Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Ce forum est en pause indéterminée.


WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: Scénarii :: Postes Vacants des Membres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(m) Michael Cunningham - "La plus irréparable des pertes est celle du temps."

avatar
Nombre de messages : 240
Localisation : ♦ Au Camp...
Points d'expériences : 1319

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: ♦ Bacchus.
Niveau: 9
Les pouvoirs: ♦ Alcokinésie & Dandrokinésie.
Voir le profil de l'utilisateur




Almerigo A. Abatucci
Le Dernier Humaniste ❧ Centurion de la 1ère Cohorte.
Dim 18 Sep - 17:19
Michael P² Cunningham
« J'ai vu un ange dans le marbre et j'ai seulement ciselé jusqu'à l'en libérer. »
⊱ Feat : Jeremy Renner. ⊱ Age : Il a 33 ans d'apparence mais en réalité, il est âgé de 542 ans. ⊱ Date & lieu de naissance : Il est né le 6 mars 1475, à Caprese, un petit village de Toscane, en Italie. (enfin, à l'époque, c'était plutôt un territoire de la République Florentine). ⊱ Origine et nationalité : Il est florentin jusque dans son cœur et dans son âme (l'unité italienne était inexistante à son époque) mais pour des raisons, évidemment, pratiques, il a fait les démarches et s'est emparé de la nationalité américaine. ⊱ Statut sociale : Il est célibataire. ⊱ Orientation sexuelle : Il est bisexuel. ⊱ Groupe :  Êtres surnaturels, c'est un Démon du Tartare. Pour son camp, pro-olympien ou insurgés, c'est au choix. ⊱ Arbre de talents : Ingénieur/Herboriste/Guerrier/Marche-ombre/Stratège/Enjôleur. Au choix. Choisissez celui à prendre en priorité. ⊱ Parent divin : Dionysos. ⊱ Pouvoirs: Mimétisme BlackMist, Manipulation élémentaire (Végétation), Aura des ténèbres, Illusion démoniaque, Amélioration des capacités physiques, Altération de l'apparence (au choix, pour cette dernière). ⊱ Armes et objet magique :  Un arc en bronze céleste qui se rétracte en petit pinceau + au choix pour la seconde arme et pour l'objet magique. Il faut seulement rester logique et pourquoi pas, s'inspirer de ce qu'est et représente le personnage. ⊱ Années dans le camp : Il a connu la Colonie pendant une vingtaine d'années même s'il n'a jamais été un pensionnaire à temps plein. Il n'y allait que l'été et quand il put se débrouiller seul, il passait seulement rendre visite de temps en temps. Maintenant, le temps qu'il a passé à la Colo' OU chez les insurgés, c'est au choix. ⊱ PE bonus : 300 PE
Le caractère
confiant + sûr de ses capacités + sombre + combatif + déterminé + doué + intrépide + prétentieux + persévérant + peut se montrer cruel + vantard + drôle + moqueur + sait ce qu'il veut + charismatique + mystérieux + secret + libre + indépendant + aime râler, se plaindre.
Pendant l'intrigue
¤ Il a observé tous les événements de loin, pour garder un contact avec le monde mythologique, malgré tout. Seulement, il n'y a que très récemment qu'il a décidé de s'y investir à nouveau. Pourquoi ? Comment ? Qu'est-ce qui a pu l'y pousser ? A toi de voir.
Histoire
• Michelangelo Buonarroti, dit Michel-Ange, est né un 6 mars 1475, à Caprese, petit village de Toscane, en République Florentine. Officiellement, il est le deuxième fils de Francesca et Lodovico Buonarroti mais en réalité, son paternel n'est autre que Dionysos lui-même. Mais pour le moment, celui qu'il pense être son véritable père est un magistrat florentin et est donc un homme particulièrement versé dans la politique. Il espère que son fils va prendre la suite car il trouve les autres professions indignes de son rang (surtout l'art) et il y est particulièrement réfractaire. Seulement, certains événements vont guider Michel-Ange vers une toute autre voie que celle qui lui semblait destinée.
• Le premier d'entre eux survint en 1481. Michel-Ange perd sa mère prématurément alors qu'il est âgé de seulement 6 ans. Et puisque le manque maternel n'est pas suffisant, son père, qui ne peut assumer seul cinq enfant, le confie à une famille de tailleurs de pierre. Là-bas, il apprend à dégager des blocs de pierre dans la carrière voisine. Pour lui, c'est cette expérience qui est à l'origine de son art.
• Il ne revoit son père qu'à l'âge de ses 10 ans.

• Il étudie quelques temps auprès d'un grammairien avant de décider d'aller définitivement à l'encontre des souhaits de son père et de ses oncles. Grâce à un ami, il devient l'apprenti de l'artiste Domenico Ghirlandaio pour trois ans, à compter de 1488. Soit, à ses 13 ans.
• Il étudie maintenant les fresques et il en copie d'autres, s'attirant ainsi certaines jalousies. Son talent et sa vantardise lui valent même un coup de poing dans le nez (fracturant ce dernier à vie) de la part de l'un de ses camarades.
• C'est après cet événement qu'il découvre qu'il est un demi-dieu. Son camarade tente d'aller plus loin et révèle ainsi sa nature de monstre. Mais Michel-Ange est sauvé, au dernier moment, par un satyre qui l'emmène se faire soigner à la Colonie. Il y reste quelques jours, jusqu'à être rétabli et jusqu'à ce qu'il soit reconnu par son parent divin : Dionysos. (à toi de voir comment il a été reconnu, comment il a réagi en apprenant l'existence des Dieux, s'il l'a bien accepté, etc...)
• Il devient un pensionnaire estival à partir du moment où son professeur, Domenico, le recommande au maître de Florence, Laurent de Médicis, dit le Magnifique.

• Ce dernier le prend sous son aile et devient, en quelques sortes, son mécène à ce moment-là. Il le place dans un atelier de sculpture, sur une place en plein air, dirigé par un sculpteur qui fut l'élève de Donatello. A partir de 1490, il est clairement devenu le protégé de Laurent de Médicis et se retrouve à loger dans son palais. C'est là et durant cette année qu'il fait la connaissance d'Almerigo Abatucci, petit garçon de 5 ans, alors qu'il est lui-même âgé de 15 ans. Malgré cette différence, il commence à s'attacher à cet enfant bien qu'il n'en dise rien. Il s'en occupe comme il peut, entre deux travaux sur une œuvre. De plus, il ne se sera jamais autant senti épanoui qu'à cette période de sa vie, pendant ces deux ans, où il explore la demeure et les différentes collections d'art que possèdent les Médicis. Il s'en inspire, même.
• Hélas, cette période de deux ans sans souci se terminent par un nouvel événement tragique : la mort de Laurent de Médicis en 1492. Il a 17 ans et le choc est dur à encaisser. Il fait face à la perte d'un mentor et d'un être qu'il aimait. Puis, il se rend compte qu'il n'a peut-être pas tout perdu et il décide d'emmener le jeune Almerigo, de 7 ans, avec lui pour s'en occuper et continuer son éducation, même s'il n'est pas forcément le meilleur exemple à suivre. La seule condition qu'il impose à l'enfant : c'est de ne jamais dire à personne qu'il s'est occupé de lui. Et il a accepté.

• Ils quittent tous les deux la Toscane à causes de pressions politiques et ils se retrouvent à Bologne, chez un ami de l'artiste. Ils y restent pendant trois ans, jusqu'en 1495.
• Un an plus tard, en 1496, Michel-Ange reçoit une demande du cardinal Riario qui lui dit de venir à Rome. Invitation qu'il accepte. C'est là qu'il réalise l'une de ses plus grandes œuvres et commande du cardinal : le Bacchus. Ce qui le fait intérieurement sourire puisqu'il représente la forme romaine de son père et il le sait. Il la termine un an plus tard, en 1497 et demande à un Almerigo, alors âgé de 12 ans, ce qu'il en pense. Sans qu'il ne comprenne pourquoi, ce dernier est incapable de lui donner une réponse et il bafouille une excuse en disant qu'il doit sortir un moment, avant de s'éclipser. Michel-Ange pensait ça allait passer et qu'il allait le retrouver. Seulement, depuis cet épisode, il n'a jamais revu le jeune garçon.
• Il finit par se faire une raison et façonne sa deuxième grande création dans la foulée : la Pietà en 1498.

• Il poursuit ses périples en naviguant principalement entre Rome et Florence. Il créé également ses autres grandes et célébrissimes œuvres telles le David de 1501 à 1504. C'est la dernière oeuvre monumentale qu'il produit de son vivant et en tant que demi-dieu. C'est en 1508, à 33 ans, lors d'une énième quête qu'il perd la vie (à toi de voir comment ça s'est produit et quelle était cette quête). Son âme va aux Enfers, traverse le Styx et se retrouve au pré d'Asphodèle. Mais son âme s'égare et il se retrouve au Tartare. C'est là qu'il finit par renaître en tant que Démon du Tartare.
• Il fait ce qu'il peut pour s'habituer à cette nouvelle situation. Et pour cela, il reprend assez rapidement le travail par la création de la voûte de la Chapelle Sixtine qu'il  commence dès son retour en 1508 jusqu'en 1512. Il accomplit encore d'autres grandes créations avant d'accepter le fait qu'il ne pourra pas continuer comme ça éternellement. Il demande donc à son élève, Condivi, d'écrire sa vie telle qu'il la lui dicte : passé, présent, futur. Il ne parle pas de ce qu'il a été, ni de ce qu'il est. Il lui demande de décrire sa fin de vie en précisant qu'il craignait la mort, qu'il craignait de ne pas avoir fait les bons choix et de ne pas s'être suffisamment repenti. Un hommage à cette dernière qu'il a connu quelques années auparavant.
• Pour être certain que cette version soit la seule et l'unique, il brûle toutes ses notes, sur sa vie, sur ce qu'il fut. Même ses croquis et ses dessins disparaissent dans les flammes. Officiellement, Michel-Ange est mort à Rome, le 18 février 1564, à 89 ans. Officieusement, c'est le début d'une nouvelle vie.

• C'est là qu'il change pour la première fois d'identité (à toi de voir ce que va être sa nouvelle). Les 452 années qui suivent sont libres et tu peux les utiliser à ta guise. A toi de voir ce qu'il a fait, ce qu'il a été, comment il a géré les différentes époques, etc...
• Seulement, récemment, il a revêtu la nationalité américaine et a changé une nouvelle fois d'identité pour devenir : Michael Cunningham. Il peut avoir un métier (c'est même conseillé). Pourquoi pas professeur d'art, d'histoire de l'art ou n'importe quoi d'autre qui puisse avoir un rapport. Ou même un métier totalement nouveau, si tu veux.
• Il a rejoint l'un des clans de Démons (pro-olympien ou insurgés, encore une fois, c'est au choix et ça dépend de la direction que tu peux envisager pour lui). Quoi qu'il en soit, il est prêt à lutter pour ce en quoi il croit et à s'investir une nouvelle fois dans cette époque.
(Almerigo A. Abatucci)
like a brother. |  Michael et Al' se sont connus il y a bien longtemps. Alors qu'ils ont tous les deux été recueilli par le même homme : Laurent de Médicis. Ils se sont rencontrés en 1490 alors qu'Al' était âgé de 5 ans et Michael de 15 ans. Malgré la différence, le plus vieux a senti que quelque chose les liait et il a décidé de s'occuper du plus jeune et de passer du temps avec lui, dès qu'il le pouvait. Au fur et à mesure, ils se sont attachés l'un à l'autre, allant jusqu'à se considérés comme des frères, sans savoir qu'ils le sont réellement. C'est pour cela qu'à la mort de Laurent, en 1492, Michel-Ange le prend sous son aile et s'occupe de lui avec une grande attention. Il l'emmène partout où il va, lui demande son avis sur son travail, etc... A la seule condition qu'il ne révèle à personne avec qui il vit. Promesse qu'Almerigo a toujours su tenir. Et entre eux, il y avait une réelle complicité qui leur était chère. Seulement, un jour, Al' a disparu et n'est plus jamais revenu. C'était en 1497, quand il a vu le Bacchus. Michael a pensé, sur le coup, que c'était passager et qu'il allait revenir. Mais ce ne fut jamais le cas. Il l'a cherché pendant quelques temps avant d'abandonner et de se résoudre à sa perte. Perte qui laissa à l'artiste un goût d'inachevé. Comme s'il n'avait pas réussi à satisfaire celui qui fut leur mentor en échouant à la protection du plus jeune. Mais il continua sa vie malgré tout, avec cette sensation d'un échec sur la conscience.
Seulement, aujourd'hui, il se trouve qu'ils sont tous les deux en vie bien qu'ils ne se soient pas encore revus. Peut-être qu'ils ne se reconnaîtront pas au premier coup d’œil puisque les deux ont vieilli et changé depuis leur dernière rencontre. Mais quand ils comprendront, ça pourra être intéressant et prendre différentes directions selon le camp choisi par Michael. Et puis, Al' est complètement perdu ces derniers temps, suite à ce qu'il a vécu. Peut-être que revoir une figure importante de ce passé si lointain pourrait l'aider à tenir, à rester connecté et à garder contact avec la réalité, à ne pas sombrer. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 240
Localisation : ♦ Au Camp...
Points d'expériences : 1319

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: ♦ Bacchus.
Niveau: 9
Les pouvoirs: ♦ Alcokinésie & Dandrokinésie.
Voir le profil de l'utilisateur




Almerigo A. Abatucci
Le Dernier Humaniste ❧ Centurion de la 1ère Cohorte.
Dim 18 Sep - 17:19
Salut toi ! love
Si tu as tout lu jusqu'ici, c'est que ce personnage t'intéresse, non ? Et dans ce cas-là, tu m'en vois ravie. Cependant, attends avant de t'inscrire, j'ai juste quelques petites "exigences" à te soumettre avant que tu ne fasses ton choix définitif. (allez, ne fais pas la tête et regarde ces yeux de chien battu du gif qui t'implorent d'aller jusqu'au bout du bout !)

Commençons d'abord par un point info :
NdlA : Il faut bien avoir à l'esprit que Michael est vraiment particulier. Il n'a pas eu une vie de demi-dieu banal (encore moins banal que les autres, en tout cas xD). Au contraire, il était même très connu à son époque et il l'est encore aujourd'hui, même s'il ne parle jamais de ce passé. En effet, il n'est autre qu'un des plus grands artistes qui fut : Michel-Ange, en personne. Effectivement, dans l'univers de PJ, il n'est pas rare que des personnes célèbres soient en réalité les enfants de divinité. Et lui ne fait pas exception à cette règle. L'histoire de Michael est donc plus ou moins semblable à celle de l'artiste, avec quelques différences malgré tout, pour que cela colle avec l'univers. Je m'excuse donc à l'avance si ça fait un peu cours d'histoire ou si ça fait "redondant" par rapport à certaines connaissances que vous pouvez avoir. J'espère néanmoins que ça ne rebutera personne et que vous trouverez l'adaptation intéressante !

— Alors maintenant, le prénom n'est pas négociable. C'est un premier clin d’œil à la première personne qu'il a été. Quand il a changé de prénom pour la dernière fois, il a trouvé ça drôle de conserver le même radical que sa toute première identité. C'est un lien avec ce passé qui a fait sa gloire et que son égo' ne lui permet pas de totalement oublier. Bien qu'il n'en parle plus directement et qu'il le garde pour lui. Ah et il peut se prononcer à la française ou à l'américaine mais bon, comme on est au Etats-Unis sur le forum, je pense que c'est plus sympa' d'opter pour la deuxième solution. Ensuite, je ne lui ai pas donné de second prénom mais si tu veux lui en ajouter un, c'est à ta guise. Et pour le coup, celui-là est totalement libre. Pour le nom de famille, il est complètement négociable. Je lui en ai mis un par défaut et parce que je ne voulais pas laisser la case vide *maniaque* maiiiiis... Il n'a pas de réelle signification donc si ce dernier ne te plait pas, tu peux carrément le changer. What a Face Essaye juste de faire que ça sonne un minimum américain, peut-être.

— L'avatar est très difficilement négociable, désolée. J'imagine bien Jeremy dans ce rôle et puis... Pour la petite anecdote, Michel-Ange s'est littéralement fait péter le nez quand il était adolescent. Par un camarade étudiant qui ne pouvait plus supporter sa vantardise et qui était aussi jaloux de son talent. Ce qui vaut à Michel-Ange une fracture à vie. Or, je trouve que c'est un aspect qu'on peut retrouver dans cet acteur. Et de mon point de vue, c'est un clin d’œil et un lien avec son passé qui est amusant (oui j'aime bien glisser des clins d’œil avec ce type de personnage). Mais bon, si Jeremy n'est vraiment pas à ton goût mais que le personnage te plait beaucoup, tu peux tenter de me proposer autre chose. Je reste ouverte d'esprit même si ce sera très difficile de me convaincre de changer.

— En ce qui concerne l'histoire, la partie sur sa vie de demi-dieux et jusqu'à ce qu'il change d'identité pour la première fois, ce n'est pas négociable. Disons que c'est la "base" du personnage. C'est ce qui fait en partie qu'il est comme ça aujourd'hui (je sais pas si je suis très claire...) et donc, je n'ai pas très envie de voir ces points être modifiés. Cela dit, je précise que j'ai mis là les grandes lignes de cette partie de sa vie (sisi). Du coup, si tu es curieux(se), que tu es fan d'histoire, que ça t'intéresse ou que tu aies envie d'en savoir davantage sur Michel-Ange pour mieux cerner la personne, savoir en détails ce qu'il a fait etc... Pour mieux t'approprier le personnage ou rajouter des points pour l'approfondir, le compléter (ce que je serai très heureuse de te voir faire, en partie parce que ça prouve que tu lui portes un réel intérêt, que tu as vraiment envie d'en faire quelque chose et ça, ça me fait chaud au cœur !) eh bien, si tu as envie de tout ça... N'hésite pas à venir me voir par MP. Je serai ravie de t'en apprendre plus et de répondre à tes questions, crois-moi ! Pour la vie qui vient après son premier changement d'identité, je te laisse totale carte blanche. Tu peux lui trouver d'autres identités historiques, si tu veux, du moment que c'est fait logiquement. Ou alors, tu peux aussi dire plein d'autres choses ! Au contraire, tu as à peu près 500 ans à raconter, lâche-toi, épate-moi sur ce qui a été sa vie après et sur comment il a fait pour se retrouver là, dans cette situation à notre époque. Je demande que ça. love

— Maintenant, il y a le lien qui n'est pas non plus spécialement négociable. Du moins, pas dans sa nature et dans sa base. M'enfin ça, c'est plutôt logique. Surtout que j'en parle déjà dans mon histoire donc ça ferait bizarre de changer ça ! Par contre, les évolutions restent très multiples et chacune d'elle peut donner lieu à quelque chose d'intéressant. Tout dépendra des RP's. Et tout peut arriver. J'aime pas quand le futur est défini à l'avance. C'est pas vraiment palpitant de tout savoir, je préfère avoir des surprises ! Franchement, c'est pas mieux quand on se laisse porter ? What a Face Après, pour les autres liens, c'est à toi de voir avec les concernés.

— Je fais juste un dernier point pour dire encore une ou deux petites choses qui me tiennent à cœur. D'abord, je sais bien que l'erreur est humaine et qu'il nous arrive à tous de faire des fautes mais quelqu'un qui fait une faute tous les trois mots, désolée, je peux pas. C'est pas pour être méchante mais je demande juste le minimum syndical à ce niveau-là. Je ne t'en voudrais pas si tu n'es pas un Bescherelle sur pattes, évidemment. Mais voilà. Je demande juste un minimum, encore une fois. Et puis, pour la taille de tes RP's, ne t'inquiète pas. Si tu respectes le minimum des 500 mots demandés par le forum, ça m'ira. Et puis, si tu fais plus, tant mieux ! Parce que ça voudra dire que tu n'as pas peur d'avoir quelqu'un qui peut écrire pas mal en face et ça, ce serait parfait. Parce que c'est mon cas. Je peux aller jusqu'à plus de 1 000 mots si le RP, le lien et l'écriture du joueur d'en face m'inspirent. Donc si tu es pareil et que nos plumes se répondent sans problème, qu'on fait avancer les choses etc... alors ce sera juste... Bah, le bonheur, tout simplement. Et dernier point, si tu le veux, s'il te plaît, sois certain de vouloir rester et de t'investir ! Parce que si t'es un membre fantôme, ça va moins le faire. Surtout que ce perso' est important pour le mien et que ça peut promettre des choses géniales ! Et ne t'inquiète pas, tu seras bien accueilli(e) chez nous. On est tarés mais adorables ! Et tu pourras facilement te faire d'autres liens géniaux et d'autres RP's de folie avec toutes les plumes superbes qui traînent dans le coin. love

Bon voilà, j'espère que je ne t'ai pas achevé avec mes conditions ! Si tu as survécu et que tu te sens prêt à tenter le coup parce que ce que j'ai dit ne te fait pas peur... Alors fonce ! Je t'offrirai tout ce que tu veux et je monterai même un temple à ta gloire !

PS : pour les membres validés qui ont une idée ou qui sont seulement intéressés par un lien avec le monsieur, n'hésitez surtout pas à venir me voir !
Revenir en haut Aller en bas
(m) Michael Cunningham - "La plus irréparable des pertes est celle du temps."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rien n'est irréparable
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» Michael CORNER
» Michael Jackson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: Scénarii :: Postes Vacants des Membres-
Sauter vers: