Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Ce forum est en pause indéterminée.


WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: Présentations :: Terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Prenant la route de mes rêves d'enfant, sur des îles lointaines où rien n'est important que de vivre" - Hope

avatar
Nombre de messages : 107
Points d'expériences : 233

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Séléné
Niveau: 7
Les pouvoirs: densitakinésie - mimétisme insecte
Voir le profil de l'utilisateur




Hope N. Silvermoon
Percy Jackson Ҩ Member
Lun 20 Juin - 0:57
✓ Hope Nokomis Silvermoon


son caratère

 

qualités : courageuse - active - audacieuse - enjouée - décontractée - débrouillarde - sociale - intuitive -  libre - loyale - protectrice envers ses  proches - optimiste - ouverte d’esprit - créative - simple - sociale

défauts : imprévisible - capricieuse - lunatique - excessive - franche - moqueuse - impulsive - désordonnée - provocatrice - indomptable - joueuse - facétieuse - déteste l’ennui - mauvaise foi - sans gêne

anecdotes : fume la pipe, offerte par un vieux dont elle ne connait pas l’identité, au moins une fois par jours, de préférence en admirant le paysage - n’est calme seulement lorsqu’elle se trouve en présence d’un paysage ou d’une personne qu’elle trouve merveilleuse - à voyagé dans les quatre coins du monde - les voyages qui l’ont le plus marqués furent celui au Tibet, son road-trip aux Amériques et ses mois passés en Alaska en faisant de la survie - pour autant, elle reste très connectée, fan des séries, elle essaie de se mettre à jours dès qu’elle peut - a toujours su que Séléné était une ancienne déesse - s’est plusieurs fois fait arrêté lors de ses voyages (sur des malentendus… ou non) - s’est aussi fait agressée plus d’une fois - à finit à l’hôpital deux trois fois - ne connait pas des dizaines de langues, elle devenue maître dans l’art de se faire comprendre avec des gestes - connait le camps des partisans depuis 4 ans et y est passé en coup de vent - avec l’implication de Séléné auprès d’Ouranos, Hope a décidé de rejoindre les insurgés en tant que soldat - veut se rendre utile et a donc décidé de commencer a étudier l’ingénierie -  adore faire la fête - marchombre
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
en bref


⊱ AGE : 26 ans ⊱ DATE & LIEU DE NAISSANCE : le 18 juin 1990 à San Felipe au Nouveau Mexique ⊱ ORIGINE & NATIONALITÉ : américaine⊱ STATUT SOCIAL : célibataire ⊱ ORIENTATION SEXUELLE : hétéro ⊱ GROUPE : les insurgés

⊱ Arbre de talents : Ingénieur & marchombre ⊱ PARENT DIVIN : Séléné ⊱ POUVOIRS : densitakinésie et mimétisme insecte ⊱ ARMES/OBJETS MAGIQUES : un poignard en bronze céleste et une hache à double tranchant. Elle possède également une pipe. Lorsqu’elle la fume la nuit et qu’elle se concentre sur une personne avec laquelle elle est vraiment proche, elle peut savoir si elle va bien (quand c'est le cas, la fumée prend une couleur argenté, si la personne est en danger, elle prend une couleur noir, comme du charbon).⊱ ANNÉES PASSÉES DANS VOTRE CAMP : y est vraiment depuis décembre mais y passe en coup de vent depuis 4 ans.

fiche (c) oceanlounge.







son histoire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Une lune éclatante. D’une rondeur quasi-parfaite, s’élevant haut dans le ciel. J’étais aux premières loges pour assister à ce spectacle magnifique, assise en haut d’une des falaise qui surplombait le paysage quasi-désertique du Nouveau-Mexique. Les étoiles brillaient de mille feux, diamants entourant l’opale lunaire. Bon, je crois que je vais arrêter tout de suite cette description pompeuse, qui se veut quasi-poétique. Je n’ai jamais été particulièrement douée dans ce domaine. Seulement, assise comme je l’étais, seule, une pipe à la main, j’avais le coeur à faire de la poésie. Oui, vous avez bien entendu. Une pipe. Lorsque je me balade avec cette dernière, les gens ne peuvent s’empêcher de me jeter des regards surpris. Cependant, je préférais largement fumer la pipe qu’une cigarette. Ne me demandez pas pourquoi, les goûts et les couleurs, ça ne s’explique pas. Est-ce que moi, je vous demande pourquoi certaines personnes aiment l’odeur de l’essence ? Sérieusement, comment peut-on aimer une telle odeur ? C’est tellement chimique. Bref, j’étais tranquillement en train d’admirer le ciel étoilé au dessus des étendues arides qui entouraient la réserve des Pojoaque. Mon chez moi. Enfin, pas exactement. Tout d’abord parce que ma mère n’habitait pas dans la réserve, quand je suis née, mais juste à côté. Ensuite parce que ce n’était qu’une partie de mon chez-moi, ayant changé maintes et maintes fois de maison. Mais on allait pas chipoter. Le Nouveau-Mexique, c’était ma maison, tout comme l’endroit où je me tenais était un peu comme ma cabane secrète, le lieu où je venais pour me recueillir, pour être un peu seule avec moi-même. Des fois, ça faisait du bien. La nuit amène les confidences. Révéler ses pensées était bien plus facile dans le noir, protégé des regards. D’autant plus qu’avec le couché du soleil, l’installation du calme, la nostalgie venait vous guetter. Je n’échappais pas à la règle. À ce moment, je me remémorais ce qu’avait été ma vie. En étais-je fière ? Disons que sans avoir rien d’extraordinaire, elle était assez intéressante pour en être heureuse.

Je suis née le 18 juin 1990, à San Felipe. Pourquoi dans cette clinique ? Surement parce que c’était la plus proche pour ma mère. Ce que je sais de la rencontre de mes parents, c’est ce qu’ils ont bien voulu me révéler. Mon père, Alan Silvermoon, était en train de préparer une thèse de recherche ethnologique au sujet des minorités amérindiennes vivant aux Etats-Unis. Bref, pour faire simple, qui dit thèse dit recherche et étude. Il est donc allé se renseigner dans diverses réserves. Et l’une d’elle était celle des Pojoaque. Il a rencontré maman, ils se sont plus et on fait pleins de bébé. Inutile de vous expliquer comment tout ça fonctionne, je pense que vous êtes assez grands pour être au courant. Ils ont filé le parfait amour pendant à peu près un an. Et voilà, je suis née. Une petite fille, qui au début ressemblait à tous les bébés, rouge et fripée, qu’ils ont choisi de nommer « Hope ». Quant à mon deuxième prénom Nokomis, ce fut un moyen pour eux de montrer qui j’étais. La « fille de la lune ». Car oui, ma mère n’était nulle autre que Séléné, la soeur d’Hélios et d’Eos, déesse de la Lune. Et mon père était au courant. Concrètement, je ne sais pas comment il l’a pris en l’apprenant, mais il était plutôt cool. À travers les indiens, il avait découvert tout un monde de légende, un monde qu’il trouvait fantastique. Séléné était-elle vraiment ce qu’elle disait ? Au fond, peu importe. Elle restait une femme fantastique, qu’il admirait. Pourquoi gâcher les moments passés ensemble à se demander si ce qu’elle croyait était vrai ou non ? Ils passèrent encore presque deux ans ensembles, couple modèle avec leur petite fille. Si vous passiez devant notre fenêtre, vous verriez une famille souriante, telle celle des happy end. Une musique en fond, la maman s’amusant avec sa fille, le papa en train de filmer ce souvenir. Tous deux penché sur le berceau de leur fille en train de leur lire une légende. Enfin, vous voyez le truc.

Seulement, les choses changent, évoluent avec le temps. Cela n’est ni bien, ni mal. Ça se passe, c’est tout. Mon père venait de finir sa thèse, il était devenu chercheur. En soit, cela n’avait que peu d’importance. Le seul truc c’est que papa ne tenait pas en place et qu’il avait envie de découvrir et d’étudier d’autres cultures, beaucoup plus obscures que celles des amérindiens. Quant à ma mère, elle ne tenait tout simplement pas en place,et j'avais beau être sa fille, elle ne tenait pas plus que ça à avoir un enfant dans ses pattes. Ce que j'ai toujours compris, étant un peu pareille. C'est comme ça que je suivis mon père dans ses voyages. Quand ce n'était pas possible, j'étais confiée à mes grands parents paternels ou à des amis de mon père. Eh oui, je n’ai pas eu de drame familiale, à part le métier de mon père et le fait que ma mère était une ancienne déesse, j’étais tout à fait normale. J’ai eu une enfance facile. J’allais à l’école dans la ville du coin, où je m’étais fait plein d’amis. Quand mon père rentrait, mes parents s’arrangeaient pour que je passe le plus de temps possible avec lui. J'ai pu revoir, quelques fois, maman, que j'ai toujours admiré Certes, elle avait perdu ses pouvoirs, mais elle n’en restait pas moins immortelle et trop cool. Quels parents dormaient dans des tipis ? Quant à l’école, j’en changeait souvent, cela dépendait de chez qui est-ce que j’étais. Alors oui, on a vu plus facile, mais ça m’était égal, je m’intégrais rapidement et l’école n’était pas ce qui m’intéressait le plus. Hyperactive et dyslexique, franchement, je préférais être dehors plutôt qu’enfermé dans une salle de classe. Cependant, bien qu’étant loin d’être la meilleure, j’arrivais à m’en sortir, disons pas trop mal. Ce qui veut dire que je me trouvais dans la moyenne.

Mon père me garda donc auprès de lui tant qu'il a pu. Je le suivais dans la plupart de ses voyages, dont la plupart ne sont que des souvenirs  lointains perdus dans ma mémoire. Le seul dont je garde un réel souvenir, celui qui m'a le plus marqué, bien que je n'ai pas pu comprendre, alors, tout ce que je voyais, étant bien trop jeune, ce fut celui qu'il effectua au Tibet. Pendant 4 mois, de juin à octobre 1997, je vécu avec mon père au Tibet. Un endroit magnifique. Un havre de paix. Un paysage à couper le souffle, qui correspondait parfaitement aux scénarios que mon imagination enfantine développait lorsque je jouais. Même les exercices que mon père m'obligeait de faire ne me dérangeaient pas. Ce qui m'ennuyait, c'était de rester dix heures d'affilés dans une salle de classe. Là-bas, au Tibet, je pouvais gérer mon temps comme je le souhaitais. En tout cas, les souvenirs que j'en garde, qui se sont sûrement déformés avec le temps, restent merveilleux. Ce fut le meilleur et, malheureusement, le dernier voyage que j'effectuais en dehors des Etats-Unis. Eh oui, le seul problème, à être l'enfant d'un Astraien, c'était que même si on avait pas de pouvoir, on dégageait tout de même une odeur de demi-dieu qui attirait les monstres. Et il devint bientôt trop risqué pour moi, alors âgée de 7 ans, de sortir du territoire étasunien. Je ne cessais pas pour autant de voyager, en partie parce que je changeais de souvent de maison. Entre mon père et ces connaissances qui acceptaient de s'occuper de moi quand il devait partir durant plusieurs mois pour son travail. L'avantage, c'était qu'être tout le temps en mouvement m'aidait à échapper aux monstres. Cela ne suffisait malheureusement pas. Sauf que moi, je n'avais pas le droit au refuge de la colonie. Non, ma mère avait été chassée de l'Olympe, elle n'était plus reconnue et ses enfants non plus. Donc je n'avais pas d'autre choix que d'apprendre à me défendre. C'est de ma mère que je reçu mes armes. Une rencontre brève, comme d'habitude, entre deux personnes toujours sur le départ. C'est également à partir de ce moment que j'ai suivi des cours d'auto-défense. Vous ne pouviez pas savoir à quel point, alors que je me retrouvais en face d'un monstre, j'ai envié les enfants des olympiens. Enfin, je réussi à rester en vie. En fait, je devrais peut-être remercier tout ces monstres, c'est ce qui forgea mon caractère. Lorsqu'on risque sa vie juste parce que je dégageais une odeur merveilleusement attirante... pour les monstres. Et malheureusement, c'était pas le genre de senteur qui les faisaient tomber sous mon charme, mais plutôt du genre à leur donner faim. La chance ! Donc oui, on apprenait à être optimiste. À côté de ça, les petits tracas de la vie, c'était rien. Comment est-ce que j'arrivais à m'en sortir tout ce temps ? De la chance. Beaucoup de chance au début. Et l'habitude. Au cour du temps et des combats, on apprend à être sur le qui-vive. Ah, et le fait que mon odeur soit tout de même moins forte que celle des enfants des 3 Grands. Suffisamment faible pour me permettre d'être toujours vivante. Tout n'étais pas simple. Je me suis retrouvée deux fois à l'hôpital pour blessures graves. Le plus dur fut d'expliquer mes blessures. Une chance, j'étais assez petite pour que l'on prenne mes paroles pour des divagation d'enfants. Donc, je vivais, le plus normalement possible.

Dès que j'ai pu, j'ai continué à voyager. Ce qui me frustrait le plus, c'était de ne pas pouvoir sortir des Etat-Unis. Il y avait tellement de peuple, de merveilles à voir en dehors de ce pays. Alors, j'avais décidé d'explorer au mieux les Etats-Unis. À 16 ans, en 2006, je suis allé vivre pendant quelques mois dans la réserve à côté de laquelle je suis née. Toute seule. Un véritable bonheur. Faire ce que je voulais, n'avoir aucune contrainte, je ne pouvais pas rêver mieux. Dès lors, je voyageais. Et je parle de vrai voyage, pas des changements d'habitation entre celle de mon père et de ceux qui ont bien accepté de me garder pendant quelques mois. Le plus grand que j'entrepris fut un road-trip en dormant uniquement dans une tente ou chez l'habitant. Une année merveilleuse que celle de mes 20 ans (2010). Ce fut le dernier de mes voyages. Après, ce ne fut que de la fuite. Avec la montée de Cronos, les monstres se déchaînaient. Pour ceux qui savaient voir, le monde, les paysages eux même changeaient. Je ne participais pas à la bataille de Manhattan, je me contentais de rester à l'écart, de fuir, de regarder à la télé Typhon, et les explications que les mortels avaient trouvé pour justifier les dégâts causé par la bataille. Ce n'est qu'avec l'arrivée de Gaïa, en 2012, que je découvrais le camp des partisans. Accueilli parmi eux, malgré le fait que je n'avais pas de pouvoir, j'aidais comme je le pouvais. Mais j'ai rapidement compris que je n'étais pas à ma place. La vie là bas était trop stricte et militaire à mon goût. Bien sûr, je donnais un coup de main, mais je n'avais, de toute façon, pas énormément d'importance. Je ne participais pas aux batailles, voyant les résultats par les yeux des humains, via les médias. Je n'ai su la mort de Gaïa que par ma mère, lorsqu'elle m'apprit la venue au pouvoir d'Ouranos.

Finalement, la seule chose qui me posa, ce fut bien l'arrivée d’Ouranos. Je vous ai déjà dit que maman avait révélé à papa et à moi sa véritable nature. Et si mon père avait douté, le fait que le temps n’avait aucune emprise sur elle avait achevé de le convaincre. J’appris que Séléné avait décidé de se battre aux côtés d’Ouranos. J'avais une confiance aveugle en ma mère et aucune envie de la laisser se battre seule, ça avait beau être une super déesse, c'était quand même ma maman donc, je l’ai suivi. Et voilà comment je me retrouvais à nouveau parmi les insurgés, bien décidé, cette fois, à participer à leur bataille. Ce camp ou un autre, pour moi, ça m’était égal, comme l’avait pu montrer mon manque total d’intérêt pour les combats qui avaient été menés avant entre pro-olympiens et insurgés. J’étais là seulement parce que maman y était.





ses pouvoirs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ici tu devras décrire tes pouvoirs si tu en as et les détailler. Nous demandons un pouvoir pour les enfants des dieux mineurs, deux pour les olympiens, trois pour les Mars et quatre pour les enfants des Trois Grands.

densitakinésie : Ce fut le premier pouvoir que j'ai découvert, alors que je faisais un treck dans les montagnes du Wyoming. J'en pouvais plus, mes  jambes étaient super lourdes, chaque pas était devenu une torture. J'avais qu'une seule envie : devenir aussi légère qu'une plume. Et c'est ce qui se passa. D'un coup, je me retrouvais carrément hors du sol. Je pourrais dire "comme si je volais", mais c'était tout de même différent car pour bouger, j'étais obligeais de me mouvoir dans tout un tas de mouvement bizarre. Le pire, je crois, c'est que j'étais totalement soumis à la volonté de vent. Ce qui pouvait être marrant mais à faible dose. Au contraire, je suis égalemet capable de renforcer ma densité, devenant aussi lourde... en fait, je ne sais même pas quel poids je peux atteindre. Mais là, je peux affronter une tempête sans bouger, en mode tranquilou....Quand je maîtriserais ce pouvoir, ce qui est loin d'être le cas, je pourrait le transmettre à 3 personnes maximum.

Mimétisme insecte : J’ai découvert ce pouvoir lors d’un combat. D’un coup, ma force et mon instinct se retrouva décuplé. Vous saviez que les fourmis peuvent porter le double de leur poids ? C’est ce qui me permet d’avoir une force surdéveloppé, ce qui est plutôt utile en combat. De même mon instinct et ma vitesse se trouvent augmentés (ce qui donne un bonus attaque lors des combats). Seulement, mon pouvoir n'est pas supérieur à d'autres, comme la super force ou même des pouvoirs défensifs, comme le mimétisme métallique. Cependant, je ne contrôle pas du tout ce pouvoir, il me vient instinctivement. Le problème, c’est que lorsque j’en ai vraiment besoin, il veut pas se pointer, le petit malin…


Le rp test

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 20 octobre 2007 - Je roulais le long de la mer depuis… depuis trop longtemps pour compter. En fait, la seule chose qui importait, c’était le niveau de carburant, histoire de pas tomber en panne. Quoiqu’au pire, je continuerais à pieds et je trouverais bien un endroit où m’en procurer. Ouais, donc j’en avais rien à faire. Voilà. Je pouvais admirer le paysage, le bleu de la mer sans trop de soucis, surtout que j’avais trouvé une petite route impraticable en voiture où personne n’était là pour me gêner. Nickel. Je laissais mon regard se perdre sur l’océan qui se trouvait à mes côtés, sur les vagues qui commençaient à grossirent au large, sur le ciel, si nuageux qu’on aurait dit qu’il faisait nuit. Déjà, le vent commençait à se déchaîner sur les terres. Autant dire que si je ne trouvais pas un abris tout de suite, j’allais passer un mauvais quart d’heure. Et encore, si c’était un quart d’heure, j’aurais de la chance. La pluie ne me dérangeait pas, au contraire, j’avais rien contre le fait de prendre une petite douche. Le problème, c’est que la situation pouvait vite devenir dangereuse. Et merde, je tenais trop à ma vie pour la risquer bêtement. Déjà, les premières goutes tombaient, de plus en plus grosses et de plus en plus fortes. Le vent continuait à souffler et pendant un moment, je savourais tout simplement ce moment, où plus rien n’avait d’importance en dehors de la nature et de mon corps qui luttait pour ne pas se faire emporter par cette dernière. J’éclatais de rire, joyeuse. Osef de la sécurité, mon esprit était déjà ailleurs. Au point que je faillis louper le petit hangar à bateau qui se dressait entre deux dunes. Vu qu’il ne semblait rien avoir de plus solide à des lieux à la ronde, autant s’arrêter ici.

Alors que je galèrais à pousser ma moto sur le sable, j’espérais qu’une seule chose. Que la porte soit facilement forçable. Parce qu’il fallait bien avouer que j’étais pas une pro pour forcer les serrures. Et que je m’attendais pas du tout à voir ce bâtiment quasi-abandonné ouvert. Je vous dis pas ma surprise en voyant un vieux bonhomme moustachu à l’entrée, en train de fumer tranquillement sa pipe. Sérieux, ça existait encore cette caricature des marins ? On aurait dit le capitaine Haddock en vieux. D’un autre côté, je trouvais ça trop cool. Cet homme avait l’air trois fois plus intéressant que la moitié des personnes qui se qualifient de « branchées » et « trop cool » sur les réseaux sociaux ou ne serait-ce que dans la vie de tous les jours. La pluie tombait tellement fort que l’expression « il pleut des cordes » prenait tout son sens, alors j’attendis pas plus longtemps pour mettre ma moto au sec. « Bonjours. Je peux me réfugier avec vous ? Il y a pas vraiment d’autre abris dans le coins… » de toute façon, c’était trop tard, j’étais déjà à l’intérieur. Oui, j’aurais pu être plus polie. Et des fois, je faisais des efforts, mais là, on avait l’impression que j’avais pris une douche toute habillée tellement j’étais mouillée, alors des efforts, j’en ferais une autre fois. « Pourquoi tu m’demande ? Tu t’es déjà installée. T’as qu’à prendre du thé et des petits gâteaux, tant que t’y es… » Un sourire apparu sur mon visage. Vraiment, j’étais tombée sur la bonne personne. Il était pas hypocrite, j’aimais ça. C’est en parti pour ça que j’étais prête à partager avec lui mon dernier paquet de gâteaux. Oui, je sais, j’étais trop gentille. Lui tendant le paquet en m’asseyant à côté de lui, je lui tendais le paquet, un sourire ironique aux lèvres. « T’as raison, j’ai pas eu de mal à les trouver… »

Et on resta ainsi, pendant pas mal de temps, à regarder la pluie déferler, la mer se déchaîner, bien à l’abris à l’entrée du hangar. C’est pour ce genre de rencontre que la vie vaut la peine d’être vécue. Deux personnes d’horizons complètement différents, dont les destins se croisaient le temps d’une heure ou deux. Pendant plusieurs minutes, aucun de nous parla. Pour ma part, c’était de peur de gâcher ce moment magique. Je grignotais simplement, admirant le paysage, essayant de le graver dans ma tête. Finalement, entre deux bouffées de tabac, ce fut lui qui rompit le silence. « T’es bien calme, gamine. Je t’imaginais pas du genre taciturne… » Une moue amusée éclaira mon visage. Taciturne ? Non, c’était vraiment pas mon genre. « Certains moment sont fait pour les apprécier tels qu’ils sont. Cette tempête en fait parti… » Je me rendis compte que le paquet de gâteaux venait d’être fini. Ça, c’était pas cool. Enfin, le ricanement du vieillard détourna mon attention. « T’es bizarre comme gamine. Mais je t’aime bien. » Et notre regard se perdit à nouveau sur le paysage. Un nouveau silence s’installa, plus long. Aucunement pesant, il créait entre nous une sorte de complicité. Personne ne parlait, parce qu’aucun de nous s’en sentait obligé, que ce soit par politesse, de peur de paraître inintéressant ou pour toute autre raison. D’un coup, une pipe entra dans mon champ de vision. Sans même me regarder, le vieil homme me tendit sa pipe. « T’as déjà fumé ? Tu sais au moins t’en servir ? » Tournant ma tête vers lui pour l’observer, j’haussais un sourcil. Il disait peut-être que j’étais bizarre, mais lui aussi était pas mal dans le genre. Secouant la tête, je m’exclamais. « Une pipe ?! Quasiment plus personne ne fume ça. Non, moi ce que je sais fumer, ce sont les quelques clopes que j’arrives à me choper gratis. » Grognant, le vieux sembla pas particulièrement apprécier ma réponse. « C’est navrant, parfois, d’voir ce que le monde est devenu… Fumer la pipe, c’est un plaisir, un moment où l’on peut réfléchir, admirer le paysage, être seul avec soi-même. C’est bien plus chaleureux que la cigarette. Enfin, j’vais te laisser te faire ton idée. » Et il m’expliqua en détail commet s’en servir. En fait, j’ai eu un cours complet sur les pipes. Je vous jure. Mais je devais avouer que, bien que je faillis m’étouffer à la première bouffée, je l’appréciais mieux que la cigarette. Je n’arriverais même pas à l’expliquer.

On resta comme ça encore un petit moment, à fumer et à échanger quelques petites phrases. Puis la pluie s’arrêta, le voile nuageux se leva et les rayons du soleil commencèrent timidement à sortirent le bout de leur nez. Je restais encore quelques minutes à profiter de l’apport de chaleur qu’ils apportaient. À admirer la lumière qu’ils apportaient. Puis, doucement, je pris congé. « C’est pas tout l’vieux, mais j’ai encore de la route à faire. Je vais vous laisser. » Prenant ma bécane, je galères à la sortir. Enfin, la poignée à la main, je me trouvais devant le vieillard. « Je sais que pour beaucoup, c’est qu’une formule de politesse, mais j’espère vraiment pouvoir vous revoir un jour. » Je m’apprêtais à partir lorsqu’il se leva. « Attend gamine. J’ai passé un super moment. Sûrement l’meilleur depuis une longue période. Laisse-moi te remercier et faire en sorte qu’y compris après ma mort, tu te souvienne de moi. » Et il me tendis sa pipe avec un large sourire qui éclaira son visage parcheminé. « Je te l’offre. T’as intérêt d’en prendre soin, sinon je reviendrais te hanter. Mais tu va voir, tu va l’adorer. Surtout qu’elle peut se révéler bien… pratique, par moment. » Et sans rien ajouter, il me tourna le dos et rentra dans le hangar, tandis que moi je repris ma route. Ce n’est que quelques jours plus tard, alors que je fumais, comme j’en avais pris l’habitude, le soir, en pensant à ma mère, que la fumée qui s’échappait de la pipe et de ma bouche s’amoncela en une sorte d’écran où Séléné apparut. C’était génial ! Sans me permettre de communiquer avec eux, je pouvais voir comment se portaient mes proches. Alors je pensai au vieux en regardant l’écran de fumée qui resta tel quel…



derrière l'écran

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]⊱ PRÉNOM : Cam' ⊱ PSEUDO : Eva' ⊱ AGE : 19 ans ⊱ CÉLÉBRITÉ : Phoebe Tonkin ⊱ CODE DU RÈGLEMENT : l’histoire est longue d’expérience aux enfants et au parent de commencer à différencier les problèmes majeurs⊱ QUE PENSES-TU DU FORUM ? bave bave bave C'est bien pour ça que je ramène un nouveau perso ⊱ OU AS-TU CONNU PJRPG ? google est mon ami ⊱ BESOIN D'UN PARRAIN OU D'UNE MARRAINE ? je crois que je devrais m'en sortir (a) ⊱ FRÉQUENCE DE CONNEXION : au moins une fois par semaine (ça dépend des périodes )⊱ INVENTE OU SCÉNARIO ? inventé ⊱ DERNIER MOT :  Maddison  Maddison  Maddison

Code:
[b]Phoebe Tonkin[/b] › Hope N. Silvermoon

Code:
[b][color=#4B8A57]Hope N. Silvermoon[/color][/b]› [i]Densitakinésie(…)-Mimétisme insecte(...) [/i]
Prière de supprimer les champs de pouvoirs que vous ne remplirez pas mais, laissez les parenthèses, nous y mettrons vos futurs évolutions de pouvoir Merci <3



(changez que le statut)
✓ Statut de la présentation : en cours
✓ Suivie par : pseudo

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 20 Juin - 12:57
re bienvenue toi
avec un personnage qui gère la fougère fire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Lun 20 Juin - 15:01
Merciii love

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Can to be absent-minded look like the madness?
A smile, a kind word, a stalk of carefreeness and a good dose of curiosity. Here is how I see my life at the moment. Discover always more thing, live finally! In spite of the fear, in spite of difficulty, I finally managed to be happy. A tiny, fragile happiness, but which warms the heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 20 Juin - 21:23
ma fille elle est trop canon.
ta maman arrive d'ici 2-3 jours ma choupette. :swinou:
j'adore ta fiche comme tu le sais, j'ai hâte de tout lire. 123
rebienvenue chez toiii What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 20 Juin - 22:55
reeeeeeeeeeeeeeeeee

Hâte de te voir développer ce nouveau perso love
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 22 Juin - 14:59
Coucou

C'est moi qui m'occupe de ta fiche ma chère What a Face (ton avatar est sex :swinou: )

Alors, en ce qui concerne la capacité de ton objet magique, je trouve ça trop puissant à mon goût à la limite d'un pouvoir tel que la clairvoyance, de pouvoir voir n'importe qui à travers la fumée, ça peut se rapporter à de l'espionnage et tout ça. Je pense qu'il faut que tu revois cela, peut être le limité seulement à tes amis et juste sur le fait de savoir s'ils vont bien, pas de pouvoir les voir à travers la fumée.

Ensuite par rapport à ton pouvoir de l'Ombrakinésie, Séléné possède en effet ce pouvoir mais il est limité, il est n'est pas aussi puissant que celui de Nyx ou Hadès par exemple, ça se limite à ce que la lumière peut renvoyé comme lumière. Du coup, je pense qu'il faudrait que tu change de pouvoir, que tu en prenne un qui correspond mieux à Séléné, parce que s'il est limité pour la déesse, il le sera d'autant plus pour toi, autant dire qu'il te servira à rien.

Pour le mimétisme Insecte, il n'y a pas de problème, juste il faut que tu explique et que tu comprenne bien que ta vitesse, ta force, agilité et endurance ne seront pas plus fort par exemple qu'un demi dieu qui a la Super Force. Ça reste du domaine surhumain, surdéveloppée mais pas dans la totalité d'un pouvoir à part entière.

Et en ce qui concerne l'histoire, je ne comprends pas trop quand tu dis "ma mère", je suppose que tu parle de Séléné, hors de dire qu'elle était toutes ces années avec toi et ton père, ça va pas. C'est comme si que tu bloquais l'histoire de la déesse et qu'elle soit obligatoirement resté avec toi. Dans la description de la déesse, il est écrit qu'elle ne reste jamais longtemps au même endroit puis elle a sûrement dû avoir d'autres enfants également donc d'autre conjoint, tu peux pas la garder que pour toi
Puis tu ne parle pas assez des intrigues qu'il y a eu, les batailles entre les demi dieux et les dieux ont fait un carnage et ont beaucoup touché les Etats Unis, c'est un peu trop le monde parfait dans ton histoire. Et y pas de datation précise pour ton voyage au Pérou, l'Europe et l'Asie sont très dangereux pour les dieux et demi dieux même ceux sans pouvoir, ils restent marqué par une odeur. Il faut que tu me modifie tout cela Wink

Courage à toi, ça va le faire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 107
Points d'expériences : 233

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Séléné
Niveau: 7
Les pouvoirs: densitakinésie - mimétisme insecte
Voir le profil de l'utilisateur




Hope N. Silvermoon
Percy Jackson Ҩ Member
Ven 24 Juin - 9:26
Merci à vous deux Et oui, hâte de voir ma môman (Keith, quoi, je peux pas la garder pour moi toute seule Urg )

Alors, normalement, j'ai tout modifié, pour la densitakinésie, je sais pas si le pouvoir passe (a) et pour le mimétisme insecte, j'ai essayer de modifier (je sais pas si c'est bien ce que tu voulais me dire, j'ai pas tout compris (a) )

Et pour l'histoire, j'ai changé en essayant d'intégrer l'intrigue et tout, à me dire si ça passe (en fait, c'est que je ne pensais pas que les enfants d'Astraiens avaient une odeur avant l'arrivée d'Ouranos, je suis bête Razz)

Donc voilà (et Phoebe est pas aussi sexe Théo ( bave )

Donc, je crois avoir fini (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 24 Juin - 17:43

Validation


« Entrez dans un monde entre tradition et modernité... »
T Et bien voilà, j'ai bien aimé ta fiche puis le personne a l'air vraiment sympathique et mimi What a Face (dommage pour Keith qu'elle soit insurgé )

En tout cas, merci d'avoir effectuer les modifications nécessaires à ta validation, encore un petit soucis au niveau du pouvoir mais c'est pas grand chose, on fera ça avec toi quand tu fera ta fiche technique pour tes pouvoirs.

Bref, je t'annonce que tu es Validé. Bienvenue chez les insurgés !

Je te place dans la 1ere brigade, tu sais où est le chemin (a)


Mais avant daller plus loin, je vais t’aiguiller sur les liens importants du forum. Déjà, pour savoir si tu maîtrise bien tes pouvoirs, n’oublies pas que tu dois faire ta fiche technique, tu as une semaine pour la faire. Ensuite parce que tu n’iras pas loin sans liens, je te conseille d’aller faire ta fiche de liens, c’est par ici que ça se passe mais également ton livre de bord où tu pourras recenser tes RP. Mais si tu es encore timide, n’oublie pas que tu peux demnder un sujet par ici.  Sinon, pour réussir à te repérer, je te laisse les liens des point d'expérience et des niveaux et des arbres de talent, mais également la boutique divine et l'hôtel des ventes ou tu pourras dépenser tes pièces d’or. Va également jeter un coup d’œil sur les missions disponibles (tu commenceras en rang D) et renseigne toi sur l’intrigue du moment où les Wanted sont à l’honneur, c’est ici que ça se passe. Oh et j’oubliais, on a un paquet d’animations sur le forum, n’hésites pas à y participer ! Si jamais tu rencontres le moindre soucis pendant ton aventure sur PJ RPG, n’oublie pas que le staff est là pour t’aiguiller, un petit MP et le tour est joué !

Bon jeu sur PJ et encore bienvenue parmi nous  


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 476
Points d'expériences : 1178

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Héphaïstos
Niveau: 11
Les pouvoirs: mimétisme métallique et compréhension instantanée
Voir le profil de l'utilisateur




Kaedan J. Stevens
smoking blacksmith ▲ membre de la quatrième phalange
Ven 24 Juin - 17:50
Merci love Et j'adore les gifs de Phoebe que tu as mis, ils sont trop cool
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 563
Points d'expériences : 3645

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Hermès
Niveau: 16
Les pouvoirs: Invisibilité, intangibilité, aurirurgie
Voir le profil de l'utilisateur




Camden A. Raslow
Percy Jackson Ҩ Member
Sam 25 Juin - 0:51
Changement, tu seras dans la 2e brigade, ils sont moins nombreux Smile Sinon, félicitation pour ta validation Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] We don't have to worry about nothing. Cause we got the fire, and we're burning one hell of a something. They gonna see us from outer space. Light it up, like we're the stars of the human race

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 28 Juin - 12:38
Une cousine nathan
Re-bienvenue ici Very Happy
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
"Prenant la route de mes rêves d'enfant, sur des îles lointaines où rien n'est important que de vivre" - Hope
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: Présentations :: Terminées-
Sauter vers: