Arès, Aphrodite, Eos, Apollon !
# Ne manquez pas le nouveau bestiaire et l'annexe spécial "astraïens"

WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: A la découverte du monde :: États-Unis :: San Francisco Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I. O4.2 Boutique sous le joug de l'amour [Pv Colombe]

avatar
Nombre de messages : 50
Points d'expériences : 1056

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Vénus
Niveau: 5
Les pouvoirs: Annihilation des sens/ Altération de l'apparence
Voir le profil de l'utilisateur




Kenan M. Hamilton-King
Percy Jackson Ҩ Member
Lun 19 Juin - 19:19
Voilà un petit moment que Kenan était dans la nouvelle rome. Bien qu'herboriste, il avait besoin d'autres choses comme le fait d'avoir de nouveaux vêtements. Toutefois, Kenan ne connaissait pas trop les environs autour. Depuis, qu'il avait intégré le camp de la nouvelle rome, Kenan ne l'avait jamais quitté et il s'était toujours montré loyal envers les romains et surtout envers sa mère Vénus. Jamais il ne l'avait trahi. Et pour cause. S'était sa mère, mais aussi une déesse et elle lui avait tant apporté qu'il voulait lui prouver qu'il était digne de confiance.

Par ailleurs, depuis quelques années, il s'était assez rapprochés d'une de ses soeurs, Colombe. Il l'avait connu peu de temps après son arrivée et au fil du temps qui s'était passé, il l'appréciait de plus en plus. Mais, jamais il ne lui a dit. Et ce, pour la simple raison, qu'il ne s'était jamais attaché à qui que ce soit jusqu'à maintenant. Et qu'il ne saurait pas comment réagir une fois qu'il l'aurait avoué. Kenan est assez secret sur ce qu'il pourrait pensé sur les autres. Hormis sans doute lorsqu'une fille l'intéresse. Dès que cela est le cas, cela se voit.

Kenan avait d'ailleurs pensé à aller faire du shopping et sa soeurette ayant entendu cela l'avait convaincu de l'emmener avec lui. Si bien qu'il devait se retrouver devant la boutique à San Francisco. Il savait qu'il y avait une superbe boutique de vêtements et avait donc donné l'adresse à sa soeurette avant de se préparer pour partir de la nouvelle-Rome. Connaissant le trajet, enfin plus ou moins, il n'avait pas besoin de se repérer pour s'y rendre. Mais toutefois, il lui fallait quelques jours pour s'y rendre. Et une fois sur le pont, il se rendait compte à quel point la ville ne lui avait pas manquer.

Néanmoins, il s'y rendait pour trouver de bon vêtements qui pourrait lui aller. Et il se rendait à la boutique qui avait changé. Il s'était agrandit. Avant, il faisait surtout des vêtements pour hommes, mais maintenant, il en faisait aussi pour les femmes. Quoi qu'il en soit, il attendait doucement sa soeur à côté de la boutique. Le temps se gâtait, mais Kenan s'en moquait éperdument. Il était là dans un but précis après tout...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 286
Points d'expériences : 913

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: petite fille de Vénus et Mars
Niveau: 9
Les pouvoirs: Manipulation de la peur - persuasion - amplification/annihilation de sentiment
Voir le profil de l'utilisateur




Colombe St Pierre
relentless dove ❄ 1ère cohorte
Mar 20 Juin - 17:07
Boutique sous le joug de l'amour
/ Kenan & Colombe /

▽ Ok… on était en guerre depuis bien trop longtemps. Non, ce n’était pas une excuse, rien ne pouvait excuser ce manquement aux règles les plus simple de la mode. Je ne me souvenais même plus de la dernière fois où j’avais fait les boutiques… ou plutôt… je ne m’en souviens que trop bien. Et cela faisait bien trop longtemps. Non mais ce n’était pas possible, ça ne faisait réellement pas un an et demi que je n’avais pas fait les boutiques. Je comprenais mieux pourquoi mon armoire, que dis-je, mon dressing, faisait affreusement vide. Oui, même alors que mes habits remplissaient une pièce entière. Vous ne vous êtes jamais retrouvé devant votre armoire à regarder d’un air désespéré tous les vêtements que vous aviez sans trouver celui avec lequel vous vous sentirez bien.Et je restais persuadée que le meilleur moyen d’être bien dans sa peau, c’était d’être bien dans ses fringues. Je comprenais mieux pourquoi j’étais au bord de la dépression. Bref, ça n’allait pas du tout. Déjà, dès que j’avais fait ce constat, je me mis à jeter tous mes vêtements qui ne me plaisaient plus… c’est-à-dire au moins les trois quarts de ces derniers. Oui, je les jetais. je sais ce que vous allez me dire si vous êtes des bonnes âmes. Pourquoi ne pas donner. Alors déjà, ça, c’est hors de question. Est-ce que vous avez une idée de combien m’ont coûté ces habits ? Non ? Eh bien je peux vous assurer que la réponse est « beaucoup ». En plus, ils étaient tous en excellents états… je trouvais ça complètement injuste que quelqu’un puisse les avoir sans en fournir le prix. Et pourquoi ne pas les vendre alors ? Vous me voyez mettre mes vêtements à la brocante ou aux foires-à-vêtements ? Non. Bah moi non plus. C’est bon, j’avais autre chose à faire que faire la charité. Fallait pas pousser non plus. Oui, oui, je suis une horrible personne, égoïste, et blablabla. Gardez vos leçons de morales pour vous. Bref, une fois que tous mes vêtements ont été jeté, il fallait bien remplir le vide de mon placard. Sauf que faire les boutiques toute seule. Ça non plus, je ne m’y résoudrais pas. Oui, j’étais pénible et alors ? Je l’assumais parfaitement. Alors quand j’avais entendu que Kenan prévoyait de faire une sortie shopping, j’avais sauté sur l’occasion. C’était l’homme de la situation. Kenan… ça faisait 10 ans qu’il était à la Nouvelle-Rome, je l’avais observé de loin… et si au début, je l’avais complètement critiqué, je devais bien reconnaître qu’il avait progressé. Énormément… Ok, j’avoue, à un moment, j’ai été assez jalouse. Je sais pas s’il a vraiment compris pourquoi je lui avais fait la gueule à ce moment. Enfin, bon, je mettais attaché à lui. Un peu comme un grand frère. Même si je ne le lui avais jamais dit. En fait, je ne savais même pas s’il m’appréciait. En fait, c’était même pas grave s’il ne m’aimait pas. Je préférais ça à l’indifférence. Et les frères et soeurs n’étaient pas obligé de tous s’aimer. Il n’empêche, ils restaient liés à jamais.

▽ Ok, j’arrête de vous perdre dans mes pensées. Bref, quand j’avais été au courant des projets de Kenan, je n’avais pas hésité à le supplier pour que je vienne avec lui. Il était riche, non ? En tout cas, j’avais peut-être un peu joué la carte du « tu sais avec mon pouvoir de persuasion, on pourra vraiment faire tout ce que l’on veut… ». Avec un sourire angélique, c’était imparable. La preuve, il avait fini par accepter, me donnant la date et le lieu du rendez-vous. Et j’étais déjà légèrement en retard. Prenant un sac dans lequel j’avais mis toute mes économies, je piquais la moto de Jazz… Enfin, c’était bien sa moto, non ? En tout cas, je piquais sans vergogne la moto des Abatucci. Et je filais vers le point de rendez-vous, grillant toutes les vitesses. Que voulez-vous, j’aimais le danger, j’aimais la vitesse, et j’adorais cette sensation d’être dans une course poursuite, un peu comme dans les films que je regardais quand j’avais le temps. Bref, j’étais allé assez vite pour que je n’ai pas à m’excuser pour mon retard. Si c’était pas la classe ça. J’arrêtais la moto dans un dérapage, juste devant Kenan, faisant tomber les vélos qui se trouvaient attaché juste devant lui. « Oups ! » Voilà, c’était ma seule réaction. Puis je me contentais de garer la moto, sans aucun scrupule pour les vélos. Après tout, ils ne m’intéressaient pas. Ils n’avaient aucun lien avec moi, alors qu’est-ce que je pouvais en avoir à faire. Non, à la place, j’embrassais Kenan, avant de regarder les boutiques avec un regard excité. « Alors, par quoi tu veux commencer ? Je te préviens, je dois refaire toute ma garde de robe… j’espère que tu aimes passer du temps dans les boutiques… et porter les sacs » Je lui lançais un clin d’oeil, avant d’entrer d’un pas assuré dans la boutique devant laquelle attendait Kenan. Après tout, si un enfant de Vénus n’aimait pas le shopping, où allait le monde ? Je vous le demandais…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 50
Points d'expériences : 1056

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Vénus
Niveau: 5
Les pouvoirs: Annihilation des sens/ Altération de l'apparence
Voir le profil de l'utilisateur




Kenan M. Hamilton-King
Percy Jackson Ҩ Member
Mar 20 Juin - 18:45
Kenan se reposait doucement sans trop savoir pourquoi il avait accepté de faire les boutiques avec sa soeur. Sans doute parce que cela était moins ennuyeux que de le faire seul. Peu lui importait à vrai dire. Ses vêtements n'étaient plus tendance et il n'avait aucune envie de les remettre. Peut-être que plus tard, il redeviendrait tendance, mais pour le moment ce n'était pas le cas. Et attendant patiemment sa soeur, il avait fermé les yeux pour réfléchir à ce qu'il pourrait bien prendre comme vêtements. Il était riche, mais pas question d'acheter n'importe quoi avec sa cb. Quoi que, cela ne pourrait pas lui faire de mal...

Enfin... Réfléchissant tout doucement à ce qu'il pourrait prendre ou non comme vêtement, il entendait rapidement le bruit d'une moto qui fonçait. Il savait en faire, mais n'en avait plus fait depuis un bail. En fait... Depuis qu'il avait rejoint le camp de jupiter. Si bien qu'il observait qui pouvait conduire comme un dératé et sur quel genre de moto. Jamais il ne se serait douté de voir que la personne se garait devant lui en saccageant tout les vélos devant lui. Cela le faisait un peu rire, mais il le cachait derrière une main. Mais le rictus sur son visage pouvait se voir surtout au niveau de ses joues.

Lorsque le motard enlevait son casque, Kenan n'en pouvait plus et se pliait en deux en riant. Ainsi s'était sa soeur. Au moins, elle savait comment faire une entrée bien soignée. Les personnes autour discutaient entre eux et cela l'énervait déjà. S'ils avaient une chose à dire qu'ils venaient le dire en face en portant leur c*******. Mais malheureusement, ils n'en avaient pas et ne les portaient pas en les rendant fier. Fort heureusement, sa soeur était là et cela le réjouissait un peu. La journée s'annonçait bien drôle. Et alors qu'elle l'embrassait, Kenan lui rendait son baiser.

- Et bien je dois faire la même chose. Plus rien ne me tente dans ce que j'ai. La boutique n'a surement jamais connu deux enfants de la beauté. Sinon, ils auraient déjà fait faillite.

Kenan rigolait tout simplement à cette petite blague, mais il n'avait pas encore répondu à la question de sa soeur et il réfléchissait un instant en lui prenant la main. "Pourquoi ne pas passer dans les rayons et voir ce qui nous intéresse en essayant tout ce qu'il pourrait nous intéresser ?" Il rigolait encore un peu, car il savait pertinemment que cela allait énerver les vendeurs, mais ils étaient des clients et donc quasiment tout leur était permis pour qu'ils puissent acheter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 286
Points d'expériences : 913

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: petite fille de Vénus et Mars
Niveau: 9
Les pouvoirs: Manipulation de la peur - persuasion - amplification/annihilation de sentiment
Voir le profil de l'utilisateur




Colombe St Pierre
relentless dove ❄ 1ère cohorte
Sam 24 Juin - 21:08
Boutique sous le joug de l'amour
/ Kenan & Colombe /

▽ Une fois arrivé, je fis un grand sourire à Kenan qui était mort de rire à la vue de mon arrivée. Je ne voyais pas du tout pourquoi. Non mais en vrai, j’aimais le voir joyeux. Je n’étais pas du genre gnangnan et j’aimais bien les conflits, mais pour faire des essayages, je préférais le sourire plutôt que une tête de six pieds de longs. « Ah bah ils vont prendre peur en nous voyant arriver… on va monopoliser leurs cabines d’essayages. Enfin, s’ils ont assez intelligents, ils vont nous faire de la lèche, ce qui va être extrêmement amusant, ça j’en suis sûre… On pourrait même se la jouer client hyper difficile, ne serait-ce que pour voir leurs têtes. » Oui, c’était une idée complètement méchante… Non, disons plutôt sadique. Mais j’assumais parfaitement. Et nous voilà entré dans la boutique. Je devais dire, ça m’avait manqué. Mais ce n’était qu’une fois à l’intérieur que je me rendais compte à quel point. Rien que l’odeur des habits neuf. J’aimais cette odeur. Même si elle ne restait pas sur les habits une fois acheté, parce que bien évidemment, je les mettais à la machine dès que je rentrais, on ne savait jamais qui avait pu mettre sa transpiration à l’intérieur. Mais cette odeur voulait dire que j’allais essayer pleins d’habits. Elle voulait dire que j’allais m’éclater à dévaliser les boutiques. Elle voulait dire que j’allais passer une journée géniale. J’hochais la tête aux dires de Kenan. Ça m’allait parfaitement. Et puis on pourra se conseiller des vêtements à chacun, ce serait assez intéressant. Cela permettra peut-être de sortir de nos styles habituels et de découvrir de nouvelles choses. Oui, vraiment, j’étais emballée. Alors je lançais un tonitruant « Bonjour ! » aux vendeuses, qui devaient déjà être sous le charme de Kenan… ou du mien, ça dépendait de leur bords. En tout cas, les simples humains ne pouvaient pas rester indifférents à notre présence. Déjà, je voyais une jeune demoiselle avancer vers nous en dévorant Kenan des yeux. Me mettant sur la pointe des pieds, je glissais à l’oreille de Kenan quelques mots « Je suis sûre que tu peux choper son numéro rien qu’en souriant… On pourrait peut-être faire un concours de celui ou celle qui arrive à avoir le plus de touche… » Je lançais un regard angélique à Kenan… mais l’intention était bien là. Mon esprit de compétition revenait au galop. Je n’y pouvais rien, j’étais comme ça, j’adorais les challenge et je trouvais que ça mettait du sel à n’importe quelle situation. Bref, je le mettais clairement au défi de se lancer dans un tel challenge.

▽ Mais pour le moment, je me dirigeais entre les rayons, regardant attentivement chaque article, les prenant, les reposants. Autant dire que rapidement, je m’en retrouvais avec tellement que je ne savais plus quoi en faire. Bah oui, je vous avez bien dit que j’avais toute ma garde de robe à renouveler… je n’allais pas pouvoir le faire en achetant quatre pauvres fringues. Et puis je voulais me la jouer à la gossip girl, à la pretty little liars, enfin à toutes ces séries où les héroïnes étaient des shopping addict. Voilà ce qui me parlait. Alors oui, je n’étais pas avare des essayages, bien au contraire. Je volais de rayons en rayons, interpellant Kenan de nombreuses fois. « Tu penses quoi de ce haut ? Bah, on peut toujours essayer ! Et regardes ce que j’ai trouvé pour toi ! Ça change un peu de ce que tu portes d’habitude, mais je suis sûre que ça pourrait t’aller. De toute façon, tout te vas. Ah ! Tu vois, même la vendeuse est d’accord avec moi. » Je prenais à partie la jeune demoiselle, plutôt bien foutue, qui papillonnait carrément des yeux devant Kenan. Non mais sérieusement, j’étais sûre que s’il lui souriait, elle allait tomber en pâmoison. Je devais dire, j’avais un peu de mal avec les gens qui bavaient comme ça quand quelqu’un lui plaisait. Si tu avais envie de lui à ce point, il fallait aller le voir cash. Parce que là, elle avait l’air au bout de sa vie. Enfin, disons que je n’étais peut-être pas la mieux placée pour donner des conseils de ce côté. Après tout, je n’avais jamais eu une seule relation stable, juste des coups d’un soir. À croire que je n’arrivais pas à m’engager. Ce n’était pas ça le problème, je n’arrivais tout simplement pas à avouer que quelqu’un puisse me plaire assez pour que je sois prête à le suivre partout, pour que je sois prête à faire n’importe quoi pour lui. Cette idée me faisait horriblement peur… en fait, non, ce qui me faisait horriblement peur, c’était d’avouer ces sentiments et de me faire tout simplement rejeter. Ça, je ne pourrais pas le supporter. Mais alors pas du tout. Oui, je sais, ça craint de ne pas vouloir s’engager pour ça, et c’était une attitude digne de la plus grande des mauviettes, mais je n’y pouvait rien, rien que d’y penser, ça me tétanisait complètement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 50
Points d'expériences : 1056

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Vénus
Niveau: 5
Les pouvoirs: Annihilation des sens/ Altération de l'apparence
Voir le profil de l'utilisateur




Kenan M. Hamilton-King
Percy Jackson Ҩ Member
Sam 24 Juin - 23:57
Kenan avait ris de bon coeur en ayant vu l'arrivé pour le moins phénoménal de sa soeurette et à dire vrai, cela lui avait fait du bien. Néanmoins, qui sait lorsqu'il pourrait rire autant de nouveau. Quoi qu'il en soit, il était rentré dans la boutique avec Colombe. Prénom qui le faisait toujours sourire intérieurement. Non pas parce qu'il n'aimait pas celui-ci. Mais il trouvait cela assez ironique. Après tout, la colombe était un oiseau se trouvant être l'attribut de leur mère. Par ailleurs, Kenan avait lui-même un prénom assez peu commun, puisque cela voulait dire beau. Rien de plus originale venant de la déesse de la beauté et de l'amour.

A la proposition qu'il avait fait à sa soeur, Colombe trouvait son idée pour le moins intéressante. Et le fait qu'elle souhaitait qu'ils puissent jouer les clients difficile le fit un peu sourire. Si elle était aussi joueuse, autant l'être jusqu'au bout. Kenan réfléchissait un peu tout en regardant les divers rayons sans pour autant s'attarder sur les vendeuses qui allaient vers eux. Par ailleurs, la petite remarque de Colombe le faisait sourire un peu, mais il s'arrêtait de le faire pour un petit temps. Kenan souhaitait voir jusqu'où la vendeuse pourrait tenir sans qu'il ne lui sourit. Cela était un peu cruel de sa part, mais après tout, il le valait bien.

Kenan s'écartait un peu et regardait les habits qu'il pourrait essayer et mettre. Certains attisait sa curiosité si bien qu'il les prit pour les essayer et voir ce que cela pourrait faire sur lui. Mais il regardait aussi les sous-vêtements féminin pour Colombe. Car après tout, être belle sous une sublime tenue était la base du charme féminin. Il en trouvait une assez osé, mais très sexy et la prit en montrant le soutif à Colombe. "Que pense tu de cela ? Cela t'irait sans doute à merveille". Il se retenait de rire, mais il ne mentait pas. Puis, à sa remarque sur la vendeuse qui semblait être presque en transe, Kenan lui souriait. La vendeuse rougissait tellement qu'elle s'écartait un peu avant de revenir.

Kenan s'était alors avancé vers Colombe et la collait en l'enlaçant en regardant la vendeuse. "Pensez-vous que moi et ma petite amie pouvons partager la même cabine ?" Kenan était plié intérieurement au point qu'il était prêt à exploser de rire, mais il se retenait avec beaucoup de difficulté. Cela était tellement drôle que le fait d'arriver à se retenir était un exploit pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 286
Points d'expériences : 913

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: petite fille de Vénus et Mars
Niveau: 9
Les pouvoirs: Manipulation de la peur - persuasion - amplification/annihilation de sentiment
Voir le profil de l'utilisateur




Colombe St Pierre
relentless dove ❄ 1ère cohorte
Aujourd'hui à 18:22
Boutique sous le joug de l'amour
/ Kenan & Colombe /

▽ L’objectif de cette sortie était clair et simple. Outre le fait de renouveler ma garde de robe, c’était aussi de s’amuser. En fait, soyons clair, pour moi, le seul attrait du monde normal, c’était qu’il était simplement là pour assouvir tous mes caprices. Sinon, à quoi pouvaient bien me servirent mes pouvoirs ? Eh oui, j’étais à 100% partisane de la loi du plus fort. Soyons clair, si t’étais pas foutu de t’occuper de toi-même, de te défendre et de sauver tes fesses, je voyais pas trop à quoi tu pouvais servir. Enfin, personnellement, ma vie était assez merdique pour que je n’ai pas à m’encombrer de boulets en plus. Oui, oui, je sais, je suis un monstre d’égoïsme, bouh, c’est pas bien. Fallait s’y faire, je faisais pas dans la pitié. J’avais jamais été élevé dans ce sens. Quoique.. rien n’était tout noir ou tout blanc… c’était bien le problème et la raison pour laquelle j’étais autant perdue dans ma vie ces temps-ci. C’était peut-être même pour ça que j’aimais autant m’évader dans le monde « normal ». Tout était tellement plus simple là-bas, pour la simple et bonne raison que je me fichais complètement de ce qui pouvait arrivé à un simple humain. Et là, la voix de Kenan attira mon attention. Je plissais les yeux en observant le vêtement, ou plutôt le sous-vêtement qu’il me montrait. Est-ce qu’il était sérieux ? Il cherchait quoi ? La bagarre ? En même temps… ok, il fallait bien l’avouer, il était super classe ce soutif. Oui, bon, il fallait bien que je l’avoue, j’avais même carrément envie de l’essayer. Sauf que… franchement, que ça soit Kenan qui me donne des conseils en sous-vêtements… j’y pouvais rien, ça me gênait. Et non, je n’étais pas prude. Pas du tout. Mais merde, c’était sensé être mon frère… En même temps… qui mieux qu’une homme pouvait donner des conseils en lingeries sexy ? Enfin, tous goûts était personnel mais… il n’y avait pas mieux qu’un homme pour se mettre dans la tête d’un homme, non ? Et puis quand il continua à parler, je me détendis. Ok, il voulait juste faire marcher la vendeuse qui bavait littéralement sur lui depuis qu’il était entré à la boutique. Et ça, par contre, j’étais à fond pour. Passant mon bras autour de sa taille, je posais la tête sur son épaule, jaugeant le soutient-gorge d’un oeil expert. « Mmmmh, c’est vrai qu’il est beau. Et puis, s’il te plait, c’est tout ce qui compte, chéri. » Puis à la demande de Kenan à la vendeuse, j’hochais la tête, un petit sourire entendu à la pauvre fille. « Après tout, il faut bien qu’il puisse voir ce que comment ça me va pour donner son feu vert. » La pauvre, elle n’en pouvait plus. Oui, il fallait bien le dire, c’était assez amusant à voir.

Enfin bref, je saisis l’ensemble que me tendait Kenan, un grand sourire aux lèvres, avant de le tirer dans la cabine. « Viens chéri ! Je suis désolée mais on risque d’être un peu à l’étroit par contre. » Rien d’insurmontable bien sûr, mais autant prévenir. Puis je me changeais. Oui, je n’avais aucun complexe sur mon corps et puis… Kenan devait avoir bien vu d’autres corps, non ? En plus, il fallait bien que j’essaie vraiment la tenue pour pouvoir la commenter. « Mmmh, qu’est-ce que tu en penses ? Ce n’est pas trop serré au niveau de la poitrine ? En tout cas, niveau couleur, chapeau, ça va parfaitement avec mon teint. » Et je continuais comme ça, me tournant pour essayer de chasser la moindre imperfection. Puis j’ouvris carrément la cabine, histoire de permettre à la vendeuse de participer au débat. Une chose était sûre, elle aurait préféré que ce soit Kenan qui fasse l’essayage de sous-vêtement. Enfin bon, on n’avait pas toujours ce que l’on voulait dans la vie. Je lançais un clin d’oeil à un homme qui était sorti pour admirer le jean qu’il hésitait à acheter. Il me dévorait du regard, mais ça non plus, ça ne me dérangeait pas, au contraire, j’aimais que l’on aime mon physique. Rien ne valait le regard emplie de désir sur vous pour vous redonner confiance. « Alors ? Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? » Certes, je posais la question à la vendeuse pour la taquiner, mais son avis m’intéressait également. Je n’achetais pas des vêtements qui ne m’allaient qu’à moitié.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I. O4.2 Boutique sous le joug de l'amour [Pv Colombe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sous le joug du destin et la lueur des étoiles, dansons. [PV Mitsuko]
» Sous l'emprise de l'amour ~ [Yan Lando][+18]
» Nuzlocke été du forum sous le signe de l'amour
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: A la découverte du monde :: États-Unis :: San Francisco-
Sauter vers: