Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Enfants de dieux mineurs/génésiens débutent niveau 3, 2 pouvoirs.
# De nouveaux pvs de dieux sont libres ainsi que Perséphone, Arès, Aphrodite, Eos, Apollon !
# Ne manquez pas le nouveau bestiaire et l'annexe spécial "astraïens"

WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: Les cartes du jeu :: L'odysseum PJien :: Présentations :: Terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Partisans, serrez bien vos petites fesses, car j'arrive pour vous les botter et avec de l'élan

avatar
Nombre de messages : 257
Localisation : Camp Jupiter
Points d'expériences : 1613

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mercure * Bellone
Niveau: 8
Les pouvoirs: Télépathie * Impose des images sanglantes à ses ennemis
Voir le profil de l'utilisateur




Mighty-Swan A. Redoak
Super môman * Centurion de la 2ème cohorte
Mar 20 Jan - 18:43
✓ Mighty-Swan Asuna Redoak


son caratère

Loyale * Travailleuse * Têtue * Ochlophobe * Gentille * Patiente seulement avec les enfants * Négociatrice * Impulsive * Déterminée * Fidèle * Parfois brutale * Parfois instable * Mélancolique * Courageuse * Possessive * Stricte * Fière * Disciplinée * N'a pas l'habitude du changement et est décontenancée au début, mais s'adapte très vite * Peut être rigolote et sait se détendre, mais dès que ces trois sujets (la Légion, la guerre et le business) sont mentionnés, elle devient très sérieuse

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
en bref


⊱ AGE : 32 ans ⊱ DATE & LIEU DE NAISSANCE : 9 avril 1982 à la Nouvelle Rome ⊱ ORIGINE & NATIONALITÉ : Américaine avec des origines japonaises du côté de son grand-père maternel ⊱ STATUT SOCIAL : veuve ⊱ ORIENTATION SEXUELLE : hétéro ⊱ GROUPE : Camp Jupiter

⊱ ÉLÉMENT : air ⊱ PARENT DIVIN : grand-mère Bellone & grand-père Mercure ⊱ POUVOIRS : Télépathie & Impose des images sanglantes à ses ennemis ⊱ ARMES/OBJETS MAGIQUES : Gladius en or impérial * Bouclier rond rétractable en bracelet * Petite bourse en cuir qui réapparait automatiquement à sa ceinture (contient ses possessions les plus précieuses) ⊱ ANNÉES PASSÉES DANS VOTRE CAMP : toute sa vie * 5 ans dans la Légion

fiche (c) oceanlounge.







son histoire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]       Commençons par le commencement.

   Je suis née un printemps au début des années 80 à la Nouvelle Rome, unique ville que j'ai toujours connue, sous le nom de Mighty-Swan Asuna Sparrow. Ma mère, Sakura Yui, fille de Bellone, vivait à San Francisco avec son père d'origine japonaise. Elle a servi la Cinquième Cohorte durant plus de dix ans et elle a rencontré mon père, Thomas Sparrow, fils de Mercure (américain de pure souche comme il aime si bien le dire et nous le faire croire) qui était dans la Première Cohorte. Après leurs nombreuses années de service ils ont décidés de fonder une famille à la Nouvelle Rome.

   La plupart des personnes m'ont toujours appelées M-S, ou bien Maï, bien que j'ai aussi souvent entendu Mighty-Swan, ou Mighty tout court, voir même Swan. Comme tous les demi-dieux, j'ai souffert d'hyperactivité et de TDAH, de dyslexie et de tous les problèmes qui vont avec, bien que j'ai toujours été strictement, mais justement élevée par mes parents. Ils ne voulaient pas que j'entre dans la Légion trop tôt et c'était sans doute du à mes deux pouvoirs que je ne contrôlais pas du tout, l'un qui me donnait de terribles maux de tête et une légère schizophrénie à force d'entendre les pensées de tout le monde et l'autre qui faisait souvent peur aux autres enfants si je me mettais en colère. Il faut dire que lorsque l'on est impulsif de nature et que l'appel des batailles bouillonne dans nos veines, il est dur de garder son sang-froid, mais comme n'importe quelle capacité, le contrôle de soi peut être acquis.

   Mes parents m’ont bien éduquée et les punitions étaient nécessaires, justes et utiles. Je n’étais pas l’élève la plus douée à l’école, j’étais très dissipée, je réagissais facilement aux provocations et je n’arrivais pas à me concentrer. À l’école je n’écoutais vraiment que les matières qui m’intéressaient et dans lesquels j’étais douée, ce qui me faisait ignorer et donc échouer dans tout le reste. Lire le latin et calculer étaient comme une seconde nature, l’instinct et l’appel du combat aussi, donc je n’ai jamais eu de problèmes avec les mathématiques et les activités sportives, mais je trouvais particulièrement les autres sciences et l’histoire très barbantes.

   J’ai très vite compris que j’étais la seule à entendre des voix. Je pensais que j’étais folle. Puis j’ai réalisé que c’étaient les pensées des autres. C’était très dur au début, puis je m’y suis un peu habituée, mais les pires moments étaient ceux lorsque je me retrouvais dans une foule importante. Je n’arrivais pas à me concentrer et il m’est souvent arrivé d’avoir des moments d’absence et des crises de panique. Quant à mes envies de bataille, le TDAH y est pour quelque chose, mais j’arrivais à faire peur aux autres. C’est aussi plus tard que j’ai réalisé que toutes les images terribles que je m’imaginais lorsqu’on me provoquait ou qu’on se moquait de moi à cause de mes mauvaises notes par exemple et bien les autres pouvaient parfois les voir.

   Mes parents ont pourtant refusés de me voir échouer et en tant que bons romains, ils étaient stricts, mais justes. C’étaient des années pas très joyeuses. J’ai du me forcer à me concentrer, m’appliquer dans toutes les matières, subir un grand nombre de reproches et de punitions, mais j’ai très vite appris et j’ai fini par réussir à ne pas échouer aux examens. Bien que je détestais mes parents à l’époque pour cela, je les remercie maintenant.

   Puis à l'âge de douze ans je suis entrée dans la Deuxième Cohorte. C'est là-bas que j'ai rencontré Sean Redoak, un leg comme moi. Nous nous détestions au début, mais comme dans n'importe quelle relation, nous avons fini par évoluer et grandir. C’était un véritable charmeur, arrogant, mais aussi puissant, il était le meilleur partout, n’avait jamais fait aucune faute dans sa vie, bref, le poltron à qui tout réussissait. Mes dieux ce que je le détestais. Il aimait bien se vanter et se pavaner et dès qu’il a vu que je ne l’appréciais pas du tout, m’énerver est devenu son jeu favoris.

   On peut certainement dire que la Légion a réussi à m’encadrer. C’était la continuité de l’éducation de fer de mes parents, aussi je n’ai pas eu trop de mal à me fondre dans le moule, mais c’était le niveau au-dessus. Ce n’étaient plus juste mes notes qui comptaient, c’était mon avenir et mon rôle dans la société, d’autres enjeux nettement plus importants que la réussite scolaire. Avec le temps et la pratique, j’ai appris à canaliser mes pouvoirs, du moins à vivre plus ou moins normalement avec. Et la dureté de la Légion était le coup de pied dont j’avais besoin.

   Un jour, quelques semaines seulement après le début de ma probation, je n’ai pas résisté à la tentation de clouer le bec à Sean et lors d’un entraînement lorsque nous étions l’un contre l’autre, je lui ai fait mordre la poussière. Il a voulu prendre sa revanche et nous gagnons chacun notre tour, ainsi chaque combat en entrainait un autre et ainsi de suite. Petit à petit, nous avons appris à nous connaitre et à voir au-delà des simples apparences. La découverte de nos problèmes personnels nous a grandement aidés à nous supporter et nous comprendre aussi. Il a découvert mes pouvoirs et les problèmes liés à mon tempérament et j’ai appris la mort de son père et sa difficulté à maintenir sa famille, le fait qu’il se cachait derrière ce masque de garçon parfait pour échapper aux regards de pitié et surtout que personne ne sache. Il voulait aussi tout réussir par lui-même et ses efforts avaient payés.  Ce n'est qu'à la fin de mes cinq années de service que nous avons pourtant décidés de commencer à sortir ensemble. Ce n'était pas joyeux tous les jours, mais nous avons réussi à tenir le coup et à ne pas s'étriper toutes les cinq minutes.

   À dix-sept ans, j'ai donc commencé des études de commerce à l'université de la Nouvelle Rome tandis que Sean faisait des études dans la restauration et il a fini par ouvrir son propre restaurant en ville "Au Chêne Rouge". Ce qu'il était fier de son établissement ! C'était son rêve de gamin qui est devenu réalité. Il s'est avéré être un excellent propriétaire et surtout cuisiner, car bien entendu, il mettait la main à la pâte malgré les quelques employés. C'était sa passion. Lorsque j'ai fini mes études à l'âge de vingt-et-un ans, j'ai décidé d'ouvrir une petite boutique d'armes et l'endroit se trouve juste à côté du restaurant. Mes parents vivaient avec nous dans notre appartement au-dessus du restaurant, la boutique que je gérais, tout allait bien, nous nous aidions les uns les autres et ce business, aussi bien l'établissement que la boutique, est devenu une véritable affaire de famille.

   Notre mariage l'année suivante ne pouvait pas tomber mieux. Je porte toujours sur moi l'alliance que Sean a fait graver avec l'inscription "Forever and Always". Nous supporter tous les jours n’était pas facile, mais nous avons réussi à maintenir nos familles liées. Puis la naissance de notre fille Hope Amber Redoak, trois ans plus tard, a comblé notre bonheur. Pendant sept ans, nous nous sommes tous serrés les coudes, mes parents et la mère de Sean nous aidant grandement, Hope grandissait si vite. Grâce à Sean j'ai appris à canaliser mes pouvoirs ou du moins à les empêcher de déborder. Nous étions heureux, vraiment.

   Puis les conflits ont commencés. Tout d'abord la menace de Cronos, puis celle de Gaïa. Nous avons été capturés lors de la prise du camp et avons été exploités et torturés. J'ai perdu la plupart de mon stock et le restaurant a beaucoup souffert après avoir hébergé gratuitement des dizaines de fêtes partisanes. J'ai protégé ma famille du mieux que j'ai pu, principalement ma fille, la prunelle de mes yeux. Mais Sean a fait la même chose et a donné sa vie pour notre libération en juin dernier. La ville ainsi que tout le camp a souffert de beaucoup de dommages et le restaurant est dans un sale état, je ne parle même pas de ma boutique. La seule chose qu'il nous reste à faire est de nettoyer notre appartement qui tient encore miraculeusement debout.

   Mais la chose la plus dure à faire était de dire à Hope que son papa ne reviendra pas. Je n'aurai jamais cru avoir à le faire, mais je lui ai expliqué du mieux que j'ai pu en faisant attention à ne pas la traumatiser sans lui révéler toutes les atrocités qui se sont déroulées, aussi bien au niveau des pertes humaines, des dégâts matériels dans les deux camps, des catastrophes se déroulant dans les autres villes des US, sans parler du danger de la résurrection de Gaïa qui plane au-dessus de nos têtes.

   J'ai décidé qu'un tel massacre ne pouvait se reproduire, pas tant que je serais en vie. J'ai donné le peu de ce qui restait de mon stock d'armes aux grecs pour les aider avec la reconstruction (ils en avaient soi-disant besoin pour la décoration de leurs nouveaux bungalows et pour leur armée), ce n'était pas grand chose, mais c'était toujours ça. Mais il va falloir que j'apprenne à contrôler mes pouvoirs de nouveau, puisque depuis la mort de Sean je suis devenue bien plus instable et impulsive qu'avant. Je ne vais pas tarder à rouvrir ma boutique aussi, une fois que les derniers travaux seront terminés et je reprendrais ainsi mon métier de commerçante, même si je partirai immédiatement et sans aucune hésitation au combat si on me le demande. Et puis je pourrais toujours être utile au camp en devenant un détecteur de mensonges...

   Les partisans de Gaïa n'ont qu'à bien serrer leurs petites fesses, car Mighty-Swan arrive pour les leur botter et avec de l'élan.


Son Histoire à la maison des loups

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]///



ses pouvoirs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]* Télépathie : Je suis capable de lire dans les pensées des gens, surtout lorsque leurs émotions sont très fortes et c’est parfois très gênant et insupportable, je ne suis capable de faire parvenir mes pensées aux autres que très rarement et surtout avec les personnes dont j'ai une quelconque affinité.

* Impose des images sanglantes à ses ennemis : Lorsque j’ai un contact visuel avec mon ennemi, je peux lui imposer des images sanglantes que je choisi moi-même, ce sont souvent des images brutales et gores de scènes de bataille. Si je connais le point faible ou les alliés de l’ennemi, je peux être encore plus efficace et adapter mes images, les rendant plus personnelles et donc plus redoutables.


Le test rp

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]        Il suffit que je ferme les yeux pour me retrouver ailleurs, c’est comme si j’avais mon propre endroit dans lequel je peux me réfugier, loin de toute cette colère, de toutes ces batailles, loin de toute cette souffrance. Je sais pourtant que les batailles sont parfois inévitables, que la victoire à la clé peut forger des siècles de paix et de prospérité comme la défaite peut tout autant réduire une civilisation entière à néant.



    La scène se rejoue dans ma tête. C’est mon premier jour dans la Légion. J’ai de nouveau douze ans, je me souviens de ma nervosité ce jour-là. C’était la première fois que les choses sérieuses commençaient, la toute première fois que je quittais la coquille familiale, bien que j’étais toujours au camp Jupiter, le seul endroit que j’ai toujours connu sur le bout des doigts. Je me revois présenter ma lettre d’introduction et mon admission dans la deuxième cohorte. Ma rencontre avec le centurion d’époque, les autres camarades de cohorte, les disputes, les fêtes, les jeux, les combats, les rires, je revois tout de ces cinq années merveilleuses et pourtant difficiles.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Puis la scène change, mais je reconnais immédiatement les lieux : la colline aux temples, sur la face nord où j’allais souvent le soir pour voir le crépuscule, mais aussi pour réfléchir ou simplement observer les reflets du soleil sur le petit Tibre ou pour fuir les gens, ma phobie prenant parfois le dessus. Ça a toujours été mon endroit préféré au camp, que ce soit autrefois ou aujourd’hui. Je ne dois pas être beaucoup plus âgée que dans mon souvenir précédent. C’est alors que j’entends un bruit à ma gauche et je vois un demi-dieu débarquer en roulant des mécaniques. Je reconnais immédiatement Sean Redoak, l’un de mes camarades de cohorte. Il ne m’a pas quittée des yeux dès le premier jour et a toujours essayé de me lancer des défis, m’observant parfois comme un stalker. Il est parfois orgueilleux et très joueur, mais il reste un excellent romain aussi bien au combat qu’au respect des règles et de la discipline. Il s’assoit à côté de moi en me bousculant et faisant le plus de bruit possible, un sourire (oh mes dieux) si sexy sur les lèvres. Il est charmant et attirant et il le sait.
    "Alors c’est donc ici que tu te caches tout le temps ?"
    "Tu me cherchais ?"
    "Oui, et maintenant que je t’ai trouvée, je ne te lâcherais plus."
    "Tu sais que je suis tout à fait capable de te mettre la misère en combat singulier ?"
    "Peut-être, mais je suis plus âgé et plus fort. De plus, je gagne souvent contre toi."
    "Nous avons toujours gagné le même nombre de fois chacun, vingt-six partout. La fois lors des derniers jeux ne compte pas."
    "Parce que tu as eu un moment d’absence et que j’en ai profité ?"
    "Oui. Non ! J’étais sur le point de venir en aide à Jessie et je… je… c’était un coup bas !"
    Il lève théâtralement les bras dans un geste de défense.
    "Désolé. D’accord, ça ne compte pas la fois où tu as subi ta phobie."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Je le regarde sans comprendre en écarquillant les yeux.
    "Comment as-tu…"
    "Su que tu as peur des foules et qu’il t’arrive de péter un plomb parce que tu es télépathe ? Ce n’était pas difficile à deviner. Tu es une petite-fille de Mercure, tu as souvent l’air perdue dans tes pensées, tu as beaucoup de maux de têtes, tu détestes les foules et tes parents ne t’ont pas envoyée dans la Légion avant, sans doute à cause d’un pouvoir qui te gênais. Je ne suis pas mathématicien, mais je sais calculer deux plus deux."
    Je le regarde fermement et pendant quelques secondes nous ne disons rien, je ne sais pas comment il a deviné que je suis allée aider Jessie en entendant ses pensées d'appel à l'aide et que, puisque c'était vraiment violent, j'ai eu un moment d’absence.
    "Bon d’accord, j’avoue, j’ai deviné autrement. Tu parles dans ton sommeil. La fois lorsque tu étais blessée le mois dernier et que je t’ai veillée à l’infirmerie, ou la fois où tu étais vraiment inquiète pour ton père qui n’était toujours par rentré de mission. C’est surtout dans des moments stressants comme ça…"
    Il se tait ensuite et nous observons la vie en contrebas, les deux avachis dans l’herbe, profitant du silence suivant notre première véritable conversation.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     La scène change de nouveau, me transportant plusieurs années plus loin, lorsque j’avais vingt-deux ans. Je ne suis plus dans la Légion, je ne suis même plus à l’université, j’ai mon propre commerce et Sean a ouvert son restaurant il y a quelques jours à peine. C’est pour fêter cela que nous avons décidés d’avoir un combat singulier, comme au bon vieux temps. C’est toujours un grand plaisir que de combattre avec lui et surtout contre lui. Nous nous connaissons si bien. Pour une fois, nous ne le faisons pas dans l’arène du Colisée ou dans les champs de Mars comme nous le faisions parfois, mais sur la colline aux temples. C’était notre endroit secret, notre lieu de réunion, de complicité, de dispute, d’union, de retrouvailles. Nous n’avons jamais voulu y emporter nos armes, mais Sean a insisté pour briser la tradition ce jour-là.
   J’esquive sa lance et bloque son deuxième coup avec mon bouclier rouge portant une paire d’ailes, symbole de Mercure.
   "Tu m’a faite venir ici pour me dire quelque chose…"
   Je recule d’un pas et tente de le toucher avec mon glaive, mais rate.
   "… c’était quoi ?"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    Il soupire et change sa position de mains sur le morceau de bois.
   "Tu tiens donc tellement que ça à savoir ?"
   Je souris et place une botte astucieuse, lui faisant échapper sa lance des mains.
   "T’es mort, soldat."
   Puis je place la pointe de mon gladius sous son menton.
   "Une dernière volonté ?"
   Il lève les mains en signe de capitulation, puis m’arrache mon bouclier au dernier moment et se jette sur moi, me tordant le poignet pour me désarmer. Après quelques coups il attrape mon bras et moi le sien.
   "Me ferais-tu…"
   Mon coup de pied le coupe dans son élan et il perd l’équilibre, m’entrainant dans sa chute sur quelques mètres le long de la colline. Il finit par atterrir au-dessus de moi et nous explosons de rire.
   "Tu disais ?"
   Il plante son regard fermement dans le mien.
   "Me ferais-tu l’honneur…"
   Je retiens mon souffle.
   "… de m’accompagner ce soir voir mon père ?"
   Oui. Moi aussi j’y ai cru.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    Je me suis dis que, ça y est, cet abruti va enfin me demander en mariage après cinq ans de vie de couple. Et bah non ! Il ne l’a pas fait. Le 15 novembre était très important pour lui puisque c’était le jour où son père était mort en défendant la Légion et tous les ans il se rendait sur sa tombe avec sa mère et personne d’autre. Il avait toujours refusé que je l’accompagne.
   Bien sûr que j’étais contente. C’était la première fois depuis que nous nous connaissions que j’allais partager ce moment avec lui, jusqu’alors réservé uniquement à sa mère. Mais je ne pouvais m’empêcher d’être tout de même déçue et du coup, de ne rien dire durant tout le reste de la journée. Je respecte les morts, mais mon silence n’était pas entièrement du à cause de ça. Nous nous sommes rendus sur la tombe de son père tous les trois. Ce n’était pas vraiment une tombe, mais un endroit isolé au fond des Champs de Mars où étaient brûlés certains légionnaires lors de leurs rites funéraires. Chacun à prononcé quelques mots, Madame Redoak en premier, puis ce fut le tour de Sean. Il s’est avancé sur le sol noirci et a regardé la terre sombre comme s’il s’adressait à Pluton en personne.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    "Je vais t’éviter le discours habituel de tous les ans, car cette fois-ci est spéciale. Papa, je voudrais te présenter Mighty-Swan, ma future femme. Si elle veut de moi, bien sûr."
   Il s’est tourné vers moi sur ces mots tandis que sa mère portait la main à sa bouche de surprise. Il était malin l’abruti, dans un contexte pareil, je ne pouvais pas refuser. Mais surtout je ne voulais pas refuser. J’ai immédiatement dit oui.



   La scène change de nouveau et je me revois deux ans plus tard, dans notre appartement au-dessus du restaurant et de la boutique. Je tremble et je suis contrainte de m’assoir pour ne pas tomber. Je n’arrive pas à y croire. Sean se tient à côté de moi tenant un objet tout droit issu de la civilisation mortelle de derrière la Brume. Mes yeux fixent le vide sans qu’aucune autre expression que la surprise n’apparaisse sur mon visage.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    "Tu en es sûre ?"
   Comme je ne réponds pas, ne bouge même pas en fait, essayant toujours d’assimiler ma découverte, il regarde de nouveau sur le test de grossesse, mais le résultat n’a pas changé. Il s’approche et place sa main sur mon épaule alors qu’un sourire se fraie un passage sur ses lèvres.
   "Tu dois rester calme…"
   Mauvaise idée. Je me relève brusquement et le fixe droit dans les yeux.
   "Comment veux-tu que je reste calme ?!"
   Je me mets alors à sourire et mes yeux pétillent de bonheur.
   "Nous allons être parents !"
   Et je me jette dans ses bras.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    La scène suivante est l’une des pires de ma vie. C’est juste après la libération, alors que la plupart des romains de la Légion sont allés aider les grecs à New York, tous les autres sont restés au camp Jupiter pour commencer à réparer les dégâts, à savoir déblayer un peu et surtout s’occuper des morts. Sean en faisait partie, il avait été transpercé par une épée lors du deuxième jour, seulement je ne l’ai appris que bien plus tard puisque je n’étais pas sur le même front. Son corps n’était qu’un cadavre parmi tant d’autres, alignés sur le côté des Champs de Mars maintenant entièrement noirs et rouges. J’ai passé ma nuit à pleurer, mais contrairement à d’autres, j’ai fait mon deuil en silence et j’aurai besoin de temps pour l’accepter.
   Je venais tout juste d’accomplir son rite funéraire, au même endroit où nous nous rendions avec sa mère tant d’années auparavant. J’espère qu’il se trouve aux Îles des Bienheureux, il le mérite tellement ! Après avoir raccompagné sa mère qui était avec moi pour cette épreuve difficile et après avoir promis de lui rendre visite dès que possible, je suis rentrée à l’appartement où du moins ce qu’il en restait. Mais c’était surtout le restaurant et la boutique qui avaient souffert. Voir le Chêne Rouge dans un tel état avait faillit me faire pleurer de nouveau. J’avais retrouvé mes parents et Hope à l’étage, ils avaient été épargnés par cette bataille, eux se trouvant à des endroits avec peu de combats, elle étant en sécurité avec les autres enfants.
   Hope me saute immédiatement dans les bras et je la soulève du sol, malgré le poids de ses sept ans. Mes parents se tiennent dans l’encadrement menant au salon dont une partie du toit est absente.
   "Je suis contente que tu sois de retour, maman !"
   Elle plante ensuite un solide baiser sur ma joue, je souris lorsqu’elle grimace et essuie la crasse sur mon visage qui s’est amassée durant les combats. Je n’ai vu aucun membre de ma famille durant ces quelques jours, je ne savais pas ce qui se passait avec eux, mais pourtant j’avais la certitude qu’ils allaient bien.
   "J’ai été courageuse comme tu me l’a demandé !"
   "C’est bien ma chérie, je suis très fière de toi !"
   "Il revient quand papa ?"
   La question piège à laquelle je me force de trouver un moyen de répondre sans la traumatiser. Mes parents comprennent immédiatement lorsqu’ils voient mon air pincé et fermé. Ils ne disent pourtant rien et essayent d’afficher un visage neutre, pour quoi je les remercie : j’ai déjà vu assez de personnes souffrir et pleurer. Je dépose Hope et l’entraine dehors, dans le petit parc se trouvant en face du restaurant où il y a une statue de Vénus avec des rosiers, une fontaine, un banc de pierres et même un grand tilleul. Je la force à s’assoir et prends ses petites mains douces dans les miennes, rêches et marquées par les nombreuses heures de combats à l’épée.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    "Ce que je vais te dire, ma chérie, est très important alors écoute bien. Tu sais qu’il y a eut beaucoup de combats lorsque les méchants ont attaqués notre camp, n’est-ce pas ?"
   Elle hoche la tête.
   "Tu sais aussi que parfois les gens partent lors de ces combats et vont dans le royaume de Pluton où nous finissons tous par aller un jour. Et bien papa y est allé."
   Elle baisse la tête et des larmes glissent sur ses joues de porcelaine. Je la serre contre moi en la berçant doucement, lorsqu’elle finit par demander :
   "Tu crois qu’il a trouvé papi ?"
   "Je pense oui. J’espère."



   Après cela, de nombreuses semaines se sont écoulées sans incidents. Le restaurant et la boutique ont progressivement été reconstruits, ainsi que l’appartement et tous les autres bâtiments de la Nouvelle Rome qui avaient subis des dommages. Le Camp Jupiter aussi a été reconstruit pour ce qui avait été détruit, mais un grand nombre de débris jonchent encore les Champs de Mars comme un cruel souvenir de ce qui s’est passé. L’automne est arrivé et les choses commencent à reprendre leur cours normal. Mais j’ai décidé de devenir un détecteur de mensonges pour avoir un rôle plus important à jouer dans cette guerre que celui que j’ai eu jusqu’à maintenant. Je ne veux pas que d’autres familles souffrent comme la mienne et je n'hésiterai pas à partir au combat si on me le demande.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    Je suis de nouveau assise sur la colline des temples, au même endroit que là où tout a commencé il y a si longtemps, tenant dans mes mains ma bourse qui réapparait automatiquement à ma ceinture. J’inspecte les objets se trouvant à l’intérieur, c’est les seuls que je vérifie toujours. Trois différentes clés, celle de l’appartement où vivent mes parents, Hope, mais aussi la mère de Sean maintenant pour ne plus qu’elle soit toute seule, celle du restaurant et celle de la boutique. Puis je fais glisser ma bague de fiançailles entre mes doigts, un simple anneau doré avec un rubis incrusté. Il y a aussi mon alliance avec notre fameuse inscription ’Forever and Always’. Je ne les porte plus de peur de les abîmer durant les combats, chose que je ne me pardonnerais pas.
   Ma fille arrive alors en courant et s’assois à côté de moi toute essoufflée.
   "Je voulais te donne ça. Je viens de le finir."
   Elle me tend une petite statuette sculptée dans du marbre blanc qui représente un éléphant. Je sais que c’est elle qui l’a faite, je reconnais les traits de ses œuvres, mais je n’arrive toujours pas à croire qu’elle soit aussi douée pour les arts. Elle tient ça de son père.
   "C’est Hannibal, l’éléphant. Comme ça, peu importe où tu seras, tu auras toujours une partie de ta maison avec toi. Tu sauras toujours que ta maison est ici."
   Je l’embrasse et la serre contre moi, la remerciant de tout mon cœur pour ce cadeau inestimable. Je suis enfin prête à affronter ce qui arrivera.



derrière l'écran

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]⊱ PRÉNOM : :swinou: ⊱ PSEUDO : Ti ⊱ AGE : What a Face ⊱ CÉLÉBRITÉ : Maggie Q ⊱ CODE DU RÈGLEMENT : Code validé par Mama love ⊱ QUE PENSES-TU DU FORUM ? ⊱ OU AS-TU CONNU PJRPG ? Google Arrow ⊱ BESOIN D'UN PARRAIN OU D'UNE MARRAINE ? Nope Razz ⊱ FRÉQUENCE DE CONNEXION : trop fréquente ⊱ INVENTE OU SCÉNARIO ? inventé ⊱ DERNIER MOT : Je ne suis pas désolée pour la longueur de ma fiche

Code:
[b]Maggie Q[/b] › Mighty-Swan A. Redoak



(changez que le statut)
✓ Statut de la présentation : terminée
✓ Suivie par : pseudo

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 20 Jan - 18:54
*Gloria compatit à la douleur de Mighty*

REBIENVENUE
comme tous les autres, ce personnage envoie du pâté love
j'irais te demander un lien avec Gloria love
♥♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 21 Jan - 12:47
SALLUUUTTT ET REBIENVENU!!

Purée, ton vava est juste génial!

Par contre! 32 ans c'est trop vieux pour être encore dans la légion donc voilàààà <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 257
Localisation : Camp Jupiter
Points d'expériences : 1613

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mercure * Bellone
Niveau: 8
Les pouvoirs: Télépathie * Impose des images sanglantes à ses ennemis
Voir le profil de l'utilisateur




Mighty-Swan A. Redoak
Super môman * Centurion de la 2ème cohorte
Mer 21 Jan - 19:21
Prims : D'accord, elle est trop vieille pour retourner dans la Légion, mais y'aura-t-il quand même moyen qu'elle participe à des combats sans en faire partie ou il faut absolument que je modifie son âge ? (parce qu'au niveau chronologie, c'est assez fiscellé ^^')

Foxy : Merci love oui, il lui faudra un lien avec glo
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 21 Jan - 20:45
OMG L'AVATAR DE MALADE MAIS JOTEM TOA love

Rien qu'en lisant le pseudo, j'me suis dit: "ça, c'est Histoire" love

Rebienvenue pour la 4e fois, inutile de te souhaiter bon courage pour ta fiche il me semble ( mdr ) et puis T'ES GENIAAAAAALE voilà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 24 Jan - 10:33
Mighty pourra bien entendu participer aux combats! Comme elle a été dans la légion c'est une réserviste!

Tu peux même lui trouver un emploi dans la Nouvelle-Rome! Tu as super le choix par ce que Ethan est le seul à en avoir un mdr Soit créative Arrow

Quoi qu'avec toi se ne sera pas un problème! Désolé du temps de réponse mdr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 257
Localisation : Camp Jupiter
Points d'expériences : 1613

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Mercure * Bellone
Niveau: 8
Les pouvoirs: Télépathie * Impose des images sanglantes à ses ennemis
Voir le profil de l'utilisateur




Mighty-Swan A. Redoak
Super môman * Centurion de la 2ème cohorte
Sam 24 Jan - 20:15
Prims : Oh ne t'inquiète pas, c'est pas grave xD

De toute manière, elle reprendra son commerce d'armes et armures et si les romains ont besoin d'elle, elle pourra toujours servir de détecteur de mensonges xD

Du coup j'ai légèrement modifié, mais sinon c'est fini ^^

Géographie : MERCI TOI AUSSI love
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 26 Jan - 1:01
Tu ne botteras rien du tout, je refuuuse ! nan
Mais ta présentation est en ordre, elle est même excellente ! J'adore ton style d'écriture et selon moi, il ne vieillit pas, même si tu commences à avoir beaucoup de comptes, là :swinou:

Je t'annonce donc que tu es validée. Tu débuteras niveau 3 love

Oh et au fait, je kiffe ton pseudo bave Mais ça tu le savais sûrement déjà :swinou:
Réserves-moi des liens
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Partisans, serrez bien vos petites fesses, car j'arrive pour vous les botter et avec de l'élan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» BAMBIIIIIII RAMENE TES PETITES FESSES DE POULET. ♫
» Des petites fesses
» Bizoooouz sur vos petites fesses mignonnes.
» Petites questions pour vous^^
» #AIDEN - J'aimerais être quelqu'un d'assez bien pour être vu avec toi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: Les cartes du jeu :: L'odysseum PJien :: Présentations :: Terminées-
Sauter vers: