Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Ce forum est en pause indéterminée.


WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: Présentations :: Terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deucalion - Destruction is On Road

avatar
Nombre de messages : 11
Points d'expériences : 198

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: -
Niveau:
Les pouvoirs: Immortalité - Téléportation - Télépathie - Polymorphie - Malédiction - Métamorphose - Capacité d'ubiquité - Lévitation - Forme Géante - Création et manipulation de la haine - Mimétisme pierre - Aura de pierre - Super-force - Création et manipulation des golems de pierres - Transmutation en pierre - Corrokinésie - Manipulation des minéraux et des cristaux de la terre - Géo-thermokinésie
Voir le profil de l'utilisateur




Deucalion
Percy Jackson Ҩ Member
Mar 20 Déc - 22:11
✓ Deucalion


son caratère

+ Sombre + Mélancolique + Vengeur + Colérique + Impulsif + Porté sur la bouteille + Rebelle + Anarchiste + Râleur + Sauvage + Critique + Bagarreur + Perturbé + Instable + Fou + Têtu + Taciturne + Mesquin + Moqueur + Sarcastique + Il aime tourner ses ennemis en bourrique + Intelligent, il a souvent une longueur d'avance + Haineux, il pardonnera jamais aux Olympiens + Catégorique, ce qu'il veut, c'est leur destruction par vengeance + Agacé, ce qu'il déteste, ce sont les bavards, les idiots, les trouillards, les traitres, les lâches + Macho + Son truc c'est la moto, les bonnes vieilles Harley Davidson + Il fume, un peu trop peut-être + La mort, la vie, ça n'a aucune importance pour lui +

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
en bref


⊱ AGE : Il a 5 000 ans d’existence, mais il respire dans un corps d’un adulte d’une trentaine d’années.  ⊱ DATE & LIEU DE NAISSANCE : Les dates n’existaient pas à son époque, si ce n’est une affaire de saisons qui ne correspond plus du tout à l’actualité. ⊱ PERSONNIFICATION : Dieu du Renouveau et de la Survie. ⊱ ATTRIBUTS : Les Volcans, et le Mont Parnasse ⊱ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro ⊱ GROUPE : Ouranos’ Divins  

⊱ ÉLÉMENT : Terre ⊱ PARENT DIVIN : Prométhée ⊱ POUVOIRS : Immortalité - Téléportation - Télépathie - Polymorphie - Malédiction - Métamorphose - Capacité d'ubiquité - Lévitation - Forme Géante - Création et manipulation de la haine - Mimétisme pierre - Aura de pierre - Super-force - Création et manipulation des golems de pierres - Transmutation en pierre - Corrokinésie - Manipulation des minéraux et des cristaux de la terre - Géo-thermokinésie ⊱ ARMES/OBJETS MAGIQUES : Un poing américain avec des clous pointus, tantôt en fer céleste, tantôt en acier (arme divine et mortelle, donc = 2 armes ?) + Une boussole qui indique toujours la bonne direction au travers de coordonnées précises en temps réel, qu'il soit à la recherche d'une personne ou d'un objet et qu'importe le lieu, les terres mortelles ou divines.  ⊱ QUELS CAMPS CHOISIS : Insurgés

fiche (c) oceanlounge.







Son passé mythologique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Monsieur, nous vous félicitions pour être votre nouveau de statut de Divin. Afin de garder une trace de votre parcours tout au long de votre éternelle existence, nous aurions besoin que vous nous fournissiez quelques informations. Je vous prierai de rédiger ces différentes réponses comme un récit narratif, nous reprendrons mot par mot vos écrits. Cordialement, l’Administration Suprême Divine.

- A quel moment pensez-vous que votre histoire a débuté ?  

L’histoire débute lorsque Zeus a eu la bonne idée de pisser sur la Terre, en provoquant un déluge. J’étais avec ma sublime femme Pyrrah, et on observait cette connerie du haut du Mont Parnasse. Ensuite, l’Oracle nous a dit de balancer quelques morceaux de Pierre «  les os de la Mère de celle qui sera la Terre », ou je ne sais quoi, pour repeupler la terre. J’étais con à l’époque, alors je l’ai fait. Entre nous, pour repeupler la terre, faut juste travailler ce qu’on a entre les jambes, hein. M’enfin, ces pierres ont été plus rapides que neuf mois de Jachères : des hommes de ma main, des femmes de la main de Pyrrah.

Le texte sera raturé comme suit : « Il tenait sa femme fermement, en observant d’un air horrifié le paysage catastrophique et horrible qui s’offrait à lui. Sa gorge s’était asséchée, douce ironie si vous saviez ce qu’il surplombait : un déluge. Dans sa profonde colère – ou illumination -, le Dieu des Dieux avait abattu ce fléau aqueux sur Terre ; noyant les femmes et les hommes et détruisant bien des terres fertiles. Cependant, il était inapte à être en colère : il était trop effrayé. Tel un vulgaire asticot, il préférait se recroqueviller dans une grotte du Mont Parnasse, seul refuge à cette inondation surnaturelle. Malheureusement, le Destin ne partageait pas ce sentiment car voilà qu’un Oracle apparut, et ordonna à Deucalion de jeter les Os de l’Ancêtre de Gaïa – future mère de la Terre – sur ces terres. Les « Os » ressemblant davantage à de vulgaires pierres prirent soudainement forme humaine dès qu’elles touchèrent le sol. De sa main, il donna vie aux Hommes. De la main de sa femme, les femmes virent le jour. De tout âge, de toute couleur et de tout caractère. Certains étaient d’une intelligence époustouflante, alors que d’autres étaient des abrutis finis. Pourtant, une communauté se forma, et il eut même la joie d’être père à cinq reprises ».

- Avez-vous une descendance ?  

J’ai eu cinq enfants : Hellen, Amphictyon, Protogénie, et Pandore et Thyia. Et un dernier fils, Solaïon.

- Quel est votre plus grande Tragédie grecque ?

Ce connard d’Arès a déclenché la guerre à Athènes ! A cause de lui, ma femme a été … Et mon fils … ILS ONT BRULE ! SOUS MES YEUX ! J’ai entendu les cris de ma famille. J’ai entendu les rires de mes ennemis. On aurait « dû » gagner. Etre des gagnants. Etre de ceux qui pillent, violent et tuent. Nan, on a été les perdants, les faibles, les idiots, les lâches. Les couards.

Le texte sera raturé comme suit : « Athènes avait vu le jour, et ils avaient été témoin de la compétition entre Poséidon et Athéna. La cité était belle et grandiose, carrefour de bien des commerces et de bien des connaissances. Il cultivait bien des espoirs pour son plus jeune fils – les aînés ayant plus ou moins construits leur propre existence -. Il l’imaginait tantôt savant, tantôt prêtre, tantôt fier soldat. Sa femme ria. Et soudainement, ce tableau qui dressait le bonheur familial le plus simple prit des allures de carnages, de guerres, de violences et de sangs, mais surtout de flammes. Le rire de sa femme s’était transformé en un long hurlement au fur et à mesure que les flammes léchaient avec fureur son corps qu’il avait tant aimé et tant caressé. Malheureusement, il n’arrivait pas à attraper Pyrrah : elle s’échappait. Elle cherchait furieusement Solaïon qui criait à son tour, cherchant de l’aide auprès du père et de la mère. L’un impuissant saisi par l’ennemi, qui se gaussait de voir la détresse du Grec, alors que l’autre était condamné aux flammes après avoir subi bien des déshonneurs sous les regards de sa famille. Il avait assisté à tout cela, roué de coups dès qu’il osait respirer. La Guerre. Il la haïssait, depuis ce jour ».

- Quel a été votre plus grand acte héroïque en réponse à la tragédie ? Quelle récompense en avez-vous récolté ?

J’ai pillé des temples, violé des prêtresses, tué croyants et prêtres et … insulté les Divinités. Et fait des offrandes merdiques. Ma récompense est une malédiction : revenir à la vie sans cesse. L’immortalité des Divins, mais sans les pouvoirs. Une simple vermine qui arpente la terre, en somme.

Le texte sera raturé comme suit : « Les mois qui suivirent, il broya du noir, trainant dans les rues, devant un mendiant parmi tant d’autres. Il vit durant ses longs « pèlerinages » quelques croyants. Il les entendait parler des divers Olympiens avec ferveur. Et la haine débuta à cet instant-ci dans son cœur. Comment pouvait-on aimer des êtres abattant le déluge, détruisant bien des choses construites ? Comment pouvait-on respecter une force qui abattait les tortures, les sacrilèges et les morts ? Dès lors, il changea. Il débuta une croisade contre ces Puissances injustes, égoïstes et orgueilleuses. Tantôt il détruisait les temples avec quelques fidèles amis. Tantôt il tuait les plus fervents croyants. Tantôt ils faisaient des offrandes hideuses et innommables à ces Puissants. Tantôt ils prêchaient leurs ennemis. Il déshonora définitivement les Dieux lorsqu’il fit un carnage sanglant dans l’un de leur temple, en insultant la dite divinité. L’acte était stupide, mais il avait été fou, aveuglé. Et surtout, il était désespéré et seul. Peut-être avait-il accepté la mort avec trop de plaisir car le voilà rejeter des portes du Royaume d’Hadès à vie. Il erre aux environs du Styx sans jamais pouvoir l’approcher. Car dès qu’il approchait, il revenait à la vie. Il comprit bien vite La punition des Divins : l’immortalité, mais en goûtant constamment à la mort. Contre son gré, et avec douce ironie, le voilà devenu la Personnification du Renouveau, mais sans les pouvoirs. Pour beaucoup, c’était un joli mot plein d’espoir. Pour lui, ce n’était qu’une malédiction ».






De l'époque médiévale à nos jours.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Il tourne, il tourne le bistou’, le bistou du Dr Franz. Il est passé par les nerfs, il repassera par les os. Il scie, Il scie, le bistou’, le bistou’ du Dr Franz ! récitait un être délabré, ensanglanté dont la chair, les organes, les os et la peau ne formaient plus qu’un ragoût humain dégoutant, même pour les médecins qui le suivaient, le découpaient, le dépeçaient, le brisaient, le décapitaient et le tuaient inlassablement.

L’allemand fusait de tout part. Cependant, le cobaye attaché à une chaise marquée à tout jamais par son sang n’avait guère besoin de parler couramment cette langue pour en comprendre la teneur. Les scientifiques étaient désemparés : ils ne comprenaient pas le secret de la Renaissance de Deucalion. En effet, à chaque fois qu’il mourrait pitoyablement comme tout humain, au lieu de devenir un cadavre froid, rigide et puant, il optait pour une température corporelle des plus hautes avec une régénération. EN moins d’une journée, le revoilà devenu un adulte de la trentaine, fringuant. En apparence. Car, les séances de tortures prolongées et multiples avaient causé de graves séquelles psychologiques. Il délirait. Tantôt il avouait tout sur les dieux mythologiques, tantôt il niait.

- Arès, je renais et je renaitrai. Un jour, je te ferais la peau comme ces médecins me l’ont fait treize fois. Un jour, je te viderai de ton précieux sang divin comme ces médecins me l’ont fait. Un jour, je te ferais mon putain de cobaye scientifique ! hurla-t-il soudainement, submergé par un vieux souvenir. C’était un souvenir de guerre.

Sa haine envers Arès était telle qu’il se trainait à chaque guerre dans le fou espoir de faire face à cette odieuse puissance ayant déversé le malheur sur les innocents. Pourtant, chaque guerre n’était qu’une pierre de plus dans sa folie, ainsi qu’une autre dans sa tour de Haine, frustré de ne pas pouvoir mettre la main sur ce Divin. Pourtant, il était très loin de deviner ce que l’avenir lui réservait. Jamais, ô grand jamais, il n’aurait pensé l’espèce humaine capable du « pire ». A ses yeux, tuer les militaires pour ensuite profiter de sa population innocente était une honte. Il était très loin du compte : cette seconde guerre mondiale avait apporté un nouveau visage à la guerre, au travers de ce que l’on nommera plus tard « Génocide » ou « Massacres d’ethnies civiles ». Lui, il ne portait pas cette étoile jaune. Lui, il avait juste eu la mauvaise idée de se relever en plein milieu d’une fausse commune pendant que le médecin nazi qui avait statué sur sa mort était dans les parages.  Bourru, perdu comme à chaque réveil, il avait naïvement suivi cet homme. Et voilà où il était aujourd’hui, dans un camp de concentration, sur une table ou une chaise, à subir mille et une opérations odieuses. Puis, un jour, il fut libéré.

Beaucoup parlait de guerre froide, du « gentil » capitaliste et du « méchant » communiste, mais aux yeux de Deucalion, aucun humain ou divinité n’était bon. Tout le monde n’était qu’une pâtée de boue, ou alors un géant de lumière divine haïssable. Lui, il avait pris ses distances avec la guerre, ayant compris que c’était inutile de poursuivre Arès de cette façon. Il se devait de devenir puissant « autrement ». Tout d’abord, il se prend de passion pour les motos, et surtout les Harley Davidson. Très vite, sa folie combinée à un esprit rusé rôdé par les années ainsi qu’à une peur inexistante de la mort le conduisent à commettre plus d’un acte. Il rejoint un gang de motards, dont il prend très vite le leadership. Il profite de cette main d’œuvre pour semer la zizanie dans l’Etat Américain où il est. Entre les bars, les filles, les motos, les actes criminels allant de simples vols, aux meurtres, il est très vite recherché. Il s’expatrie des années au Mexique – peut-être un bon siècle – où il se construit un autre empire de destruction. A nouveau, sa folie et son imprévisibilité ont raison de lui : on cherche à le devancer, et à le tuer. Il fuit, encore, mais les poches pleines issus de tous ces méfaits passés durant le dit siècle – entre les vols, les meurtres et les chantages d’hommes politiques -. Cette fois, il veut se rapprocher du centre des pouvoirs de ces Divins, pour trouver un moyen de les battre. Il y a eu Chronos, puis Gaïa. Il n’a pas vu « de ses propres yeux », mais il a su faire parler quelques petits faunes ou satyres ou autres esprits de la nature un brin trop passifs, qui savent très bien parler quand leur doigt de pied – ou de sabot ou de racine – commencent à roussir. Il a également quelques petits informateurs personnels, qui lui doivent des services ou qui n’hésitent pas à faire appel à ses services. Sans parler des monstres : il les aime. Ces derniers ne le considèrent guère importants : certes il revit, mais il n’est pas demi-dieu. Mais ils l’apprécient en raison de sa haine tenace. Pourtant, aux yeux des dits monstres, il ressemble à un clown, et un bouffon, on en rit … et surtout on parle de bien des choses. Il a appris, beaucoup. Etre un vieux baron du crime aidait à comprendre certains codes, et avoir accès à des ressources cachées. Ajoutons à cela qu’étant vétéran de guerre, il connaissait plus d’une ruse ou deux. Il aurait pu être redoutable comme général, s’il connaissait le mot discipline et ordre. Anarchiste, il remettra constamment l’ordre humain en question, ou encore l’ordre des Divins. Sauf l’ordre établi par Ouranos, un homme qu’il avait rencontré parmi ces nombreuses pérégrinations entre ces deux mondes. Il lui avait donné une force incommensurable, une force apte à être l’égal des Olympiens, un moyen de se venger, pour la modique somme d’une fidélité infaillible. Anarchie et Ordre, voilà deux opposés mais qu’il doit apprendre à gérer. Car Deucalion n’est pas Stupide. Ouranos est la carte maîtresse pour mettre à  bas chaque divin. Il parlait d’instaurer un nouveau monde, qui semblait un tantinet ordonné. Ce n’était guère du goût de du futur Némésis d’Arès mais il avait appris une chose en cinq mille ans : si l’on désirait obtenir quelque chose, il fallait savoir faire des concessions. Il fit taire l’anarchiste au fond de lui, réservant cet être-ci aux Olympiens pour créer de futures complications dans leur organisation si bien huilée. A ses yeux, tant qu’il pouvait faire payer aux Olympiens ses cinq mille ans d’errances, il se fichait que le monde tourne rond, ou pas rond.







ses pouvoirs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

  • Création et manipulation de la haine : La haine est un sentiment tantôt violent, tantôt sournois. Pour certains, c’est un moteur pour une vengeance froide et minutieuse. Pour d’autres, c’est l’huile pour marquer l’histoire ou les médias avec violence et rage. Deucalion inspire ce sentiment, et admire son expression selon les différentes personnes.
  • Mimétisme pierre : Sa chair devient soit une pierre solide, soit une pierre sablée, selon son bon vouloir. Tantôt il vous bouscule violemment, tantôt il se déplace comme une longue trainée rugueuse.
  • Aura de pierre : Il peut se contenter de se recouvrir d’une roche solide pour se protéger contre autrui. Ou autre chose.
    Super-force : Comme le nom l’indique, sa force est monstrueuse. Il est capable de briser bien des choses, et des personnes, voire quelques divins.
  • Création et manipulation des golems de pierres : Ce sont ses serviteurs de pierre, crées de son pouvoir, de son énergie, et de sa volonté. Ils naissent, et survivent, autant qu’ils peuvent, à l’image de leur créateur. Ils n’abaissent leur garde – ou n’abandonnent leur tâche rustre – que lorsque Deucalion l’ordonne.
  • Transmutation en pierre : Il peut transformer bien des choses en pierre, que ce soit par simple contact ou par volonté. Evidemment, plus la personne en face est forte, et plus la transmutation en pierre peut se révéler … problématique. Comme il transforme en pierre, il peut également annuler le sort, ne vous inquiétez pas.
  • Corrokinésie : A l’image de la Haine, il pousse les Vices aux cœurs de chacun, et surtout la Corruption. Voler à son prochain, détourné de l’argent, se jeter dans le marché humain ou le marché des organes, qu’importe. Il vous passe à la Corruption, mais la Corruption est une notion qui peut changer d’un cœur à un autre. Au final, les Divins n’influencent que ce que vous êtes. Votre vision définit votre avenir de la Corruption.
  • Manipulation des minéraux et des cristaux de la terre : Il n’hésite pas à extraire les matériaux nécessaires de la terre, tantôt pour une utilisation personnelle, tantôt pour fournir quelques demi-dieux qui ont ses faveurs, tantôt pour les utiliser comme balles perçantes contre ses ennemis.
  • Géo-thermokinésie : Lave et Magma, ses pouvoirs les plus « puissants » et « dévastateurs ». Un pouvoir haït par bien des Hommes et des Femmes.



Le rp test

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]- Siam E. Graymark, lut-il dans un chuchotis à peine perceptible, regadant tour à tour les différentes photos disposés sur les murs d’une maison. Il tantôt deux petites filles – dont l’une qui lui faisait ressembler à quelqu’un –, dont une blonde et bien plus âgée. C’était celle-ci qui l’intéressait. Un mélange de dégoût et d’amusement pouvait se lire sur son visage : il y avait une histoire d’une descendance « diluée » d’Arès dans l’affaire, et d’une « descendance » directe de sa propre personne et surtout de … Il préférait taire ce détail-ci, par respect pour quelques lecteurs prudes et chastes.

- Eh bien, ta mère était mignonne … je suppose, se contenta-t-il de commenter, ne se souvenant nullement de la dite génitrice de la blondinette. Cependant, il pouvait reconnaître quelques traits physiques communs. Etait-il ému ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non.

Il prit la dite photo – la plus récente – de la fillette et quitta la pièce comme il était venu : en se téléportant. Il s’amusait avec ce pouvoir comme un véritable gamin. Il ne tarda pas à porter son dévolu à un bar et le voilà à l’intérieur en moins de deux, à siroter tranquillement une bière, observant toujours la dite photo. Un jeune ivrogne un tantinet trop audacieux s’approcha de l’homme en blouse de cuir, fixa la photo quelques secondes et émit un sifflement.

- C’est de la bombe ! Elle a une de ses pai…

Il ne put terminer vraiment sa phrase car Deucalion enfonça sans aucune pitié son poing dans l’estomac du garçon. Il put sentir – comme entendre – les os craquer, les muscles exploser … Un véritable bain de sang interne. Sans pour autant ralentir, il claqua son verre sur le comptoir et balança la bouteille sur un autre. Sans plus tarder, il déclencha le sentiment de haine de plus d’un et très vite, le barman put assister – voire participer – à ces bonnes vieilles bagarres de Saloon. Plusieurs blessés, dont peut-être un mort, voilà le bilan d’une soirée « réussie » aux yeux de ce nouvel Immortel.

- Hormis moi, personne n’insulte mes gosses, sera son seul commentaire.

Le visage en sang, il était heureux. Le voilà déambuler dans les rues, chantant à tue-tête pour finalement se payer les services d’une prostituée qui semblait des plus charmantes et attirantes. Etre dieu ne voulait pas dire devenir exemplaire, heureusement. Il continuait « sa » vie, avec des pouvoirs en bonus – mais avec des emmerdes comme les gamins, en malus. Il aurait pu renier, ignorer comme bien des Olympiens mais il avait été un vrai père il y a cinq mille ans. Il avait goûté à la sensation de la mortalité à cette époque-ci. Savoir que sa chair mortelle gambadait quelques parts éveillaient en lui bien des souvenirs confus. Indécis, voilà comment il était vis-à-vis de ses enfants qu'il n'avait jamais connu, n'ayant jamais eu de relations sérieuses depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Alors, il agit sans raison, et de façon lunatique. Tantôt il est trop protecteur, tantôt il est trop indifférent.


derrière l'écran

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]⊱ PRÉNOM : Nes’ ⊱ PSEUDO : Flafla ⊱ AGE : 23 ans ⊱ CÉLÉBRITÉ : Charlie Hunnam ⊱ CODE DU RÈGLEMENT : l'histoire est longues d'expérience aux enfants et au parent de commencer à différencier les problèmes majeurs du monde. ⊱ QUE PENSES-TU DU FORUM ?⊱ OU AS-TU CONNU PJRPG ?⊱ BESOIN D'UN PARRAIN OU D'UNE MARRAINE ? … Je veux bien Siam D= ⊱ FRÉQUENCE DE CONNEXION : Euh … Réponse toutes les deux à trois semaines, surtout.  ⊱ INVENTE OU SCÉNARIO ? Scénario ⊱ DERNIER MOT : Promis, si un nouveau personnage … un jour. Romain. XD

Code:
[b]Charlie Hunnam[/b] › Deucalion



(changez que le statut)
✓ Statut de la présentation : En Cours
✓ Suivie par : pseudo

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 332
Localisation : • A la Colonie. C'est bizarre mais je m'y plais bien.
Points d'expériences : 3771

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: • Fille de Deucalion, descendante d'Arès.
Niveau: 5
Les pouvoirs: • Super Force & Création et manipulation de la haine.
Voir le profil de l'utilisateur




Siam E. Graymark
Percy Jackson Ҩ Member
Mer 21 Déc - 9:18
PAPA.
Profite, je ne serai pas toujours aussi contente de te voir.
Re-bienvenue parmi nous, faible ! love Et ça, c'est de la fiche expresse ! Du coup.... Bonne chance pour ta validation ! XD
Et tu as vraiment besoin d'une marraine ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 11
Points d'expériences : 198

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: -
Niveau:
Les pouvoirs: Immortalité - Téléportation - Télépathie - Polymorphie - Malédiction - Métamorphose - Capacité d'ubiquité - Lévitation - Forme Géante - Création et manipulation de la haine - Mimétisme pierre - Aura de pierre - Super-force - Création et manipulation des golems de pierres - Transmutation en pierre - Corrokinésie - Manipulation des minéraux et des cristaux de la terre - Géo-thermokinésie
Voir le profil de l'utilisateur




Deucalion
Percy Jackson Ҩ Member
Mer 21 Déc - 13:02
Ma fille souillée ... Lointaine descendante de Arès ~ snif. T'inquiètes pas, Papa va te ramener sur le droit chemin D= tu lui en seras redevable ~ ** ! Ah mais j'aime pas passer trop de temps sur les fiches, je préfère m'atteler au plus vite à des rps ** !

Merci (l)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1172
Localisation : Quelque part au bunker (a)
Points d'expériences : 748

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Helios
Niveau: 11
Les pouvoirs: Absorption solaire, régénération par la chaleur
Voir le profil de l'utilisateur




Brooklyn S. Hathaway
La furie hawaïenne ☼ Membre d'Équinoxe ☯
Ven 23 Déc - 15:44
J'adore ton histoire, elle est tellement bien et j'ai beaucoup ris Comme toujours, tu interprètes très bien tes persos et je sens qu'on va beaucoup s'amuser ! En tout cas je te valide !
Pardon de te le faire à l'arrache, à l'ancienne quoi, sans code de réponse ect... On va dire que j'avais la flemme de chercher le code !

En tout cas, re-bienvenue parmi nous et j'ai hâte de voir ce que ce petit Deucalion nous réserve en rp **

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Entre l’exigence d’être clair et la tentation d’être obscur, impossible de décider laquelle mérite le plus d’égards. »

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Deucalion - Destruction is On Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» U.S. dollar destruction
» Le devenir des orcs après la destruction de l'Anneau.
» [Réservé] Destruction massive !!! [Rang S]
» Destruction Fatale [ pv ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: Présentations :: Terminées-
Sauter vers: