Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Enfants de dieux mineurs/génésiens débutent niveau 3, 2 pouvoirs.
# De nouveaux pvs de dieux sont libres ainsi que Perséphone, Arès, Aphrodite, Eos, Apollon !
# Ne manquez pas le nouveau bestiaire et l'annexe spécial "astraïens"

WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: A la découverte du monde :: États-Unis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I.03.2 Sur la piste du fils de Neptune [mission pléiade 2ème cohorte]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Nombre de messages : 257
Localisation : Camp Jupiter
Points d'expériences : 1613

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mercure * Bellone
Niveau: 8
Les pouvoirs: Télépathie * Impose des images sanglantes à ses ennemis
Voir le profil de l'utilisateur




Mighty-Swan A. Redoak
Super môman * Centurion de la 2ème cohorte
Mer 18 Nov - 23:47
20 novembre - Je lance un dernier regard à l’appartement avant d’en sortir, de vérifier une dernière fois l’état du restaurant, de la boutique et de tout fermer à clé. Bien entendu, ma belle-mère et ma fille ont un double des clefs chacune, je range les miennes dans la bourse en cuir qui ne quitte jamais ma ceinture et qui contient tous mes objets importants, entre mon alliance et la statuette que Hope m’avait fabriqué lors de mon retour dans la Légion il y a plus d’un an. Serrant contre mon épaule mon sac de voyage avec tout le nécessaire dedans, je me dirige vers la caserne. J’ai tenu à repasser à l’appartement situé dans la Nouvelle Rome au coin de la place principale pour vérifier que tout était en ordre avant de partir en mission. Après tout, je ne sais pour combien de temps nous en aurons. Personne ne devrait s’y trouver durant mon absence pourtant, puisque ma belle-mère et mes parents n’y habitent plus et Hope est dans la Légion maintenant.

Une fois les champs de Mars traversés, j’entre dans la caserne et attends mes légionnaires à l’endroit désigné. Aujourd’hui a lieu ma première mission en tant que chef de la deuxième cohorte, je me dois d’être à la hauteur. Cela ne fait pas si longtemps que ça que j’ai reçu ce poste et je ne pourrais être plus fière, mais je n’ai pas eu beaucoup de temps à m’habituer à mon rôle de centurion, étant celui de la cinquième cohorte que brièvement. Vérifiant que mon gladius se trouve bien dans son fourreau à ma ceinture et mon bracelet se transformant en bouclier à mon poignet, j’effectue les cent pas en me souvenant de ce que je sais sur mes camarades que je ne connais pour l’instant pas encore assez. Phoebe et Bowie sont toutes deux filles de Mars, tout comme Maximilian notre Dux qui nous accompagne aujourd’hui. Que des guerriers, les combats ne devraient pas nous poser trop de soucis, mais on ne peut jamais savoir à l’avance ce qui va nous tomber dessus.

Les autres arrivent assez rapidement, cette ponctualité me fait sourire, mon premier sourire de la journée. C’est juste moi qui suis en avance. "J’espère que vous êtes prêts !" Je les observe un à un, ça a l’air d’être le cas. Je salue respectueusement chacun de la tête, en insistant un peu plus pour Max par réflexe. "Je pense que chacun se souvient de l’objectif de notre mission, mais je vais le rappeler pour être sûre : nous avons une piste qui pourrait nous mener à Lucian et notre but est de voir où cette dernière va nous mener." Avec un peu de chance, nous retrouverons peut-être notre ancien prêteur et découvririons ce qui lui est arrivé.

code by sixty

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Jeu 19 Nov - 21:42
20 novembre - Cela faisait beaucoup trop longtemps que le prêteur, Lucian avait disparu. Et Bowie, en tant qu'amie, se faisait beaucoup de soucis. Car oui, avant d'être son prêteur le fils de Neptune était avant tout un ami, un vieil ami. Et il lui manquait ce bougre. Qu'il attende qu'elle le retrouve, elle allait lui cogner une beigne dès qu'elle le retrouverait (niveau 22 ou pas, bats les steaks). Aussi, quand ils avaient eu vent d'une piste sur la position actuelle du Prêteur de la Nouvelle-Rome, la jeune femme avait senti son coeur faire un bond et avait été carrément heureuse de savoir que la deuxième cohorte avait été assignée à la recherche du fils de Neptune. Elle n'en pouvait plus d'attendre le retour de l'ancêtre sans aucune nouvelle, elle allait finir par devenir folle à attendre comme ça sans aucune raison! C'est pour cette raison que la fille du dieu de la guerre se préparait attentivement, ne voulant absolument rien oublier qui pourrait lui faire défaut. Son arc était passé en travers de son dos, son carquois également. Sa bague ayant la capacité de se transformer en glaive d'or impérial était passée à son doigt, sa plaque militaire était à son cou, comme toujours. D'ailleurs, c'était étrange. Quand elle pensait à Lucian, son objet magique restait d'or et ne devenait ni cuivré, ni argenté; cela voulait bien dire que quelque chose l'isolait des autres non? Elle se le demandait depuis longtemps.

Bowie partait avec Mighty, qui avait été récemment promue centurion de la deuxième cohorte, ainsi qu'avec son frère cadet (de quelques mois mais bon c'était toujours cool à préciser) Maximilian, et sa soeur aînée (qui était carrément une ancêtre, tout comme l'était Lucian, au vu de son âge avancé) Phoebe. Tous descendaient de dieux de la guerre, donc les combats ne seraient vraiment pas difficiles à essuyer, elle en était sûre. Quand elle arriva sur place avec les autres, Mighty était déjà là. En avance. Ce n'était pas vraiment étonnant. La leg leur fit un petit speech rapide de la situation, histoire de leur rappeler leur mission. « Affirmatif. » fut tout ce que répondit la rousse. Elle adressa un sourire à son frère et sa soeur pour les saluer. Elle ne craignait rien pour eux, ils savaient se défendre, mais elle croisait tout de même les doigts pour qu'il ne leur arrive rien. Elle ne s'en remettrait pas. Enfin bon... pourquoi leur arriverait-il quelque chose? Droite comme un I, la rousse lança, quand la centurion eut terminé de parler; « Alors... » Elle se racla la gorge un instant, et resserra son chignon. « Quel est l'endroit où la piste a été trouvée? On y va comment, en taxi? On emprunte un moyen de transport à la Nouvelle-Rome? » Elle ne savait pas pour les autres, mais elle n'avait pas encore eu les informations dans leur totalité. Elle ne doutait pas que Maximilian ou Mighty les aient, mais pour ce qui était d'elle et de Phoebe.. elle préférait demander pour ne pas dire de bêtises. On ne savait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 601
Localisation : La preatoria
Points d'expériences : 4228

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mars Ultor
Niveau: 23
Les pouvoirs: Empathie, Télékinésie, métamorphose en loup
Voir le profil de l'utilisateur




Maximilian R. Launceston
Dux Bellorum φ Le romain copieur.
Mar 1 Déc - 0:37
J'avais troqué ma toge contre une cuirasse, abandonnant le Sénat pour une mission. Seulement, ce n'étais pas une simple mission, mais une recherche active. Cela faisait maintenant trop longtemps que Lucian avait disparu, trop longtemps que la Légion n'avait plus de prêteur. Mon travail devenait trop difficile, entre les citoyens et les soldats, la politique et l'armée, mon fils et mes obligations, je me sentais déchiré. Il n'y avait pas de place pour les sentiments, pas place pour le bon temps. Je n'avais même pas le temps d'éduquer mon fils, le laissant livré à lui-même. Je ne savais pas vraiment ce qu'il s'était passé, je ne sais pas comment Lucian avait pu disparaître aussi subitement, comment j'avais fini par sombrer. Je n'étais ni homme, ni dieu, juste une machine qui devait agir pour le bien de la Légion, pour le bien de Rome. Je me noyais sous la paperasses, sous les divers rapports militaires qui ne cessaient de s'empiler... Je n'avais qu'une envie, exploser, envoyer tout valdinguer, fuir, partir loin. Mais non, je tenais trop à mon camp, à mon fils, à ma famille, à ma légion. Alors je ne disais rien, souriant juste pour le fun, même si je m'enfonçais encore et toujours, sous le poids des responsabilités. En même temps, j'aimais le pouvoir, la puissance, tel un fils de Mars. Je dirigeais, voilà mon destin. Aujourd'hui, il était temps de retrouver mon ami, mon soutien.

Je me dirigeai en direction de la seconde légion, avec Simba sur les talons, le lion géant de Lucian. Dans ma main droite, je tenais un bout de tissu, qui appartenait aux ravisseurs du prêteur. Brusque, autoritaire, je me plantai devant eux. « On ne vous a pas appris à vous mettre au garde-à-vous ? Vous vous croyez où ? » Il soupira, agacé, en serrant le bout de tissu entre ses doigts. « Pour répondre à Bowie. J'ai trouvé ce bout de tissu dans la tanière de Simba. Il a dû l'arracher à l'un des ravisseurs de son maître quand celui-ci a été enlevé. Il y a un motif dessus, il ne m'est pas inconnu, mais je ne m'en souviens pas... » Je rangeai le bout de tissu de ma poche et j'indiquai plus loin, la présence de plusieurs aigles géants. « Nous allons utiliser leur odorat pour retrouver la trace du préteur, ensuite Simba prendra le relais. » Parmi l'équipe, il y avait Mighty la centurion, je lui faisais confiance pour tenir ses soldats. Il y avait aussi ses sœurs, c'était sans doute pour cela qu'il était confiant pour la réussite de cette mission. Et pour finir, il y avait... Hillel. Je serrais la mâchoire et je dis à la cohorte, en m'adressant particulièrement au fils de Mercure. « Le premier qui met la mission en danger, qui fait le clown sur le chemin... Je le donne à bouffer au lion ! C'est bien clair ? » Sans attendre leur réponse, je m'avançai vers les aigles géants. Cinq minutes après, les aigles décolèrent avec la 2e cohorte sur leur dos, et un lion accroché aux griffes de l'un deux.

_________________
On dit que la douleur s'estompe au fils des années. Mais moi je ne veux surtout pas que mes blessures soient complètement guéries, fuir la douleur et vouloir à tout prix oublier ne conduit qu'à l'immobilisme. Ce comportement m'empêche d'aller de l'avant. [Ciel]

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 2 Déc - 22:02
I.03.2 Sur la piste du fils de Neptune
[mission pléiade 2ème cohorte]
2e Cohorte

Dans la Légion on pouvait voir l’un des fils de Mercure filer à toute vitesse entre les bâtiments, les tentes et les différents pôles. Ce camp était un vrai dédale où des personnes circulaient, mais rien ne gêna Hillel. Par contre il dérangea fortement ces personnes qui vaquaient à leurs occupations. Il n’usait alors que de ses capacités mortelles qu’il travaillait avec des exercices de vitesse et d’endurance à la course. Puis à force de fuir lorsqu’il faisait des âneries. Il slalomait et évitaient ses camarades, suivant un chemin déjà tout tracé dans sa tête. A croire qu’il avait passer plus de temps à errer que se former.

Un pied sur des cagots empilés contre le mur, il s’élança, souple et léger, d’une puissante détente avant de s’accrocher au bord d’un petit bâtiment. Il se hissa et traversa le toit en pierre et finissait de fermer son sweat noir. De l’autre côté, il sauta avec assurance et une parfaite connaissance du terrain et ses distances. Il atterrit sur un autre toit assez proche. Toujours en trottinant, il enfila ses protège bras en cuir noir très épais. Les lacets se balançaient et subitement, il se laissa tomber à la fin du deuxième toit, s’agrippant au bord, les pieds contre le mur. Il n’avait pratiquement fait aucun bruit. D’un petit bond, il descendit d’un étage sur la paroi perpendiculaire, reprenant la même position sur le bord de la fenêtre. Il aimait le parcours et cabrioler ou courir mais cette fois-ci c’était parce qu’il était en retard.

Il était arrivé au milieu du petit groupe qui partait à la recherche de Lucien. Hillel se retrouva nez à nez avec l’énorme lion qui était plus proche du gabarit d’un ours que de ses compères. Il toucha et s’écroula sur les fesses de surprise alors qu’il se précipitait pour s’éloigner. Il resta assis par terre aux pieds de Bowie, pour finir de se préparer. Il serrait fermement le laçage des pièces de cuir à ses avant-bras, tirant avec ses dents. Il n’avait rien entendu si ce n’est que des fins de phrase mais surtout la remarque de Maximilien. Il grimaça.
« Eh ! J’ai encore rien fait ! » puis il déglutit en regardant la bête et continua de grommeler : « J’aurais pas du insister pour venir… »

Le jeune soldat encore en formation pour se spécialiser car trop indiscipliné n’était pas prévu à la mission. Enfaite, il était sanctionné et qu’on avait pas trop envie de lui car à part amener des soucis, il ne servait pas à grand chose. Sauf quand il le voulait vraiment et c’était rare. Il était alors voir directement Maximilien pour qu’on accepte son aide à la recherche du prêteur disparu. Ce dernier ne devait pas le porter dans son coeur vu le perturbateur qu’était Hillel. Mais Lucien était important pour l’équilibre du jeune homme.
« On ne s’occupe même plus de mes conneries ! » avait-il argumenté au Dux Bellorum pour finir de le convaincre. Son supérieur avait réussi à lire entre les lignes et comprendre ses angoisses et son besoin de se rendre utile. Il accorda la requête.

Hillel trottina vers l’aigle géant, gaiement. Il n’avait pas encore le sien, mais il s’était durement entrainé avec ceux qu’on lui confiait aux entrainements. Il adorait ça !
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 9 Jan - 20:46
20 novembre - Quand Maximilian commença à râler, Bowie se mit automatiquement au garde-à-vous. Elle était tellement déstabilisée par inquiétude pour Lucian qu'elle en avait oublié la discipline qui faisait la fierté de la Nouvelle-Rome et de ses soldats. Elle en avait presque honte pour le coup. Son frère leur expliqua ensuite comment ils allaient procédés, qu'ils avaient trouvé quelque chose dans la tanière de Simba, le lion géant du fils de Neptune qui avait disparu depuis pas mal de temps maintenant. Il leur annonça ensuite qu'ils allaient se déplacer par le biais d'aigles géants, ce qui allait certainement faire plaisir à Hillel. La jeune femme n'avait pas attention à la chute du fils de Mercure quelques secondes plus tôt, mais elle le gardait quand même à l'oeil, trop habituée à ses âneries... et puis comme elle se doutait que Maximilian ne devait pas voir d'un très bon oeil sa présence pour la mission, elle préférait tenter de canaliser son ami, car elle savait bien que son frère n'était pas très patient quand il s'agissait de la discipline. Comme pour appuyer ses pensées, le brun termina son explication pour une phrase qui était certainement destinée au fils de Mercure; « Le premier qui met la mission en danger, qui fait le clown sur le chemin... Je le donne à bouffer au lion ! C'est bien clair ? » Hochant de la tête d'un air sérieux et professionnel, la fille de Mars répondit simplement, d'une voix ferme et déterminée; « Limpide. » Assit à ses pieds, Hillel eut l'air de juger bon de tenter le diable.« Eh ! J’ai encore rien fait ! » Pour toute réponse, la rousse lui donna un coup de pied dans les fesses pour lui faire comprendre de la fermer s'il voulait venir et ne pas s'attirer les foudres du Dux.

Le groupe fila donc en direction des aigles géants, qui les attendaient patiemment, une nacelle sur le dos de chacun d'entre eux. Quand ils furent près de leurs montures, Hillel dit à l'attention de Maximilian; « On ne s’occupe même plus de mes conneries ! » Bowie, qui passait derrière lui pour se diriger vers son aigle, lui donna un petit coup dans le dos et lui marmonna; « La ferme. » Avant d'aller s'installer sur le dos de sa monture. Quelques minutes plus tard, la seconde cohorte en sa totalité pris son envol. La jeune femme jeta un coup d'oeil à Simba, qui était juché entre les serres d'un aigle. Pauvre lion, elle espérait qu'il n'avait pas le vertige ou quelque chose du genre, parce que la trajet allait certainement être long. De temps à autres, les aigles faisaient des embarquées, humant l'air pour retrouver l'odeur de le prêteur et ami disparu. Les sourcils froncés, la jeune femme était penchée en avant pour attendre la suite des évènements, arc en travers du dos, prête à tirer sur le moindre monstre qui ferait son apparition. Les aigles semblaient avoir retrouvé l'odeur de Lucian, puisqu'il se déplaçaient sur une ligne fixe maintenant, l'air sûr d'eux et accélérant un petit peu l'allure. Bowie lança un regard à tous ses partenaires avant de reporter son attention face à elle, n'ayant pas envie d'être prise par surprise par un quelconque monstre. Quand elle baissa les yeux, la rousse put voir qu'ils se rapprochaient de l'océan qui commençait à s'étaler sous eux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 257
Localisation : Camp Jupiter
Points d'expériences : 1613

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mercure * Bellone
Niveau: 8
Les pouvoirs: Télépathie * Impose des images sanglantes à ses ennemis
Voir le profil de l'utilisateur




Mighty-Swan A. Redoak
Super môman * Centurion de la 2ème cohorte
Lun 11 Jan - 3:34
20 novembre - Toute l’équipe semble être là et, après les paroles de Maximilian, nous nous dirigeons vers les aigles géants. Je me rapproche du mien, mon fidèle Magnipus et le caresse brièvement le long du bec. Cela ne fait pas longtemps qu’il est mon compagnon, mais c’est comme si cela avait toujours été le cas. C’est Hope qui l’a baptisé Magnipus, pour raccourcir le nom que je lui avais donné à la base et depuis, c’est resté. Je grimpe dans la nacelle après avoir vérifié que Simba ne tombera pas en plein vol. Les commentaires de Hillel attirent mon attention, mais Bowie semble avoir la situation sous contrôle. Je garderai néanmoins mon lointain cousin à l’œil, on ne sait jamais. Les aigles finissent par s’envoler, battant l’air de leurs ailes géantes pour prendre rapidement de l’altitude. Avant d’adopter Magnipus, je n’aurai jamais pensé que voler serait aussi plaisant. J’ai beau posséder du sang de Mercure dans les veines, je n’ai pas le pouvoir de voler malheureusement, mais la présence de mon aigle palie largement cette absence et me permet même de faire voler ma fille sans danger grâce à la nacelle. Nous nous éloignons progressivement de la Nouvelle Rome et du camp Jupiter, survolant à hauteur raisonnable les collines entourant San Francisco, frôlant les nuages. Le monde semble bien petit à cette altitude, bien plus petit que depuis la colline aux temples où j’ai été si souvent. Mon aigle en tête du V formé par les rapaces finit par retrouver la piste de Lucian et pousse un cri aux autres aigles qui la perçoivent aussi. La formation change alors, se transformant en ligne et je fais comprendre à mon aigle qu’il peut accélérer, toute la file se focalisant sur lui. L’océan ne tarde pas à pointer le bout de son nez, étalant ses couleurs out d’abord comme un simple trait à l’horizon, puis comme un bras plus large semblable à un fleuve et enfin comme une entité n’ayant pas de fin ou du moins, pas que l’on puisse voir.

Magnipus tourne alors brutalement la tête vers le sol, piquant légèrement, son bec pointé vers la rive. Je lance un regard vers mes compagnons, vérifiant qu’on en a pas perdu un en chemin et que personne n’a eut la bonne idée d’essayer de se la jouer équilibriste sur les ailes des aigles, avant de descendre. La piste doit sans doute continuer vers le bas et Simba pourra prendre le relais. Le pauvre a d’ailleurs l’air d’être le moins à l’aise possible et grogne de temps en temps entre les serres de l’un des aigles. Nous finissons par atterrir et les aigles s’envolent. Ils resteront dans les parages et je pourrais aisément appeler Magnipus en sifflant. Simba se met immédiatement à renifler l’air et pousse un profond rugissement comme s’il avait trouvé quelque chose. Il commence à se diriger le long de la rive à notre gauche alors que d’épais buissons et quelques aubépiniers ornent le chemin à notre droite. Je vérifie une dernière fois que tout le monde est là, porte instinctivement ma main à la bourse de cuir à ma ceinture par pur réflexe pour vérifier qu’elle est toujours là alors que je sais pertinemment qu’elle réapparaitra si elle se détache, puis je me mets à suivre le lion, intimant à chacun de faire le même et gardant un œil sur Hillel, juste au cas où. J’ai déjà un petit monstre à la maison pour savoir de quoi ces créatures frivoles sont capables.

code by sixty

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 601
Localisation : La preatoria
Points d'expériences : 4228

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mars Ultor
Niveau: 23
Les pouvoirs: Empathie, Télékinésie, métamorphose en loup
Voir le profil de l'utilisateur




Maximilian R. Launceston
Dux Bellorum φ Le romain copieur.
Mer 13 Jan - 13:36
Le voyage avait débuté, les aigles géants s'étaient envolés vers cette fameuse piste. J'étais assez confiant envers mon équipe, ils étaient digne de mener cette mission à bien, même Hillel. Mighty était un très bon centurion, capable de prendre les devants dans n'importe quelle situation. Bowie était ma sœur, je savais très bien que je pouvais le confier ma vie, quant à Hillel, je ne le détestais pas, malgré ce qu'il en pensait. Il était comme mon fils Nolan, toujours près à inventer une nouvelle bêtise. Je savais très bien que sa capacité d'analyse et son ingéniosité allaient servir au combat, fallait-il seulement qu'il sache s''adapter à cette situation. Le fils de Mercure était encore un novice en terme de combat, en terme de guerre. Quand je le regardais, je pensais comme un père, en me disant qu'il était triste de voir un tel esprit jovial forcé de connaître l'horreur de la guerre, mais j'étais surtout à un chef et mon devoir était de le préparer à la souffrance. Un chef ne devait montrer aucune faiblesse envers ses soldats, aucune différent, aucun favoritisme. Nolan n'échappait pas à la règle, il était mon enfant, mais dans la légion, il était d'abord un soldat. Mon rôle était de les préparer, de les endurcir. Je devais me montrer dur, implacable, ne jamais faillir face à eux. Pourquoi ? Car il était nécessaire qu'ils puissent compter sur moi dans les pires situations, qu'ils apprennent également à compter sur eux-même et à agir en équipe.

La piste s'arrêtait là, les aigles fendirent l'air pour se poser sur un sol stable. Je libérais Simba, afin qu'il poursuive la piste jusqu'au bout. Je me tournai vers mon équipe en dégainant mon arme à feu. « Restez sur vos gardes, tenez vous prêt à attaquer... Les ennemis peuvent être très proches. » Je craignais une embuscade, et puis, les ravisseurs du prêteur ne doivent pas être loin. Tout cela me semblait si facile, trop facile. Il suffisait qu'un lion leur ouvre la voie pour retrouver le prêteur disparu... Il y avait forcément un piège quelque part.

_________________
On dit que la douleur s'estompe au fils des années. Mais moi je ne veux surtout pas que mes blessures soient complètement guéries, fuir la douleur et vouloir à tout prix oublier ne conduit qu'à l'immobilisme. Ce comportement m'empêche d'aller de l'avant. [Ciel]

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 16 Jan - 22:52
Il est tant de remettre les humains et le monde mythologique à leur place, de faire comprendre à tous que la puissance des mers et des océans n'est comparable à aucune autre. Nulle ne peut défier ces eaux, qui sont à la fois la force, la puissance et la source de vie de la planète. Longtemps négliger, oublier et rabaisser, ils vont comprendre très bientôt à qui ils ont à faire. Les préparatifs d'invasion se sont passés comme prévu, la puissance des océans se déversera sur le planète comme une Tsunami qui balaye tout sur son passage, ceux qui ne se mettront pas à genoux devant le souverain des mers et des océans mourront tout simplement. Sur le chemin du retour des derniers préparatifs, nos animaux marins ont sentis l'arrivé de demi dieux, je me tournais donc, jetant un œil vers les cieux pour voir plusieurs Aigle Géant. Un petit sourire sur le visage, je me cachais avec mon groupe armée dans l'eau, guettant en silence l'arrivé des romains sur la plage. Une fois proche, je suis sortie de l'eau lentement, nullement mouillé grâce à mes dons, faisant face à Maximillian, le Dux Bellorum du Camp Jupiter. " Vous n'avez rien à faire ici, vous devriez rapidement faire demi tour et rentrer dans votre camp. " , je fixais alors Max dans les yeux, dans les miens, il pouvait voir des yeux étonnamment clairs, d'un bleu cyan profond, comme possédé. Je claquais des doigts pour faire sortir une dizaine de guerrier atlante qui m'obéissent aux doigts et à l’œil avant de réitérer ma proposition. " Ici sont les terres de notre souverain Triton, ceux qui n'ont pas été invité doivent repartir immédiatement sous peine de mort imminente. " , ma voix est un peu différente, plus sombre et cru, j'observais le lion géant, MON lion géant comme si c'était un inconnu alors que celui ci ne me reconnaissait guère également. Je jetais un œil sur les autres romains présents, observant la belle chevelure de Bowie, voyant que Mighty et Phoebe sont également présent. " Votre prêteur n'est plus, je défends maintenant une cause supérieur, qui vous dépassent tous, vous êtes venus pour rien alors partez. "

Barre d'énergie : 65 points d'énergie.
Attaque lancé :
Résumé :

Attaque reçu :
Objet utilisé :
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 20 Jan - 22:03
I.03.2 Sur la piste du fils de Neptune
[mission pléiade 2ème cohorte]
2e Cohorte

Il avait été repris et plus ou moins canalisé par Bowie de façon autoritaire, il devait s’y attendre avec elle, tout comme elle s’attendait à ce genre d’attitude de sa part. C’est un peu comme taper sir votre télé lorsque ne receviez plus la chaine. Après des regards d’une froideur impartial et sans coeur du Dux (c’est comme ça que le jeune l’interprétait) et des plus suspicieux d’une femme qui avait l’air d’ignorer son existence (et pourtant lui la connaissait de réputation), ils partirent. Hillel se tint aussi tranquille que possible en fin de peloton. Il se retint de faire quelques embardées même si pas toujours. Ce n’était pas non plus des pirouettes et il en avait pourtant une folle envie. Or ce désir n’était rien face à la crainte de se faire sanctionner et sermonné par tout le monde. Il ne faisait pas trop le fier quand il y avait des gens officiels, alors il resta sage.
Une île s’était très lentement dessiné sur l’horizon et ils comptaient s’y rendre. Hillel se montrait déjà plus assidu et sur le qui-vive, essayant de repérer déjà leur situation.

Sur la terre ferme, il n’avait qu’un souhait, c’était de retourner dans les airs et repartir comme s’il réalisait progressivement ce qu’il faisait là et les risques que ça entrainait. Il n’y aurait peut-être rien, mais le doute germait dans les esprit de tous. Et quand il y avait un doute avec Hillel… Pour une fois, il ne voulait pas aller vérifier et préférait se rapprocher de Bowie. Autant mettre toutes les chances de son côté. Il jaugea tout le monde. Il finit par s’enfermer subrepticement dans le cercles des guerrier sûrement plus accomplis et confiant que lui. C’était encore mieux comme ça. Le tintement de la chaîne de son arme qu’il tâtonnait pour se rassurer trahissait son anxiété. Quelle idée de se rendre utile. Maximilian en rajouta une couche, en disant qu’il pouvait y avoir des ennemis partout. Hillel roula des yeux, totalement confiant…

Il n’eut pas le temps d’étudier et observer le terrain que Lucian sortit des fourrés. Pas comme il se rappelait dans ses souvenirs de jeune légionnaire (il préférait même le croiser de loin que d’avoir à plaider sa cause en face à face) et pas seul.

Le plus insouciant du groupe jeta un oeil à Maximilien, la main moite contre sa cuisse, prêt à sortir ses armes ou courir. Il préférait courir en général. Hillel était connu pour ses attaques irresponsables voire suicidaires, mais c’était dans le feu de l’action que sa peur de quitter ce monde disparaissait. Là, il n’était pas du tout dans l’action. Il n’avait même pas le feu non plus. Il se glissa derrière Bowie, et baissait la tête comme pour cacher son stress. Forcément que ça n’allait pas être simple. Pas de retrouvailles dans de grande embrassades. Forcément ! En espérant que c'était le soleil qui lui avait trop tapé sur la tête.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 24 Jan - 2:15
20 novembre - Honnêtement, la suite des évènements se  détériora bien assez rapidement. Alors qu'ils venaient tout juste de se poser sur le sable au bord de la mer, Bowie remarqua que le lion géant de leur prêteur disparu commençait à s'agiter. Quelques secondes plus tard, des silhouettes menaçantes sortirent de l'eau devancées par... Lucian lui-même. Choquée et déçue, la fille de Mars ouvrit la bouche d'un air surpris avant de la refermer, n'ayant vraiment pas envie de ressembler à un poisson hors de l'eau. « Lucian? » souffla-t-elle sans vraiment y croire, tandis qu'elle fixait son ami et prêteur les toiser d'un air menaçant. C'était lui sans être lui.. quelque chose dans son regard était différent. Il semblait presque fou, absent, changé. Entre nous, elle ne comprenait rien à la situation et était prête à parier que ses partenaires non plus. Elle était tellement surprise et prise au dépourvu qu'elle ne fit pas de commentaire moqueur sur le fait qu'Hillel se cache derrière elle, c'était pour dire.

Les sourcils froncés, la jeune femme pinça les lèvres d'un air anxieux avant de poser son regard sur Maximilian, puis Mighty, et enfin glisser un regard discret derrière elle pour s'assurer qu'Hilell était toujours là. On ne savait jamais. « C'est quoi ce cirque? » maronna-t-elle alors que Lucian partait dans un délire assez flippant qui commençait à la faire douter de sa santé mentale. Il était vraiment en train de les menacer de mort? Qu'est-ce que Triton avait à voir dans tout ça? Pourquoi leur intimer de partir alors qu'ils étaient justement venus pour lui? A côté d'eux, Simba semblait prêt à grogner. « Même Simba ne le reconnaît pas... » murmura la fille de Mars, qui se posait de plus en plus de question. Le discours de son ami lui avait vraiment fait froid dans le dos, et le voir comme ça commençait à la terrifier. Ils étaient sensés réagir comment? Que devaient-ils faire? Ils n'allaient pas se battre contre lui si? Ils n'allaient pas non plus l'abandonner? « On fait quoi? On ne va pas l'assommer et le ramener de force au camp, si? » demanda-t-elle aux autres, sans quitter Lucian des yeux. Elle avait la désagréable sensation qu'en cet instant précis, il était leur ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 257
Localisation : Camp Jupiter
Points d'expériences : 1613

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mercure * Bellone
Niveau: 8
Les pouvoirs: Télépathie * Impose des images sanglantes à ses ennemis
Voir le profil de l'utilisateur




Mighty-Swan A. Redoak
Super môman * Centurion de la 2ème cohorte
Mar 26 Jan - 23:22
20 novembre - Une vague de soulagement me parcourt lorsque nous parvenons enfin à trouver Lucian. La maman poule en moi est immédiatement soulagée, mais la guerrière se réveille et trouve que c’est bien trop facile. Je scrute les horizons et découvre une dizaine de guerriers aquatiques derrière notre Prêteur. Bowie essaie de le raisonner alors que Simba ne le reconnait pas et que Hillel n’a pas l’air rassuré non plus. Il est vrai que quand on connait Lucian et que l’on sait de quoi il est capable, devoir l’affronter n’est pas une simple partie de plaisir. S’il se retourne contre nous, déjà cela va causer de grandes répercussions dans le camp en général au sein de la Légion, mais aussi avec les guerriers se trouvant à ses côtés, je ne suis pas sûre que l’on puisse s’en sortir. Pas avec facilité en tout cas, mais nous ne sommes pas en train de nous sauter à la gorge non plus, pas encore et j’espère que ce pas encore ne viendra pas. Je soulève légèrement mon bouclier, prête à me protéger et me place légèrement devant, mais sur le côté de Bowie, pour ne pas la gêner, mais prête à protéger Hillel aussi. Max se trouve devant moi et j’attends sa réaction qui ne risque pas de tarder à venir. J'observe alors la position de Lucian, la façon dont il se tient, ses muscles tendus et je fronce les sourcils. "Il ne rigole pas, il compte vraiment nous tuer." Je murmure, suffisamment pourtant pour que mes camarades puissent m’entendre. Les choses se compliquent et je dois avouer que, malgré tous les scénarios que j’avais imaginés, je ne m’attendais pas à celui-là. Alors que je garde les yeux fixés sur les guerriers atlantes derrière Lucian, j’essaie de trouver une solution à ce problème. D’un part parce que nous sommes venus chercher Lucian et maintenant que nous l’avons trouvé, nous n’allons tout simplement pas faire demi-tour et rentrer les bras vides. Deuxièmement parce qu’il ne semble pas être lui-même et la possibilité qu’il ait besoin d’aide est bel et bien présente. Il n’est pas lui-même et c’est à nous de l’aider. Je lance un regard furtif à mes camarades, essayant de peser le pour et le contre d’une potentielle confrontation et surtout nos chances de réussite. Lucian est la plus grande menace, avec ses pouvoirs et la présence illimitée d’eau il sera très dangereux s’il décide de nous attaquer. Max pourrait lui tenir tête, mais jusqu’où ? Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en notre Dux, mais ce terrain est à notre désavantage. Sans compter qu’avec la dizaine de guerriers, nous sommes fortement en sous-nombre. Je grince des dents, attendant la réaction de Max.

code by sixty

Barre d'énergie : 35 pts
Dés : /
Résumé : Mighty se rend compte qu'il ne rigole pas. Attend la réaction de Max après avoir pesé le pour et le contre tout en adoptant une position défensive.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 601
Localisation : La preatoria
Points d'expériences : 4228

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mars Ultor
Niveau: 23
Les pouvoirs: Empathie, Télékinésie, métamorphose en loup
Voir le profil de l'utilisateur




Maximilian R. Launceston
Dux Bellorum φ Le romain copieur.
Jeu 18 Fév - 2:45
Le voir comme ça, surgir des fourrés, me surprenait assez. Je m'attendais à tout, mais sûrement pas à ça. Moi, qui m'était fait un sang-d'ancre, le croyant entre la vie et la mort. En le regardant de plus prêt, je me rendis compte que j'avais eu raison de m'inquiéter. Ses yeux étaient étranges, ainsi que son comportement. Ses paroles eurent l'effet d'un frisson glacial dans les rangs de ma cohorte. Je sentais cette tension, cet effroi parmi les miens, j'entendis leur voix, leur chuchotement, néanmoins, je restai calme, concentré, prêt à bondir à la moindre attaque. Il me rappelait mon frère, lors de sa manipulation et je ressentis cette rage féroce envers celui qui avait osé faire ça à Lucian. Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, il ne nous écoutera pas, j'en étais certains. Je levai la main, m'adressant à la deuxième cohorte. « Dégainez vos armes, mettez-vous en position de combat derrière moi. Nous allons ramener notre prêteur à la maison... De gré ou de force. » Il n'était pas question que je le laisse comme ça, avec son bourreau. Il n'était pas question, non plus, que j'abandonne, que nous abandonnions notre mission. Lucian avait toujours été un frère pour moi et encore aujourd'hui, il le restait, même dans un état de manipulation sévère. J'ignorai de quoi il parlait, je savais qu'il tenterait de nous tuer, mais une chose était certaine, je découvrirais le dernier mot de l'histoire. Quel dieu était derrière tout ça ? Quelle cause supérieur ? Je n'aimais pas ça, je sentais qu'un entité puissante grandissait dans l'ombre, qu'une guerre se préparait. « Non Lucian... Tu vas me suivre, c'est un ordre. » Bien sûr, je savais très bien qu'il allait tenter de m'attaquer, c'était donc pour cela, que  j’anticipai l'action avec ma télékinésie. De loin, je bloquai ses bras, les obligeant à se joindre l'un à l'autre et je bloquai ses genoux pour qu'il ne puisse faire le moindre mouvement. Avec cette attaque, je pus constater que le fils de Neptune avait pris en puissance, était plus élevée que la mienne... Comment cela pouvait-être possible ? Il y avait vraiment quelque chose d'anormale qui se tramait. « D'où viens-tu comme ça ? De quoi tu parles ? Quelle divinité sers-tu ? »


Points d'énergie: 55 points d'énergie - 7 (Télékinésie) 48 points restants

_________________
On dit que la douleur s'estompe au fils des années. Mais moi je ne veux surtout pas que mes blessures soient complètement guéries, fuir la douleur et vouloir à tout prix oublier ne conduit qu'à l'immobilisme. Ce comportement m'empêche d'aller de l'avant. [Ciel]

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Jeu 14 Avr - 3:13
Mes paroles n'ont eu aucun impact, je n'en attendais pas moins de la part du Dux du Camp Jupiter, en même temps, ils sont encore attaché à celui que j'étais auparavant, à l'erreur que j'étais. Aujourd'hui, Triton m'a ouvert les yeux, je sais qui je suis, ce que je dois faire et pourquoi je le fais. Je n'ai jamais été aussi puissant que je le suis aujourd'hui et ceux grâce à mon frère Triton. Je regarde alors les romains devant dans les yeux, pendant que le Dux donne ses ordres, je m’apprêtais à agripper mon arme mais je sentis tout de suite un poids au niveau de mes articulations, qui me mit à terre, les bras bloquer en arrière. Si je force un peu, je peux briser ce lien, ma puissance étant supérieur à mon ancien ami devant moi. Je me suis mis donc à sourire , les Atlantes ne bougeaient pas, attendant mes ordres. Je me concentrais pouvoir faire apparaître trois dragons d'eau sortant de la mer pour venir frapper de pleins fouet Bowie, Mighty et Hilel ainsi les envoler valser un peu plus loin, les laissant à mes soldats Atlantes qui m'accompagnent. Ensuite, je changeais la forme des dragons d'eau pour venir créer une barrière d'eau autour de Maximilian et moi même, nous laissant un petit bout de terrain pour combattre. Je me concentrais ensuite sur le sable autour de nous pour le faire grimper sur Maximilian et lui bloquer les jambes et les bras en l'entourant de sable, me mettant à serrer le sable autour de son corps de plus en plus fort et de manière lente : " Un combat de volonté, ça ne me dérange guère, sache que tu viens de signer ton arrêt de mort, Dux. "

Barre d'énergie : 75 points d'énergie - 4 (Hydrogénésie) - 4 (Contrôle des minéraux) = 67 points d'énergie restant.
Attaque lancé : //
Résumé : Lucian voit que les romains s'apprêtent à attaquer, et se laisse prendre par la télékinésie de Max pour se concentrer sur une attaque d'eau en envoyant valser les romains autour de Max, les enfermant autour d'une barrière d'eau et coinçant Max dans une nappe de sable autour de son corps.

Attaque reçu : Maintenue au sol par la Télékinésie.
Objet utilisé : //
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 15 Avr - 7:56
I.03.2 Sur la piste du fils de Neptune
[mission pléiade 2ème cohorte]
2e Cohorte

Ca tout le monde l’avait compris mais le fameux Lucian que la troupe s’était entrepris de chercher n’avait plus lieu d’être. En tout cas, il avait bien changé. A peine sortie de sa cachette comme une fleur alors qu’ils avaient tous fait de longues recherches pour arrivés ici (et Hillel qui avait eu l’envie et le besoin de les suivre. Mais quelle idée !). Maximilien avait pris les devants en leur demandant de rester sur leurs gardes. Ce n’était pas une annonce qu’il espérait entendre le jeune fils de Mercure dont les muscles se contractèrent et le palpitant qui provoquait un vacarme sur ses tempes, résonnant dans sa tête. Il se concentrait sur sa respiration pour retrouver un peu de calme et pouvoir tout observer. Les deux Grands s’échangèrent des mots « agréables » pour traduire leurs retrouvailles et focalisé sur ces deux là, il ne vit rien arriver sur la jetée.

Les deux dragons d’eau surgirent subitement pour venir plonger sur eux, éjectant une partie de l’unité présente sur la plage. Hillel se damna d’être au milieu de la mer avec un fils de Neptune. Ce n’était vraiment pas un élément qui maitrisait et tout ce qui y vivait dans l’infini profondeur des eaux lui foutait les « pétoches ». Jeté dans le sable, il roula sur quelques mètres. Un peu secoué, il essaya de se relever en vitesse et jaugea la situation actuelle. Tout le monde par-terre et Maximilien hors de vu derrière une arène aux murs d’eau qui laissaient à peine deviner les silhouettes des deux antagonistes de la journée. A dix heures se trouvait Bowie. Il accourut vers elle. Il l’assumait parfaitement : en combat tout seul il ne servait pas à grand chose. Et pourquoi la rousse ? Car ils se côtoyaient assez pour savoir comment ils se battaient. Les autres, il ne voulait pas leur servir de boulet.

Si Hillel n’avait pas sa vie un tout petit peu en jeu (petit détail important quand même) il aurait pesté. Et les ordres ont les avait comment. Il aida son amie d’arme à se relever et resta à simplement un pas derrière elle, ne quittant pas les atlantes des yeux.
« Tu frappes et je crie ? Ou j’essaie de faire diversion ? Si t’as une idée, n’hésite pas. J’en ai aucune pour l’instant qui ne soit pas suicidaire... » déboucla t-il sa pochette de couteau de lancé et l’autre main prêt à dégainer ses doubles poignards. « Et si on commençait par celui qui s’approche de nous hein ! » serra t-il sa prise sur ses armes.



Points d’énergies : 25 points
Attaques lancées : aucune
Attaques reçues : /
Résumé : projeté plus loin par des dragons d’eau. Cours auprès de Bowie pour former un binôme de combat.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 15 Avr - 20:50
20 novembre - Tout était allé vite. Beaucoup trop vite. Maximilian s'en était pris à Lucian, et ce dernier semblait se laisser faire par pur amusement.. et quand il répliqua, ce fut le gros bordel. Littéralement. Bowie pâlit face à la trombe d'eau qui leur tomba dessus, semblable à des dragons enragés. Ils allaient y laisser leur peau, à cette foutue mission. Lucian allait les tuer. Leur Prêteur allait tous les tuer, sans même le vouloir. L'eau les chasse, Mighty Hillel et elle, loin de Maximilian et Lucian qui étaient en plein tête à tête musclé.
Trempée, du sable sur le visage et dans les cheveux, la fille de Mars tentait de reprendre le contrôle des choses le plus rapidement possible. « Max! » cria-t-elle, la vision troublé par ses cheveux roux collés à son visage, quand elle vit son - petit - frère face au fils de Neptune qui semblait décidé à lui en faire voir de toutes les couleurs. Hillel la tira de sa détresse en l'aidant à se relever, elle le remercia d'ailleurs du regard.

Le fils de Mercure s'exprima alors, en position de combat. D'un geste rapide, la fille de Mars dégaina son arme et tendit son épée d'or impérial devant elle, sombre et menaçante, prête à pourfendre tout ennemi qui se mettrait en travers de sa route. « Bon plan. Essayons déjà de nous occuper d'eux, le plus vite possible. Je ne sais pas si Max pourra tenir longtemps face à Lucian.. il va l'écraser si on ne fait rien. » Où était Mighty? Bowie tourna sur elle-même, gardant un oeil sur les atlantes qui avançaient vers eux d'un air menaçant. Super, ils étaient huit. Ou plus. Elle n'avait pas vraiment le temps de les compter. « Tu vas bien? » demanda-t-elle à sa centurion. Ils avaient tous l'air au fond du gouffre, trempés jusqu'aux os et couverts de sable (pas très confortable si vous voulez mon avis).
Un premier atlante se lança vers eux, et Bowie tenta de s'attaquer à lui; mais il esquiva sa lame. Rageuse, usant de sa super force, elle décapita le second qui fit mine de s'approche un peu trop près. Pleine de haine, elle shoota avec violence dans la tête qui était tombée au sol pour la faire passer à travers le mur d'eau qui les emprisonnait. « LAISSEZ-MOI PASSER BANDE DE SOUS-MERDES. » hurla-t-elle, épée au poing, brûlante de colère. L'énergie de Mars pulsait dans ses veines, elle abattrait quiconque se mettrait entre elle et son frère.

Points d’énergies : 35-7=28 points
Attaques lancées : attaque 1: décapiter Atlante 1 NUL
attaque 2: décapiter Atlante 2 NUL > MOYEN (avec la super force en -7)
Résumé : se relève avec l'aide d'Hillel, se met aux côtés de se dernier prête à pourfendre quiconque s'attaque à eux, rage parce que ses deux attaques ratent. cherche à atteindre Lucian et Max. elle shoote dans la tête de l'atlante 2 parce qu'elle a la rage.

Récapitulatif des Atlantes:
1 - intact
2 - MORT
3 - intact
4 - intact
5 - intact
6 - intact
7 - intact
8 - intact

(en fait j'ai mis 8 au pif parce que je sais pas combien il y en a donc, Lulu ou Max ou n'importe qui, dites mois si je dis nawak Arrow )
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I.03.2 Sur la piste du fils de Neptune [mission pléiade 2ème cohorte]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Le fils de Michel François a été assasiné
» Un balais pour mon fils ! [matin] [Pv Martin]
» Chez Maître Vachon, tailleur de pères en fils.
» Alix Fils Aimé di sektè prive a remèt zam ilegal fannfwa yo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: A la découverte du monde :: États-Unis-
Sauter vers: