Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Enfants de dieux mineurs/génésiens débutent niveau 3, 2 pouvoirs.
# De nouveaux pvs de dieux sont libres ainsi que Perséphone, Arès, Aphrodite, Eos, Apollon !
# Ne manquez pas le nouveau bestiaire et l'annexe spécial "astraïens"

WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: Les cartes du jeu :: L'odysseum PJien :: Présentations :: Terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brooklyn S. Hathaway | L'éternité, c'est la mer mêlée au soleil.

avatar
Nombre de messages : 1153
Localisation : Quelque part au bunker (a)
Points d'expériences : 590

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Helios
Niveau: 11
Les pouvoirs: Absorption solaire, régénération par la chaleur
Voir le profil de l'utilisateur




Brooklyn S. Hathaway
La furie hawaïenne ☼ Membre d'Équinoxe ☯
Lun 10 Oct - 21:47
✓ Brooklyn S. Hathaway


son caratère

Amicale - Anxieuse – Audacieuse – Colérique – Compréhensive – Courageuse – Débrouillarde – Désordonnée - Curieuse – Fière – Fougueuse – Gourmande – Impertinente – Insolente – Loyale – Malicieuse – Méfiante - Nerveuse – Râleuse – Sarcastique – Têtue -  Intenable – Franche – Impulsive – Moqueuse – Douce mais aussi Agressive – Souriante – Sociable – Ingénieuse – Exigeante – rancunière.

Je pense pas que je sois si compliquée ou peut-être un peu. Je suis une personne qui va droit au but, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. J'aime ma liberté, j'aime avoir le contrôle de ma vie et je déteste les choses que je ne peux expliquer. On a tant voulu me mettre des limites, m'enfermer dans une cage dorée afin de me formater. On ne peut pas me mettre dans une case, m'obliger à respecter des critères, je n'aime pas suivre le rang comme beaucoup d'êtres humains sur cette terre qui avance au rythme de leur montre, sans se poser de questions. Je suis un électron libre, qui progresse au gré du vent. On m'accuse d'être beaucoup trop sarcastique, trop colérique, trop chiante aussi. On dit que je ne sais pas ce que je veux, que je suis trop difficile avec les garçons, que je ne laisse jamais de chance. Moi je dis qu'il ne faut pas me décevoir, sinon j'aurais tendance à vouloir voir si l'herbe est plus verte ailleurs. On prend aussi pour une folle, on dit que je suis agressive, impulsive, beaucoup trop impulsive. Oui, j'ai tendance à me braquer trop vite, je ne réfléchis pas avant d'agir et j'ai le sang chaud, bouillant même. On arrive même à me sous-estimer et pourtant, je peux faire très mal. C'est plus fort que moi, parfois j'ai envie d'exploser comme une bombe à retardement, tellement que ce monde me fait rager. J'ai appris à vivre au jour le jour, car l'avenir me fait peur. Je suis une personne très anxieuse, stressée, j'ai ce besoin de rester en mouvement. Je vous jure aussi que je suis très ouverte d'esprit, c'est juste que... je préfère voir les choses avant d'y croire. Les gens pensent que je suis trop sûr de moi et pourtant, c'est tout le contraire. J'ai peur de montrer mes blessures, alors je les dissimule sous un masque de sarcasme. Je peux être agacée par beaucoup de choses ou beaucoup de personnes, dans ce cas là je les ignore. Si une grognasse m'attaque verbalement, je l'attaque physiquement. Je n'aime pas les ennuies, ni les histoires, mais si on m'en apporte, je sors les griffes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
en bref


⊱ AGE : 23 ans ⊱ DATE & LIEU DE NAISSANCE : 3 septembre 1993 à Honolulu à Hawaï⊱ ORIGINE & NATIONALITÉ : Américaine, d'origine gréco-nipponne.⊱ STATUT SOCIAL : célibataire ⊱ ORIENTATION SEXUELLE : hétéro ⊱ GROUPE : La colonie grecque

⊱ Arbre de talents : Guerrière/Herboriste (médecin de guerre)⊱ PARENT DIVIN : Hélios ⊱ POUVOIRS : Absorption solaire et Absorption de la chaleur (guérison) ⊱ ARMES/OBJETS MAGIQUES : Une épée à limaille en bronze céleste et un Saï. Objet: Tétradrachme d'argent de Rhodes représentant Hélios, il se met à vibrer de plus en plus quand on s'approche de l'objet/lieu/personne qu'on désire trouver.  ⊱ ANNÉES PASSÉES DANS VOTRE CAMP : Depuis le 5 Aout 2016

fiche (c) oceanlounge.







son histoire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le jour où j'avais finalement traversée le portail magique pour pénétrer à l'intérieur de la colonie grecque, j'avais définitivement tirée un trait sur mon passé. Malgré le fait que je nageais encore vers l'inconnu, j'avais l'impression d'avoir trouvée une grande famille qui, pour une fois, ne me jugeait pas continuellement. Par rapport à mes camarades et à la cruauté qu'ils avaient subis pendant leur enfance, la mienne semblait bien futile. Pourtant, je restais assez secrète sur ma famille biologique. Ma terre natale était Hawaï, une île américaine où il faisait bon vivre. J'adorais ses coutumes, ses plages magnifiques et ce soleil toujours présent qui caressait ma peau dès les premières heures de la journée. Malgré mon apparence, je n'étais pas originaire de cette île. Ma mère Shaïa était la fille d'un américain caucasien venant de Boston et d'une japonaise, héritière d'une firme internationale. Malgré la richesse de sa famille, Shaïa n'était pas heureuse, trimbalée d'un lieu à un autre, sa seule amie était la solitude. J'avais toujours pensée que sa folie venait de là, je croyais qu'elle s'était imaginée un monde fictif pour donner un sens à sa vie. Devenue adulte, ma mère s'était installée à Honolulu, elle rencontra un homme simple, qui travaillait durement pour gagner sa vie. J'avais rapidement compris qu'il ne venait pas de son monde, en quelques sortes. Elle, la fille d'une grande famille, lui le garçon modeste. Pourtant, Shaïa ne cessait de le considérer comme un dieu vivant, même après l'avoir abandonné avec deux enfants sur les bras. J'avais très mal vécue son absence, suite à ça, j'avais du mal à faire confiance à la gente masculine, la peur de l'abandon me tiraillait encore.

Comme vous l'avez compris, j'avais un frère plus âgé. Il avait deux ans de plus que moi et il avait pu profiter de la présence de notre père avant que celui-ci disparaisse après ma naissance. On pense souvent qu'un enfant de trois ans ne peut comprendre les conflits parentales et pourtant, ça laisse des traces indélébiles sur son cœur. L'enfant est comme le ciment, il garde à jamais les marques qu'on lui portent, physiquement et psychologiquement. Nous n'avions jamais été proche, lui et moi, puisque ma mère avait pris toutes les mesures possibles pour nous liguer l'un contre l'autre. Très tôt, elle nous avait séparée et elle s'était amusée à attiser la haine dans nos yeux quand nous nous faisions face. Oui, j'avais haïs mon frère plus que tout au monde, mais il était également la seule personne que j'aimerais pour l'éternité. L'amour fraternel ne suffisait pas contre les projets de Shaïa, elle voulait un héritier digne de sa dynastie et apte à reprendre l'entreprise, elle voulait un véritable requin pour assurer la relève. Ses projets machiavéliques ont surtout provoqués une déchirure familiale. Durant notre enfance, mon frère poursuivait sa scolarité à New-York, pendant que je faisais la mienne à Los Angelès. Je n'avais jamais eu de problèmes d'intégrations, j'avais de bonnes notes et j’excellais en sport. Mon adolescence était plutôt banale, je vivais dans un logement de lycéen près du campus, j'étudiais, je faisais la fête et j'avais un petit ami. Je ne croyais ni en Dieu, ni aux dieux, ni aux fantômes. Les légendes n'étaient qu'une invention humaine pour moi, la magie n'existait pas. Mon but principal était tous simplement de réussir mes études, afin de pouvoir fuir ma famille. J'aimais ma liberté, je voulais vivre dans une petite ville, dans un petit appartement près de la place publique. Je n'avais pas l’ambition d'hériter de l'entreprise familiale, je voulais échapper définitivement à ma mère et à sa cruauté sans limite.

Shaïa s'imposait de plus en plus dans ma vie, les réunions de famille devenaient un calvaire. Face à mon frère, aucun mot ne sortait, j'avais l'impression qu'il avait baissé les bras, qu'il était devenu l'héritier idéal. Moi, je continuais à me battre contre cette oppression, je refusais que ma famille dirige ma vie. Pourtant ma mère s'y donnait à cœur joie, jusqu'à choisir elle-même qui doit partager ma vie. Avec ma mère, mon frère, j'étais en enfer... L'université arrivait à grand pas et j'attendais cette libération avec impatience. Je me souvenais l'humeur de Lincoln, lorsque je reçus mon dossier d'inscription. C'était la première fois qu'il s'adressait à moi, autrement qu'avec des monosyllabes. Non, ce jour-là, nous nous étions engueulés sur le choix de ma filière. Oui, lui aussi s'y mettait... Pour Lincoln, j'avais plus de chance de réussir si je me dirigeais vers la finance, alors que je préférais m'orienter vers un choix plus passionnant comme l'art ou la psychologie. Comment en n'étions nous arrivés là ? Comment une mère pouvait-être s'assurer que ses enfants se déchirent à jamais ? Et nous... Nous n'avions rien fait pour échapper à ce destin, nous étions trop fiers pour faire le premier pas et tenter une trêve. Il était distant et j'étais indifférente, il était taciturne, réservé et j'étais impulsive, colérique. Pourtant, ce jour-là, il avait changé... C'était vrai que je ne l'avais pas vu depuis des années, avant ces réunions familiales organisées par ma mère, mais le changement était renversant. Oui, mon frère n'était plus un enfant, mais un homme de 20 ans. Lincoln dégageait une certaine assurance, je le trouvais beaucoup trop impérieux avec moi, même si j'étais sa sœur, je ne lui appartenais pas. J'avais cette désagréable impression que Monsieur désirait prendre le rôle du chef de famille, celui que notre père aurait dû avoir. Il ne semblait pas apprécier mon refus d'obéir à ses exigences et je prenais un malin plaisir à l'énerver d'avantage. Quand nous étions enfant, nous en venions souvent aux mains, un coup de pieds par-là, un coup de poings par-ci, mais aujourd'hui il faisait trois têtes de plus que moi... Ce n'était vraiment pas rassurant. Au premier abord, on pourrait croire que j'étais d'une nature de feu et lui de glace, mais nous étions pareils au final. Il était comme un volcan, il attendait toujours le bon moment pour exploser. Seulement, je n'avais pas encore 18 ans et lui, il n'avait légalement aucune autorité sur moi, mais il en avait à travers ma mère. Les études dans la finance, se transformèrent secrètement en études de médecine... Sans qu'il le sache, j'avais tout simplement demandé un autre dossier. Voilà comment on devient une rebelle chez les Hathaway. Pourquoi la médecine ? Et bien, après réflexion, j'ai préférée faire un choix judicieux, afin de pouvoir apporter mon aide aux gens.


On dit que l'université représente les meilleurs années de notre vie et... c'est vrai. L'université, ce n'est pas simplement les potes, les cours chiants, les bêtises pour amuser la galerie. L'université, c'est surtout les fêtes étudiantes, les premières cuites, les premières gueules de bois, les premiers séchages de cours parce qu'on est trop défoncé pour sortir du lit. Une fois, j'avais tellement bu, que je m'étais endormi dans ma baignoire. Être étudiant s'est également aller en cours, juste pour faire acte de présence. On se lève quand même à 8h du matin, avec une gueule de bois... capuche, lunette de soleil et on hiberne tranquillement au fond de la classe. On rencontre aussi toutes sortes de gens : Les trop-sérieux (ceux qui savent tout, ceux qui sont de véritables génies dans le genre à bosser leur cours jusqu'à 2h du mat, alors qu'il n'y a pas de partiel avant quatre mois), Les vampires (ceux qu'on ne voit jamais), les extraterrestres (on ne sait pas pourquoi ils sont là) et les... les fêtards, comme moi qui préfèrent profiter à fond, cours, soirée, alcools, dodo, séchage de cours, voyages, alcools. Nous n'avons qu'une vie n'est-ce pas ? Voilà à quoi se résumait ma vie pendant ses cinq dernières années. J'avais désormais 23 ans et bien des choses avaient changés entre temps... Vous vous souvenez quand je disais que ma mère était folle ? Et bien, je crois que le terme exacte est : Tarée. Oui, pardon... Je donne l'impression de n'avoir aucun émotion quand je parle d'elle. Pourtant, elle était la seule personne qui arrivait à me faire souffrir. Pour ma mère, je ressens beaucoup de rancœur, de la colère, un malaise aussi. Elle a fait de moi, ce que je suis aujourd'hui, une personne assez sauvage, qui rêve de liberté. Une personne qui se cache derrière une carapace et qui se méfie de tout et de rien. Une personne qui avance seule, de peur d'être trahi à nouveau. Shaïa était constamment hanté par des illusions, elle avait tentée de se maîtriser en s'accrochant à ses rêves, mais sa folie l'avait rattrapée assez vite. Quand j'étais enfant, elle avait parfois des crises d'hystérie, mais son traitement l'aidait surmonter tout ça. Plus le temps passait, plus elle parlait de créatures, d'hommes chevaux, de mi-chèvres. Elle disait même voir de grands hommes avec un seul œil. Il lui arrivait de faire des choses totalement insensées, comme se marier subitement avec un inconnu. Vous vous rappelez de l'entreprise familiale ? Et bien, elle avait même changée le testament en reniant ses enfants avec une petite note bien sympathique, « Enfants incapables d'hériter ».

Personnellement, je travaillais en alternance en tant qu'interne à l’Hôpital, je me gérais moi-même et cela me suffisait amplement. Les mois passaient et je ne voyais ni mon frère, ni ma mère qui avait été envoyée en hôpital psychiatrique par son mari. L'entreprise Hathaway n'existait plus, les parts avaient été rachetées et Lincoln ruminait sa vengeance sûrement dans un casino de la ville. Je pensais être enfin libre, jusqu'en décembre 2015, tout avait basculé. Des drôles de phénomènes ont commencés à pourrir ma vie... Littéralement. Ça commençait par phases. Première phase, je ne tenais plus en place, moi qui était plutôt calme. J'aimais me caler sous ma couette pour regarder des film, lire des bouquins. Et bien maintenant, ce temps si reposant était révolu ! Je ne pouvais plus rester cinq minutes assise ! Mes professeurs n'arrivaient plus à me tenir. Je vous assure, j'étais à deux doigts de grimper sur ma table et danser ou faire des pompes devant tout le monde. C'était comme-ci 23 ans d'hyperactivité me rattrapait d'un coup. Au bout de quelques semaines, vous savez comment on me surnommait ? Le clown en blouse blanche... Quand je pense qu'il ne me restait plus qu'un an avant de sortir diplômée en médecin généraliste. Un an ! Au bout d'un mois, s'était fichu, je n'arrivais plus à lire, les lettres s'entremêlaient et les lunettes ne servaient à rien.
Puis, il y a eu la seconde phase... Les pouvoirs. J'avais très rapidement compris que je ne devais surtout pas m'exposer au soleil, sinon mon corps emmagasinait la chaleur et je me mettais à brûler tout et n'importe quoi autour de moi. Je sortais donc avec trois tonnes de vêtements, je longeais les murs, je portai des lunettes de soleil, jusqu'à ce que mon meilleur pote se pointe devant moi en s'exclamant « Tiens ! Depuis quand tu as rejoins le clan des vampires ? » Connard !! Non, sérieusement, j'étais en panique, mon corps ne réagissait pas normalement. Une fois, je me suis soignée instantanément après avoir touché le bras d'une femme. Après ça, elle tremblait de froid, alors que le chauffage était pourtant allumé dans la salle. Je pensais même avoir héritée de la maladie de ma mère... Mais ça n'expliquait pas tout ces phénomènes inexpliqués.

Première semaine, je restais cloîtrée dans mon studio, tentant de comprendre mon énorme problème. J'avais fait des recherches sur internet, mais je tombais sur des articles d'illuminés. Peut-être que mon frère avait le même problème que moi ? Alors, j'avais tentée de l'appeler sur son portable, mais il était hors service. J'avais même appelée sa fac, jusqu'à ce que la femme au bout du fil m’avertisse que Lincoln avait arrêté les cours depuis plus d'un mois. Malheureusement, je ne connaissais pas ses amis, ni aucune de ses habitudes. Nous étions de véritables étrangers l'un pour l'autre, au final. Perdue, effrayée, je ne savais plus quoi faire et puis, il ne valait mieux pas m'énerver quand je suis dans un tel état. J'avais tendance à partir au quart de tour, je montrais les griffes pour un rien. Vous ai-je parlée de la troisième phase ? Oui ? Non ? C'était comme voir à travers les choses, comme-ci le voile du mensonge se déchirait subitement devant mes yeux pour me laisser entrevoir un autre monde. Sérieusement, tout le monde pouvait avoir peur des changements internes totalement inexpliqués, mais en dehors de ça, je ne suis pas une personne qu'on effrayait si facilement. Si on s'attaquait à moi, je fonçais tête baissée et j'énumérais ensuite qui a le plus de blessures... Quand je voyais rouge, j'étais incontrôlable. Mais là... là... Vous pouvez m'expliquer pourquoi le barman avait plusieurs mains ? Deux, c'était déjà suffisant, mais 10 ? 20 ? Il en avait trop pour compter. Le lendemain, je croisais un satyre, oui oui, un satyre. Et quand je lui demandais si c'était normal, il me répondit : « Je ne suis pas un satyre, mademoiselle, je suis un faune. Auriez-vous de la monnaie ? » Je me souvenais avoir lu des livres sur la mythologie et il me semblait que faunes et satyres, s'étaient la même chose, non ? J'avais des hallucinations, je devenais tarée comme ma mère ! Et il fallait dire que ça prenait des proportions incroyables, car même mes hallucinations me répondaient.

Je pensais sérieusement être schizophrène, jusqu'à croire à des choses insensés. Je n'arrivais plus à dissocier le vrai du faux, alors je restais terrée chez moi, de peur de voir mon corps emmagasiner les rayons du soleil. Cela provoquait trop d'incidents, comme le fait que ma tasse de café se mettait à bouillir dans ma main. Je préférais donc sortir, seulement quand la nuit tombait. Pendant des mois, je me sentais seule au monde, incomprise et je refusais catégoriquement de voir des spécialistes. Je n'allais plus en cours et j'avais annulée mon contrat à l'hôpital et je me sentais à l'écart du monde. C'était près du mois de Mars 2016, que les choses commençaient à devenir extrêmement angoissantes. Au détour d'une ruelle, je m'étais fait agressée par une créature qui n'avait rien d'humaine. Je m'en suis tirée avec une côte cassée et quelques blessures, mais je savais très bien que j'avais eu beaucoup de chance cette fois. Seulement, je commençais à croire qu'au fur à mesure des mois, j'attirais les êtres malfaisants.

Je croyais que mon cas était totalement désespéré, jusqu'à ce que je rencontre ce garçon sortit tout droit d'un péplum moderne. Il était tard, près de 22h quand je l'avais remarqué sur cette place. Il portait un tee-shirt violet et une épée d'or accrochée à sa ceinture. Je lui avais demandé pourquoi il était armé jusqu'aux dents. Cette question semblait l'étonner, il m'avait fixé d'un air ébahi. Face à lui, je faisais peine à voir, sous ce long manteau noir à capuche. Le garçon m'avait également posé une question étrange... Est-ce que je pouvais voir à travers la brume magique ?

- La brume quoi ? Lui avais-je demandée.
- La brume magique qui dissimule toutes choses venant du monde mythologique. Comme les créatures, tu vois ?

Mytho quoi ? Il en en faisait un beau de mytho lui. Il s'était peut-être échappé d'un asile de fou, non ? Nous avions discutés, je lui avais raconté mon problème et il semblait un peu suspicieux au début. On était deux... Il me disait que mes problèmes auraient dû commencés dès mon plus jeune âge. Ok, c'était un taré, je me casse.
Il me disait des trucs du genre : Est-tu grecque ou romaine ? Qui est ton parent divin ? Quels sont mes pouvoirs ? Taré, je vous dis ! Devant mon incompréhension totale, le garçon se mit à me raconter que l'un de mes parents était forcément un dieu... Youhou. Ma mère n'avait rien d'une déesse, il n'y avait pas de doute là-dessus. Quant à mon père, pourquoi un dieu travaillerait pour gagner sa vie ? Le garçon me disait que ça pouvait être une couverture, pour s'intégrer facilement parmi les humains. Mouais... Par la suite, il ne voulait plus me lâcher d'une semaine, il voulait carrément m'emmener chez lui, dans « son camp » comme il disait. Je n'étais pas tranquille, alors je tentais de décommander sa proposition, en prétendant que... J'avais un rendez-vous de manucure très tôt ce matin. Quoi ? C'est important la manucure ! Franchement ? Je ne lui faisais pas confiance ! Mais pas du tout ! Pourtant, j'avais fini par le suivre, quel calvaire. Je l'écoutais sur le chemin, mes ses paroles étaient du chinois pour moi. Je compris des choses comme : Los Angelès trop loin... Il faut prendre un aigle... UN AIGLE ? Il était zoophile ? L'entrée était placé sur l'autoroute de la baie de San Francisco, apparemment, quand soudain, une question vitale me trottait en tête.

- Dis donc, la commère... Comment peux-tu savoir si je suis grecque ou romaine ? Tu m'avais pas dit qu'il y avait deux camps ? Je fais comment pour savoir ? Il y a des signes de reconnaissance entre tarés au tee-shirt violet et tarés au tee-shirt orange ?

Le garçon s'arrêta subitement dans la ruelle, l'air pensif. Non mais sérieux quoi ! Soudain, il leva le doigt comme s'il était dans une classe et que j'étais le professeur.

- Ouais ! On va te faire lire grec ancien et du latin.

Euh... Hein ? En quoi ça allait m'aider ce truc ? Allo ? Jeune fille en détresse ! Soudain, une chose volante s'approcha de nous. Plus elle s'approchait, plus elle devenait immense, jusqu'à ce que devant mes yeux,  je reconnus la forme d'un aigle, un aigle super grand. Sûr son dos, une fille avec ce même tee-shirt violet. Le garçon lui avait raconté qu'il m'avait trouvé et que j'étais paumée. Hey, je suis pas un petit chien errant ! En clair, il m'abandonnait aux mains d'une fille, parce que Monsieur n'avait pas fini sa garde. Malgré tout, j'étais soulagée de voir que ma folie se partageait autant et j'avais également la sensation d'être en sécurité avec eux. Donc, j'avais fini par accepter de monter sur l'aigle pour rejoindre son camp. Une fois là-bas, je croyais être plongée dans un rêve, j'aurais tant voulu visiter les lieux, mais le test passait avant tout. La jeune romaine m'avait guidée jusqu'à un pavillon un peu à l'écart des limites du camp. Malgré tout, je pouvais voir la vie qui animait le camp, depuis la fenêtre. La jeune femme m'avait expliquée pourquoi elle prenait de telles mesures de sécurité. Premièrement, je ne suis pas censée découvrir ma nature à mon âge, ça lui semblait suspect, deuxièmement je suis censé rejoindre une certaine louve nommée Lupa, troisièmement je devais d'abord découvrir ma nature grecque ou romaine avant de faire mon apprentissage. Face au test, c'était vite vu, je ne lisais pas le latin, mais le grec était fluide, c'était agréable de pouvoir lire sans difficulté. Quelques heures après une personne vêtue d'un tee-shirt orange s'était présentée pour m'emmener dans un camp nommée : La colonie grecque. Ça avait l'air moins flippant que : Légion romaine. En apparence, car un fois là-bas, je m'étais rendue compte qu'il y avait également une armée. La personne grecque me posait beaucoup de questions, elle ne semblait pas comprendre pourquoi ma nature de demi-déesse s'était déclarée si tardivement et je finis par me demander si j'étais normale. Au bout d'un temps, face à mes étranges pouvoir lié au soleil, ils finirent par déclarer que j'étais une fille d'Apollon. Voilà un autre souci d'envergure, aucune divinité ne semblait vouloir me reconnaître. J'aimais bien les enfants d'Apollon, cela me dérangeait pas de vivre avec eux, mais au fond de moi, je ne me sentais pas à ma place.

J'étais arrivée au camp, le 5 Août 2016, en plein été. Je n'avais pas connu les différentes guerres et les différents conflits qu'avaient subis mes camarades. J'écoutais leur histoire avec beaucoup d'attention, fascinée par ce qui m'entourait, moi qui ne croyais en rien, jadis. Ils m'avais racontés le calvaire prise des camps, quand les partisans de Gaïa avaient occupés la colonie et le camp Jupiter, ils m'avaient aussi racontés la grande bataille de la libération des camps, la fin de Gaïa. Ils m'avaient dit que les partisans s'étaient ligués contre elle et qu'après sa défaite, ils avaient changés de noms pour s'appeler les insurgés. La suite m'intéressait d'avantage, l'arrivée d'Ouranos qui était devenu le protecteur des insurgés et qui avaient également offert la puissance à d'anciennes divinités déchues. Des divinités déchues, c'est à dire ? Qui ça ? Au départ, je ne disais rien, de peur d'attirer l'attention sur moi, mais au bout d'un moment, j'avais posée les questions qui m'empêchaient de dormir depuis un certain temps. Qu'est-ce qu'un dieu déchu ? À quel moment Ouranos a donné la puissance à ces dieux-là ? On m'avait répondu qu'un dieu déchu est tout simplement une divinité qui erre sur terre comme un être humain, qu'il n'a plus rien de divin en lui, sauf une chose, il reste immortel. Seulement, il peut être blessée, son sang à la couleur du sang humain, il n'a plus aucun pouvoir. On m'avait répondu également que les dieux astraïens étaient apparus vers décembre 2015. Donc... Que se passait-il pour ses enfants, si ce dieu déchue retrouve sa puissance d'autan ? Après la découverte de ma nature de demi-déesse, après avoir compris que je n'étais pas schizophrène, je me retrouvais désormais en quête d'identité. Mais j'étais sûr d'une chose, je n'étais pas la fille d'Apollon, mais celle d'Hélios, le dieu du soleil. Apollon avait repris le flambeau, mais il n'était l'incarnation du soleil, Hélios l'était.

Mon père était loin, il était la divinité des insurgés et pour pouvoir le rejoindre, je devais abandonné la colonie. Cette idée m'était insupportable, je tenais beaucoup trop à mes amis. Oui, je ne portais pas les dieux olympiens dans mon cœur et si je devais me battre contre les insurgés, c'était avant tout pour protéger mon camp et mes amis. Que pouvais-je faire ? Au fond de moi, il y avait cette chose tapit dans l'ombre... Il suffisait que je passe du temps avec mes camarades et elle restait enfoui sans bouger, mais quand je commençais à penser aux dieux, à mon père et à mon frère, je sentais qu'elle remuait dangereusement. De toutes mes forces, je résistais à la haine et à la colère, car s'était à moi seule de choisir mon destin.








ses pouvoirs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Absorption solaire : Brooklyn peut diffuser de la chaleur, de la lumière et des étincelles électromagnétiques. Le pouvoir se déclenche quand elle est en contacte avec la lumière du soleil, mais comme elle ne le maitrise pas, il se déclare à des moments inopportuns. Pour tenter d'éviter les accidents, elle se couvre de vêtements et évite l'exposition au maximum à la lumière. La capacité exige l'absorption de la lumière du soleil pour être utilisé et prend de l'ampleur quand elle est exposée à la lumière du soleil. Quand cela arrive, sa chaleur corporelle augmente considérablement, au point de brûler et faire fondre se qu'elle touche. Ex: Si elle tient un verre d'eau dans la main, l'eau se met à bouillir.

Régénération par la chaleur (ou absorption de la chaleur): Elle se sert de la chaleur du soleil ou la chaleur corporelle pour se soigner. En attendant, elle maitrise assez mal ce pouvoir. Et puis, quand elle se sert de la chaleur corporelle d'un individu pour se soigner, le pauvre... il est frigorifié après ça, pas au point de le transformer en glaçon bien sûr.





derrière l'écran

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]⊱ PRÉNOM : Héléna ⊱ PSEUDO : Eli ⊱ AGE : chut ⊱ CÉLÉBRITÉ : Kristin Kreuk ⊱ CODE DU RÈGLEMENT : Je connais par-cœur le règlement, merci (a) ⊱ QUE PENSES-TU DU FORUM ?Trop de tarés ici, j'ai voulu me barrer, mais impossible Sad  ⊱ OU AS-TU CONNU PJRPG ? J'ai oubliée ⊱ BESOIN D'UN PARRAIN OU D'UNE MARRAINE ? Non, ça ira (a) ⊱ FRÉQUENCE DE CONNEXION : 7j/7 ⊱ INVENTE OU SCÉNARIO ? inventé ⊱ DERNIER MOT : Je blague, je vous kiff  ella

Code:
[b]Kristin Kreuk[/b] › Brooklyn S. Hathaway

Code:
[b][color=#4B8A57]Brooklyn S. Hathaway [/color][/b]› [i]Absorption solaire (...) -Régénération par la chaleur (...) [/i]
Prière de supprimer les champs de pouvoirs que vous ne remplirez pas mais, laissez les parenthèses, nous y mettrons vos futurs évolutions de pouvoir Merci <3



(changez que le statut)
✓ Statut de la présentation : en cours
✓ Suivie par : pseudo

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 10 Oct - 21:54
Bienvenu à toi sexy donzelle What a Face
Bon courage pour ta fichette même si tu connais la maison.
Et n'hésite pas si tu as besoin d'aide (eh oui tout le monde a besoin d'aide )

Hâte de voir ce que tu prépare et bon choix de vava , Kreuk est tellement belle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 648
Localisation : ϟ A la Colonie, dans le bungalow 1, souvent, où est-ce que tu veux que j'aille traîner ?
Points d'expériences : 1253

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: ϟ Zeus.
Niveau: 14
Les pouvoirs: ϟ Électrokinésie, Atmokinésie, Régénération par l'électricité & Mimétisme électrique.
Voir le profil de l'utilisateur




Carter A. Sullivan
Prince of the Sky ϟ Membre de Kidemonas, 4ème Phalange. ♤
Lun 10 Oct - 23:48
Re-bienvenue chez toi ! **
Te voir jouer une fille, ça promet !
Bonne chance pour ta fiche en tout cas et j'ai hâte de voir le personnage ! Et tant qu'à faire, je te réserve un lien d'avance, si tu me le permets.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Dans la pénombre » de la nuit, les gens font toujours des choses qu’ils ne feront jamais le jour. On pense prendre de bonne décision, on est plus téméraire. Mais quand le soleil se lève il faut assumer ce que nous avons fait sous la couverture de la nuit et se regarder en face à la lumière du jour.omega

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 11 Oct - 0:02
Kristin love !

La belle a l'air d'avoir du caractère! Ça va faire des étincielles avec certaines

Bref Re-bienvenue à toi! A très bientôt en Rp! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 11 Oct - 0:29
une grecque, trop cool!
et puis une fille d'hélios quoi, et l'avatar bave
re bienvenue du coup, et bon courage pour ta fiche
tu connais la maison de toute façon

(inutile de te le dire, mais il nous faudra des liens! What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 12 Oct - 22:35
re-bienvenue par ici love puis Kristin quoi et Hélios
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1153
Localisation : Quelque part au bunker (a)
Points d'expériences : 590

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Helios
Niveau: 11
Les pouvoirs: Absorption solaire, régénération par la chaleur
Voir le profil de l'utilisateur




Brooklyn S. Hathaway
La furie hawaïenne ☼ Membre d'Équinoxe ☯
Mer 12 Oct - 22:58
Merci à tous !! **
Et oui, je veux des liens avec vous tous
Bien sûr, elle aura du caractère et puis tu as vu comment sont mes autres perso Azzu'


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Entre l’exigence d’être clair et la tentation d’être obscur, impossible de décider laquelle mérite le plus d’égards. »

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1153
Localisation : Quelque part au bunker (a)
Points d'expériences : 590

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Helios
Niveau: 11
Les pouvoirs: Absorption solaire, régénération par la chaleur
Voir le profil de l'utilisateur




Brooklyn S. Hathaway
La furie hawaïenne ☼ Membre d'Équinoxe ☯
Jeu 13 Oct - 16:40
Pardon pour le double post, mais je tenais à dire qu'en écrivant mon histoire, j'ai vite compris la galère d'être un enfant d'astraïens fraichement arrivé à la colonie.
Premièrement, on a pas de bungalow (on en aura jamais) ! Deuxièmement, un enfant d'astraiens ne sera jamais reconnu par son parent divin à la colonie ou au camp Jupiter ! Troisièmement, on devient vite suspecté quand les autres apprennent qu'on vient JUSTE de découvrir notre nature de demi-dieu ! (a)
En clair, pour savoir qui est notre parent divin, on doit partir en quête d'identité Arrow

Sinon j'ai fini ma fiche, je vais aller le signaler Razz

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Entre l’exigence d’être clair et la tentation d’être obscur, impossible de décider laquelle mérite le plus d’égards. »

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Jeu 13 Oct - 19:56

Validation


     
« Entrez dans un monde entre tradition et modernité... »
Franchement, je l'aime bien ta petite Brooklyn! Notre première astraienne chez les grecs (et pas une insurgée, pour une fois What a Face ). C'est vrai que c'est pas évident pour les enfants d'astraiens pro olympiens j'aime beaucoup le caractère bien trempé de ta petite! (Elle va bien s'entendre avec June ). Je laisserais un des deux admins te placer dans une phalange! What a Face

      En tout cas, je t'annonce que tu es validée. Bienvenue chez les grecs!

      Mais avant d'aller plus loin, je vais t’aiguiller sur les liens importants du forum. Déjà, pour savoir si tu maîtrises bien tes pouvoirs, n’oublies pas que tu dois faire ta fiche technique, tu as une semaine pour la faire. Ensuite parce que tu n’iras pas loin sans liens, je te conseille d’aller faire ta fiche de liens, c’est par ici que ça se passe mais également ton livre de bord où tu pourras recenser tes RP. Mais si tu es encore timide, n’oublie pas que tu peux demander un sujet par ici. Sinon, pour réussir à te repérer, je te laisse les liens des point d'expérience et des niveaux et des arbres de talent, mais également la boutique divine et l'hôtel des ventes ou tu pourras dépenser tes pièces d’or. Va également jeter un coup d’œil sur les missions disponibles (tu commenceras en rang D) et renseigne toi sur l’intrigue du moment où les Wanted sont à l’honneur, c’est ici que ça se passe. Oh et j’oubliais, on a un paquet d’animations sur le forum, notamment les jeux rps n’hésites pas à y participer ! Si jamais tu rencontres le moindre soucis pendant ton aventure sur PJ RPG, n’oublie pas que le staff est là pour t’aiguiller, un petit MP et le tour est joué !

      Bon jeu sur PJ et encore bienvenue parmi nous.  Un gentil @ viendra bientôt te donner ta couleur, ta phalange et ton niveau!
     

     

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1153
Localisation : Quelque part au bunker (a)
Points d'expériences : 590

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Helios
Niveau: 11
Les pouvoirs: Absorption solaire, régénération par la chaleur
Voir le profil de l'utilisateur




Brooklyn S. Hathaway
La furie hawaïenne ☼ Membre d'Équinoxe ☯
Jeu 13 Oct - 20:01
Merciii love

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Entre l’exigence d’être clair et la tentation d’être obscur, impossible de décider laquelle mérite le plus d’égards. »

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Jeu 13 Oct - 20:48
Oh je n'étais pas passée par la Re-bienvenue vilaine !

Juste pour te dire que tu es dans la 5ème phalange, allez, file vite voir ou ils en sont ( je ne te file pas le lien, tu connais suffisamment bien la maison pour ça )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1153
Localisation : Quelque part au bunker (a)
Points d'expériences : 590

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Helios
Niveau: 11
Les pouvoirs: Absorption solaire, régénération par la chaleur
Voir le profil de l'utilisateur




Brooklyn S. Hathaway
La furie hawaïenne ☼ Membre d'Équinoxe ☯
Ven 14 Oct - 12:32
Merci vilaine Razz

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Entre l’exigence d’être clair et la tentation d’être obscur, impossible de décider laquelle mérite le plus d’égards. »

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Brooklyn S. Hathaway | L'éternité, c'est la mer mêlée au soleil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The Brooklyn Hospital Center.
» [Terminé] Ce que vous faites dans la vie résonne dans l’éternité - PV Livia
» Basement Vodou: Haitian Spirituality in Brooklyn
» Mademoiselle Brooklyn ...(FINI)
» Qu'est-ce que la capacité d'apprendre, sinon un aspect de l'éternité? (Mark P. W. et Abygaëlle H.) *RP TERMINÉ*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: Les cartes du jeu :: L'odysseum PJien :: Présentations :: Terminées-
Sauter vers: