Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Ce forum est en pause indéterminée.


WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: La Plage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I. 02 : post-lib : Rassure moi, t'es bien folle ? TERMINE

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Mar 11 Nov - 13:00
Enfin ! Les bungalows étaient en train d’être reconstruit. C’était peut-être bête à dire mais peut-être que la destruction de la colonie avait été une bonne chose. Après tout, elle allait être mille fois mieux. Mais on pouvait dire tout ce que l’on voulait, je ne pouvais pas arriver ici sans un pincement au cœur. Ma maison avait détruite par les partisans. Et ça, ils allaient me le payer. Déjà qu’être la fille d’Athéna m’avait privé de mon père, ils voulaient détruire ce qui restait de ma famille. Oh que non. Je n’allais pas le permettre. Mais d’un autre côté, que pouvais-je faire ? Pour le moment, je me contentais de me plaindre et n’agissant pas. Et c’était encore ce que j’allais faire. J’avais décidé de profiter de la colonie comme je le faisais avant. C’est-à-dire d’aller à la plage, mp3 sur les oreilles, la musique à fond, un livre à la main. Voilà. Oublier la façon dont les partisans nous avaient traités. C’était fou, mais l’oublie était la façon la plus lâche de reprendre une vie normale. Et évidement, celle que je préférais.

M’asseyant dans le sable, je regardais la plage, avec tristesse. Je n’aurais peut-être pas dû revenir ici. L’endroit où Jensen nous avait pour la première fois torturé, avec Chelsea. La seule fois où j’aurais dû me taire et que je n’en ai rien fait. La seule fois où j’aurais pu être intelligente et où j’ai laissé passer ma chance. J’étais chanceuse que Chelsea soit aussi gentille. D’autres m’aurait détesté. Et je les aurais compris. Je me détestais moi-même. Prenant une poignée de sable, je la mise à ma hauteur, lâchant petit à petit le sable pour le voir se faire emporter par le vent. Et pendant ce temps, je réfléchissais. Ne pouvais-je rien faire toute seule ? Etais-je obligé de me laisser porter par les circonstances comme le sable se laissait porter par le vent. J’espérais que non. Parce que sinon, je serais désespérée. Plus que désespérée.

Secouant la tête, je sortis de mes pensées noires. La colonie avait été reprise. La vie allait recommencer. Il fallait absolument que j’arrête de me morfondre. Parce que j’avais été assez épargné. Certains avaient été torturés, tués, leur proche n’était plus. Moi, rien de tout ça ne m’était arrivé. Peut-être que je n’avais pas été assez proche des gens pour que je connaisse les gens qui étaient mort. Mais ce n’était pas pour ça que ça valait mieux. Déjà, je m’étais rapprochée de mes sœurs. Même de Liberty. Sur le compte de laquelle je m’étais complètement trompé. Changeant de musique, je reportais mon attention sur mon livre. Quand je lisais, je ne pensais à rien d’autre que mon livre. Et ça me faisait un bien fou.  Alors que j’étais complètement plongé dans ma lecture, je sentis quelqu’un approcher derrière moi. Méfiante, j’allais me retourner. Mais avant d’en avoir le temps, j’aperçus une fille rousse qui semblait être complètement surexcitée.  Quoi ? Qu’est-ce qu’il y avait. Une super party dont je n’étais pas au courant ? T’inquiète pas, c’était pas la peine de venir me prévenir. Je l’observais avec attention. J’étais sûre de l’avoir déjà vu. Mais où ? Ah oui, le bungalow des Dionysos. Ce qui n’était pas pour me rassurer. Elle semblait carrément déjanter. Or, les gens carrément déjantés ne venaient pas vers moi, sauf s’ils préparaient un mauvais coup. Et ça, ça ne sentait pas bon, mais pas bon du tout.

-Mmmh, Oui ? Tu cherches quelqu’un ?

Traduction : j’espère que c’est pas moi que tu es venue embêter. Parce que sinon, t’allais être déçue. Très déçue même. Mais bon, j’suis gentille, je te laisse une chance de te défiler et de me laisser tranquille. Sauf qu’une autre partie de moi espérer que cette fille allait me faire changer de mon ordinaire. Et que je n’allais pas être trop bête pour refuser de la suivre si elle me proposait un truc à faire. Bref, là, concrètement, j’avais l’impression d’avoir une double personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 407
Localisation : À la Shérifette
Points d'expériences : 328

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Dionysos
Niveau: 12
Les pouvoirs: Maîtrise de la végétation (Phytokinésie) * Métamorphose en gerbille (communication avec la faune)
Voir le profil de l'utilisateur




L. Shâal-Z. Turner
Shérif pile électrique * Premier ninja-gerbille
Mar 11 Nov - 17:07
« You're chillin' now with your crew in the school yard
Finding trouble never looking too hard »


      Ce qu'il peut être rabat-joie ce pégase, je vous jure ! Bon d'accord, on s'est crashé sur le toit de la Grande Maison, mais ce n'était pas entièrement ma faute ! Lui non plus il sait pas voler ! Et puis ce n'est pas comme si quelqu'un était mort ! Au final, on s'en est quand même bien sorti, une semaine au lit avec des bandages et de l'ambroisie. Bon, ça c'était les paroles du médecin. Au bout de deux jours, j'avais déjà réussi à ramper hors de mon lit, l'ambroisie ayant fait effet. Et puis avec un bâton rafistolé en béquille, j'ai survécu.

      Ça va faire une semaine maintenant. Astili ne m'a pas boudé longtemps. Bon, d'un côté je lui ai promis d'essayer de le caser avec une jolie femelle hippocampus, mais impossible de mettre la main sur Percy afin de lui demander son aide, lui qui parle le language des dadas. Je soupçonne Nannabess de l'acaparer 24h sur 24, mais bon, ils font bien ce qu'ils veulent. Moi aussi sans doute si mon âme soeur revenait des enfers, je ne voudrais plus la lâcher.

      Du coup, j'ai du me débrouiller toute seule comme une grande et maintenant que je ne clopine plus, ce sera du gâteau. J'ai trouvé un vieux filet dans la cave de la Grande Maison, heureusement d'ailleurs que Nannabess ne m'a pas encore choppé pour le trou dans le toit, parce qu'après avoir abîmé sa jolie création, je vais m'en prendre plein la tête et elle risque de me donner une éternité de travaux à faire à la colo. Finalement, c'est peut-être pas plus mal qu'elle soit occupée avec Percy. Donc j'ai récupéré un filet et je suis partie à la pêche à l'hippocampus. Le plan était simple : attirer la femelle visée avec un appat (Astili m'a assuré que les pommes ça marche à tous les coups), la capturer dans le filet jusqu'à ce qu'elle rencontre Astili et ils se débrouilleront tous seuls. Tout ça parce que mon pégase est trop timide pour aller l'aborder de son plein gré, l'incapable je vous jure.

      Le truc, c'est que je ne parle pas le dada comme Percy. Mais grâce à ma nature de gerbille, il m'arrive parfois de parvenir à deviner son humeur, ou bien des sensations plus générales comme s'il est d'accord ou non. Je n'arrive pas à le décrire autrement que c'est de l'instinct, comme lorsqu'un prédateur veut me bouffer. Et bah je peux vous dire que j'ai attendu. Toute la nuit d'ailleurs. Tellement que j'ai fini par manger l'une des pommes, laissant le reste et le filet dans l'eau, et me coucher dans le sable, assez loin des vagues quand même. Et comme j'avais froid, bah je me suis à moitié enterrée dans le sable.

      J'avais pas du tout prévu que quelqu'un se pointe le lendemain. Réveillée par le bruit soudain de quelqu'un qui s'assoit non loin, je me suis redressée avant de reconnaitre Evanna, l'une des soeurs de Nannabess. J'aurai deviné que c'est une Athéna rien que par le fait qu'elle lit un livre. Mais qui lit des livres sur la plage alors que c'est une magnifique journée pour s'éclater ? Je me mets debout, époussetant mes vêtements et cheveux et m'approche de la fille qui est tellement absorbée par son bouquin qu'elle ne m'entend pas au début. Je suis douée pour les pièges, mais elle pourrait être plus douée que moi pour les plans. Voyons voir si elle peut m'aider. Et puis ce sera l'occasion de la décoincer un peu, hein.

      "Mmmh, Oui ? Tu cherches quelqu’un ?"
      "T'as déjà fait de la pêche à l'hippocampus ?"

      Je n'y vais pas par cinq routes, ça sert à rien. Un immense sourire apparait sur mon visage, mille idées arrivant en même temps dans ma tête comme l'explosion d'un feu d'artifice. Je jette un coup d'œil vers les vagues, heureusement le filet est toujours là, ainsi que les pommes qui forment un petit tas. J'en prends une autre et m'assois en face d'Evanna dans le sable, lui fermant son bouquin par la même occasion : tant qu'elle aura mon attention, je ne la laisserai pas lire.

      "T'aurai pas une idée comment capturer un dada de la flotte ? Parce que j'avoue que je sèche un peu là, après toute la nuit où mon plan a pas marché. Et puis comme t'es la fille de la déesse intelligente, je me suis dis que t'aurai peut-être une solution savante à mon problème, Eva. Au fait, tu veux une pomme ?"

      J'indique mon matériel pas très loin et mords en plein dans ma pomme bien rouge. Assise en tailleur, les coudes appuyés sur mes genoux, j'attends sa réponse en penchant la tête sur le côté à la manière d'un chiot curieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Mer 12 Nov - 9:51
Heu… Quoi ? Je rêvais où elle venait de m’interrompre de ma lecture pour me demander de… chasser un « dada de la flotte ». Enfin un hippocampus. Là j’avoue que dans ma tête, c’était le néant, le grand vide. Nada. Rien. Elle venait de me faire perdre tous mes neurones avec une simple phrase. En tout, elle était douée pour quelque chose, Shâal. Elle voulait que je l’aide. Parce que ma mère, c’était Athéna. Désolée de la décevoir mais là, j’avais juste l’impression d’être un légume. Il fallait absolument que je me concentre. Secouant à sa question, je fronçais les sourcils. Une pomme ? Je savais même pas où elle avait traînée, si ça se trouve, elle l’avait mise dans la flotte, alors non merci. Et puis c’était nul de vouloir le capturer. Elle avait qu’à acheter à son pégase le guide de l’amour entre cheval pour les nuls. Ce sera plus rapide. Parce qu’après, elle espérait faire quoi ? Les marier de force ?

-Heu t’es sûre de ton idée, là ?

Ouais, parce que je préférais demander. Après tout, je pouvais bien l’accompagner dans une librairie pour l’aider à choisir un bouquin. Ca me passionnait beaucoup plus que de faire mumuse dans l’eau pour pégase. Bon, j’avais rien contre… je savais pas comment s’appelait son pégase. Un sourire discret apparu sur mon visage. Quand on est gênée, toujours sourire. Vous voyez que ça sert les guides pour les nuls. Vous êtes toujours pas convaincu ? Oh, j’y peux rien, moi. Bref, je posais enfin la question qui me faisait tiquer :

-Non, parce qu’une fois capturer, comment tu peux être sûre que ton pégase et elle vont se plaire ? C’est fini les mariages forcés…

Ouais, je précisais parce qu’elle était capable de ne pas savoir. Elle semblait gentille, non, ce n’était pas ça, mais elle avait l’air carrément perché. Chasser le « dada de la flotte ». J’allais pas m’en remettre. Encore vieille, je raconterais cette anecdote à mes petits enfants, enfin, si j’en ai. Et je crois que j’hallucinerais autant qu’à ce moment. Bref, comme j’étais absolument pas sûre que Shâal change d’avis et j’étais persuadé qu’elle ne me lâcherait pas tant que je ne l’aurais pas aidé, je me mis à réfléchir.  Pff, j’avais aucune idée, là, tout de suite, en impro. Non, c’était trop galère. Et son pégase, il pouvait pas les attirer ? Après tout, ils étaient de la même famille, non ?

-Heu, et les hippocampus, ils sont pas attirés par les pégases ? Non, parce que si le tiens en veux absolument un, peut-être que l’inverse serait vrai.

Dire que je n’étais pas motivés était un euphémisme. Franchement, je ne voyais pas l’intérêt de me creuser la tête pour un truc dont on était même pas sûr si ça allait marcher. Mais Shâal avait mon livre en otage. Et là, il fallait que je trouve quelque chose coûte que coûte. Son pégase pourrait peut-être apprendre à faire de la plongée. Ca, c’était une bonne idée, non ? Non. Ok, on va chercher plus intelligent. Et en dessinant sur le sable. Ouais, histoire de canaliser mon esprit. Pour éviter qu’il dévie à droite à gauche.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 407
Localisation : À la Shérifette
Points d'expériences : 328

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Dionysos
Niveau: 12
Les pouvoirs: Maîtrise de la végétation (Phytokinésie) * Métamorphose en gerbille (communication avec la faune)
Voir le profil de l'utilisateur




L. Shâal-Z. Turner
Shérif pile électrique * Premier ninja-gerbille
Mer 12 Nov - 17:40
« You're chillin' now with your crew in the school yard
Finding trouble never looking too hard »


C'est pas con ce que dit Eva, j'y avait pas pensé. Je me mets alors à réfléchir, mon esprit formant cinquante mille nouvelles propositions pour résoudre chaque problème.

"Non, parce qu’une fois capturer, comment tu peux être sûre que ton pégase et elle vont se plaire ? C’est fini les mariages forcés…"
"Bah, il va se démerder. Déjà que je lui rends service en lui préparant son rencart, si en plus je dois lui tenir le sabot alors qu'il lui fait sa déclaration... Nan, mais il va se débrouiller hein, je peux pas tout faire à sa place non plus. Au pire, elle lui foutra un gros vent et ce sera tant pis pour lui."

Bah, c'est vrai quoi, je ne suis la psy du cœur comme Pips ! Tout ce que je sais faire c'est m'infiltrer, me faire toute petite, faire du bruit et faire exploser des choses, c'est tout. Régler les problèmes de cœur et gérer les relations amoureuses des gens, ça je peux pas. Ils se débrouilleront nettement mieux sans moi, parce que si je leur file des idées foireuses, ça va encore me retomber dessus.

"Heu, et les hippocampus, ils sont pas attirés par les pégases ? Non, parce que si le tiens en veux absolument un, peut-être que l’inverse serait vrai."
"Ah peut-être oui. C'est pas con, tu vois que t'es bien la fille de la déesse intelligente !"

Je sais à quel point on peut se sentir décalé par rapport au reste du monde parfois et bien qu'Eva ne l'ai jamais mentionné, l'expression de son visage lorsque j'ai parlé de sa mère tout à l'heure m'a mise sur la voie. Après tout, c'est l'une des tronches que je tire le plus souvent. Je me lève ensuite, enlève le sable collé à mes vêtements et abandonne l'idée de donner une pomme à Eva. Elle en prendra une si elle veut. Je me tourne ensuite en direction de la colonie et siffle un grand coup. Après une minute ou deux, Astili se pose maladroitement sur la plage. C'est loin d'être parfait, mais au moins cette fois-ci, il s'est pas étalé de tout son long.

"Hey, Foutlecamp ! Pourquoi tu m'as pas dit que tu pouvais communiquer avec tes cousins, hein, tête de nœud ?! Ça nous aurait grandement facilité la tâche !"

Un gros silence s'installe et je place mes mains sur mes hanches.

"T'y avais pas pensé ? Pourquoi est-ce que c'est moi qui dois toujours penser à tout ?! Tu voudrais pas non plus que je te dise de déployer tes sabots lors de l'atterrissage non ?! Non, il est hors de question que je fasse ça, tu te démerdes, je suis pas ta mère !"

Il baisse la tête puis va prendre une pomme sur le petit tas. Lorsqu'il revient vers moi, il place sa tête sous ma main pour forcer un câlin.

"C'est ça, cherche à te faire pardonner, tête de mule, va ! Bon, bah je sais pas moi, tu pourrais peut-être l'appeler ta demoiselle. Qu'est-ce que tu dois lui dire ? Mais improvise un peu, bon sang, je sais pas moi, fais lui un compliment, t'es vraiment nul comme dragueur tu sais ? T'as qu'à l'inviter à venir manger des pommes, j'en sais rien moi !"

Il se tourne alors vers la mer et pousse un hennissement.

"Y'a intérêt que tu l'ai pas insultée, parce que je sais pas du tout ce que tu lui a dit."

Il ne nous reste plus qu'à attendre pour voir si une jument de la flotte voudra bien d'un boulet comme lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Jeu 13 Nov - 16:53
Je faillis hausser un sourcil en entendant Shâal me répondre. Ce qui est sûr, c’est qu’elle ne sera pas mère poule. Bon, d’un autre côté, je la comprend. Si son pégase ne savait pas se débrouiller seul, elle avait du chemin à faire. Un très grand chemin, même. Non, il était temps que son pégase apprenne à devenir adulte. D’ailleurs, il avait même pas été foutu de prévenir Shâal qu’il pouvait parler aux hippocampus. Ce qui était quand même un détail important. C’est un peu comme lorsque nos parents nous disent « Bon anniversaire ma chérie. Quoi ? Il t’arrive des trucs bizarre ? Oh, je t’avais pas prévenue, ta mère est une déesse, c’est peut-être pour ça. » Oui, c’est sûr, pour un détail important, c’était un détail important. Mais bon, le pégase de Shâal avait pas l’air fut-fut. Fallait juste avoir l’habitude.

J’observais avec attention les gestes de Shâal. Ouh ! J’aimerais pas être à la place de… Elle avait vraiment surnommé son pégase « Foutlecamp » ? Pourquoi ? Les sourcils arqués, je me demandais lequel des deux était le plus bizarre. D’ailleurs, en entendant Shâal remonter les oreilles de son pégase, je me jurais de ne jamais monter dessus. Rien que son nom. Foutlecamp. S’il était capable de m’abandonner sur un toit, c’était sûr que je ne monterais jamais dessus. Ca, c’était sûr. A les regarder, ils semblaient si complice et si… comique que je ne pu m’empêcher de rire. Et à ce moment là, je me rendis compte que cela faisait… je ne sais pas combien de temps que je n’avais pas ris. Et c’était une personne que je connaissais à peine qui me faisait rire. Comme quoi, le monde était bizarre. Franchement, des fois, je me demandais ce qui se passait dans la tête des parques quand elles traçaient notre vie. Peut-être que c’était aussi divertissant pour elle qu’un feuilleton télévisé pour nous. Sauf qu’en plus, elles pouvaient choisir l’évolution de notre histoire. Franchement, ça devait être un bon job. Si jamais je le voyais, j’oserais peut-être le leur demander. Et j’aimerais bien demander si être vieille et laide était le prix pour avoir ce job. Quoique. Est-ce qu’elles étaient vraiment laides et vieilles ?Mmmh, question intéressante.

Bref, je riais pendant, je sais pas, … jusqu’à ce que je vois un mouvement à l’horizon. Intriguée, je me levais. En fait, je n’avais jamais vu de cheval de mer jusqu’à maintenant et ça m’intriguait. Je m’approchait de Shâal, une main devant les yeux et lui demandais avec inquiétude :

-Mmmh, sur ce coup, t’es sûre de ton pégase ?

Non, parce que comme il semblait deux tension, il aurait pu avoir l’heureuse idée de les appeler avec une phrase du genre « Hey, face de crabe, venez jusqu’à la plage, vous allez voir c’que c’est un beau gosse ». Et paf, une centaine de cheval de mer en colère près à en découdre avec nous. Franchement, j’avais pas prévue de me battre contre des chevaux de mer. Ou d’autre monstre. Imagine, une pieuvre géante qui aurait compris le message et qui viendrait avec une seule envie : l’embrasser et l’étrangler en même temps parce qu’elle ne sait pas gérer sa force. Oui, franchement, ça ne me branchait pas. Avec eux, j’imaginais toujours le pire. Parce que là, les choses qui bougeais dans l’eau semblaient vachement grosse et vachement rapide.

-Non, parce que là, c’est vachement gros pour des hippocampe, non ? Après, c’est pas que je doute de ton pégase hein, mais…

Je me suis tu juste à temps avant d’insulter le pégase de Shâal. Eviter un coup de sabot, c’était aussi une bonne idée.




Spoiler:
 


_________________

Can to be absent-minded look like the madness?
A smile, a kind word, a stalk of carefreeness and a good dose of curiosity. Here is how I see my life at the moment. Discover always more thing, live finally! In spite of the fear, in spite of difficulty, I finally managed to be happy. A tiny, fragile happiness, but which warms the heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 407
Localisation : À la Shérifette
Points d'expériences : 328

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Dionysos
Niveau: 12
Les pouvoirs: Maîtrise de la végétation (Phytokinésie) * Métamorphose en gerbille (communication avec la faune)
Voir le profil de l'utilisateur




L. Shâal-Z. Turner
Shérif pile électrique * Premier ninja-gerbille
Jeu 13 Nov - 18:41
« You're chillin' now with your crew in the school yard
Finding trouble never looking too hard »


      Il va vraiment falloir que je négocie avec Swinou pour qu'elle présente à Astili un autre pégase qui ne soit pas aussi peu doué, histoire qu'il lui apprenne deux trois trucs. Rien que le fait comme atterrir correctement, serait pas mal. Après, je n'attends pas non plus des miracles, hein, les abrutis ça ne se soigne pas, on vit simplement avec, mais la connerie n'a jamais tué personne.

      En attendant, Evanna se marre bien. Ce qui n'est pas plus mal, franchement, je suis fière d'avoir réussi à la décoincer un peu et je ne sais que trop bien à quel point le rire est le meilleur des remèdes. C'est vraiment dommage que si peu de personnes s'en rendent compte. Le monde serait tellement plus joyeux et léger si chacun apprenait à rire et se relaxer de temps en temps. M'enfin, faire rire le monde, c'est costaud comme idée, j'adore les défis, mais je ne vise pas aussi haut. Pas encore.

      "Mmmh, sur ce coup, t’es sûre de ton pégase ?"
      "Non, je ne suis jamais sûre de lui, il m'a déjà fait tomber en plein vol et j'ai fais un trou dans... j'ai malencontreusement abîmé un certain bâtiment dont il ne faut pas que je parle sinon Nannabess va me taper dessus et me mettre de corvée de récurage de vaisselle pour le restant de mes jours, ce dont je n'ai absolument pas envie même si je trouverais très certainement un moyen de me défiler. Le truc, c'est que je ne parle pas le dada, donc je ne sais absolument pas ce qu'il lui a dit et à qui il l'a dit. Je suis pas fille de sa Poissonance, moi !"

      C'est alors qu'Eva montre un truc à l'horizon, le truc en question s'approchant vachement vite et surtout dans notre direction. Je n'ai vu qu'une seule fois des dadas de la flotte de ma vie et pas de près en plus, mais je suis certaine que là, c'en est pas un. Et puis qui a déjà vu un hippocampus noir et blanc, ils ont pas l'option zèbre, si ?

      "Non, parce que là, c’est vachement gros pour des hippocampe, non ? Après, c’est pas que je doute de ton pégase hein, mais…"
      "C'est pas un dada de la flotte, c'est un orque !"

      Comment je le sais ? J'ai regardé pas mal de documentaires animaliers avec ma frangine Whitney, bien que la plupart étaient sur les bestioles de ma taille, pas un carnassier aquatique qui serait capable de me bouffer en un seul morceau.

      "Nan, mais sérieux, Astili, t'es tellement pas doué que t'as réussi à faire venir un orque ?! Va vraiment falloir que tu t'entraine à draguer et ne me regarde pas comme ça, c'est pas moi qui te filera des cours !"

      Le pégase recule légèrement tandis que l'orque s'approche de plus en plus. Il sera là à tout moment. Je me tourne vers Eva.

      "Tu crois que les orques ça bouffe les rongeurs ? Parce que si c'est le cas, je vais être dans la merde. Au pire, on pourra peut-être lui proposer des pommes, tu crois que ça bouffe les pommes ? S'il s'approche vraiment, je réussirai certainement à lui toucher l'œil, mais je ne sais pas si j'aurai le temps..."

      Je porte la main à ma pince en forme de lapin crétin et la retire, mes cheveux roux tombant dans mon dos au niveau des épaules. La pince devient immédiatement une petite arbalète et j'y place une fléchette toute simple qu'on peut facilement trouver dans n'importe quel bar.

      "Si ça tourne mal, bah je suis contente de t'avoir connue, Eva !"

      J'ajoute avec un sourire. Au moins, on aura bien rigolé avant la fin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Sam 15 Nov - 10:59
Ah ouais quand même. Il était carrément timbré le pégase. Plus que timbré. En fait, on était sûr que c’était un pégase ? Non, parce que s’il ne savait même pas voler, c’est qu’il y avait un problème. Un gros problème, même. Non, il allait falloir lui apprendre à devenir intelligent. C’était pas gagner, mais à ce stade, il ne pouvait que s’améliorer. Franchement, casser le toit d’un bâtiment et rater son atterrissage. Fallait le faire. Et oui, c’était sûr, si Annabeth voyait ce que Shâal avait fait de son bâtiment qu’elle venait de rénover, je ne donnais pas cher de sa vie. Non, parce qu’elle pouvait être flippante, parfois, ma sœur. Et les bâtiments qu’elle avait reconstruit, c’était ses bébés. Et on ne touchait pas à ses bébés.

Bref, tout ça pour dire que j’ai été à peine surprise en apprenant que ce n’était pas de charmante petit hippocampus charmé par l’invitation, qui devait être plein de romantisme, d’Astili. Non, je n’ai pas du tout été surprise. Mais je regardais la mer avec inquiétude. Qui aurait pu répondre à l’appel de ce foutu pégase ? Avouez que l’on pouvait se poser la question. En tout cas un monstre pas beau. Et j’eu ma réponse par Shâal. Une orque. Astili avait fait venir une orque sur la plage. Non mais qu’est-ce qui ne tournait pas rond dans sa tête ? J’observais Shâal sortir une arbalète et viser l’œil de l’orque. Malheureusement, elle devait être trop loin et la flèche percuta la membrane juste au-dessus de son œil droit. Non mais c’était fait de quoi, la peau d’un orque ? Elle ne l’avait même pas endommagé. C’était impossible. Sortant à mon tour mon épée –oui, c’était idiot, mais imaginons que l’orque soit tellement folle amoureuse d’Astili et qu’elle décide de le rejoindre coûte que coûte. Autant se préparer à toutes les éventualités- et jetais un regard noir à Astili.

-Dis-moi, il y a pas des personnes spécialisés dans l’aide aux pégases débile ? Non, parce que là, il faudrait envisager de faire quelque chose…

Et franchement, j’aimais bien Shâal, mais fallait qu’elle arrête avec sa manie des pommes. Pourquoi un orque aimerait les pommes ? J’étais sûre qu’il n’en avait jamais mangé. Je secouais la tête en entendant sa dernière phrase. Je n’avais aucune envie d’avoir survécut à la libération des camps pour me faire tuer par un stupide orque. Et si c’était le cas, Astili serait le premier pégase maudit de l’humanité. Je savais pas comment Shâal faisait pour prendre ça avec le sourire. J’aurais été à sa place, je l’aurais envoyé fissa renvoyer l’orque d’où il venait et l’aurait consigné dans les écuries. Peut-être que ça lui aurait mis du grain dans la tête. Même si plus le temps passait et plus je pensais que son cas était désespéré.

J’étais déjà en train de faire ma prière aux dieux, leur demandant de me laisser parler aux parques pour pouvoir leur poser toutes les questions que je voulais, lorsque l’orque s’arrêta à quelques mètres de la plage. Quoi ? Qu’est-ce qu’il s’était passé ? Franchement si même l’orque se mettait à avoir un comportement bizarre, je crois que je vais me mettre à pleurer. Et voilà qu’il se mettait à tourner en rond. Encore et encore. Comme s’il était… piégé. Attend, Shâal avait pas parlé d’un piège avec des pommes ? Prudente, je me mis à approcher. Non, ne me dit pas que son piège à fonctionné. Restant à une distance raisonnable de l’eau, la main en visière et sur la pointe des pieds pour mieux voir, j’étais en train d’halluciner. Son piège avait bel et bien marché.

-Heu, Shâal, je crois que t’as attrapé un très, très gros poisson.

Et j’ajoutais en rigolant : finalement, peut-être que les orques, ça aime les pommes.


_________________

Can to be absent-minded look like the madness?
A smile, a kind word, a stalk of carefreeness and a good dose of curiosity. Here is how I see my life at the moment. Discover always more thing, live finally! In spite of the fear, in spite of difficulty, I finally managed to be happy. A tiny, fragile happiness, but which warms the heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 407
Localisation : À la Shérifette
Points d'expériences : 328

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Dionysos
Niveau: 12
Les pouvoirs: Maîtrise de la végétation (Phytokinésie) * Métamorphose en gerbille (communication avec la faune)
Voir le profil de l'utilisateur




L. Shâal-Z. Turner
Shérif pile électrique * Premier ninja-gerbille
Sam 15 Nov - 15:02
« You're chillin' now with your crew in the school yard
Finding trouble never looking too hard »


      J'ai raison, c'est bel et bien une orque qui s'approche de nous. Je ne sais vraiment pas si c'est cet animal en particulier qu'Astili a appelé puisqu'il est si doué, ou bien si c'est le seul animal dans les parages qui a répondu à son appel. Franchement, je ne sais pas ce qui est pire, mais c'est sûr que je n'avais pas du tout prévu que ma vie soit autant chamboulée en prenant sous mon aile (premier jeu de mots, check) ce pégase pas doué. C'est sûr qu'elle était très mouvementée et assez folle auparavant, mais c'est comme si maintenant c'était puissance dix. Je pense que je vais finir par le porter ce tee-shirt 'Attention, danger public'. À moins que je force Astili à le porter, ce serait une punition suffisante.

      Je tire une fléchette, mais elle rebondi sur sa peau sans laisser aucune trace. Autant pour ma puissance de feu... J'espère qu'elle s'en est pas rendue compte que je l'ai attaquée parce que sinon je suis bonne pour devenir très bientôt de la pâtée pour mammifères marins... Je remarque du coin de l'œil qu'Eva sort son épée et cela me fait sourire encore plus. Toujours garder le sourire, même quand on est dans une situation merdique. Surtout quand on est dans une situation merdique.

      "Dis-moi, il y a pas des personnes spécialisés dans l’aide aux pégases débile ? Non, parce que là, il faudrait envisager de faire quelque chose…"
      "Je vais en parler à Swinou, elle devrait avoir l'adresse d'un psy pour pégases quelque part, je pense. Je lui demanderai aussi de nous apprendre à voler, mais au moins j'ai l'excuse que je ne suis pas née avec des ailes !"

      Je jette un regard noir à Astili qui ne bronche pas. Après tout, ce n'est pas sa faute s'il est né comme ça, comme ce n'est pas ma faute que je suis petite, surexcitée et chiante comme pas permis. Nous avons tous nos défauts et il vaut mieux en rire qu'en pleurer.

      C'est alors que l'orque s'arrête en plein milieu de sa trajectoire pour nous faire un gros câlin mouillé et collectif. Dommage, j'aurai pu me vanter d'avoir câliné une baleine panda miniature. Cela semble rassurer Eva et l'étonner en même temps. Je range mon arbalète alors que notre ami mammifère fait des petits tours à une vingtaine de mètres de là, là où c'est encore suffisamment profond.

      "Heu, Shâal, je crois que t’as attrapé un très, très gros poisson."
      "Je te l'avais dis qu'il était bien mon plan ! Nan, mais je crois que je viens de battre à plate couture le palmarès de pêche de toute la colonie. C'est vraiment dommage qu'on ne puisse pas prendre de photo sinon personne nous croira... Bon, on va quand même aller la délivrer la baleine panda miniature, parce que mine de rien, c'est pas agréable de se faire capturer."

      Je me mets à avancer en direction de l'animal, tranquillement, ignorant sa grande taille et le fait qu'elle pourrait me briser les côtes d'un simple coup de tête. Non, je ne crains rien, je ne pense pas que les orques mangent les rongeurs. Tandis que j'avance dans l'eau, j'ai enlevé mes chaussures avant quand même, j'appelle Astili.

      "Viens là, Foutlecamp. Va dire bonjour à ta dulcinée. Tu l'as appelée, elle est venue alors c'est le minimum que tu puisses faire quand même."

      Il ne me fait pas répéter, car il s'approche d'elle. Il y va tout doucement quand même et recule légèrement lorsqu'elle l'asperge et ne bouge plus, ses nageoires empêtrées dans mon filet. Le truc c'est que je l'ai laissé comme ça un peu au hasard, donc soit j'ai une chance de malade, soit je suis invisiblement et vraiment douée. Elle ne bouge plus lorsqu'elle me voit approcher et je mets mes mains bien en évidence, la technique clichée pour montrer qu'on ne vient pas en méchant. Elle m'asperge aussi et je me retrouve complètement mouillée, j'ignore si Eva m'a suivie ou si elle se bidonne sur la plage, la scène doit être comique quand même.

      "Bon, alors c'est quoi ton petit nom ? Parce que baleine panda miniature, c'est un peu long..."

      Elle pousse un grand cri que je ne comprends absolument pas et donne un coup de tête à Astili qui s'était approché, le curieux. Mais je me rends alors compte que c'est un geste affectueux, qu'elle frotte en fait sa tête contre lui.

      "C'est mignon. Bon, j'ai absolument rien compris, alors je vais t'appeler Brenda. C'est cool Brenda, non ? Bon, j'en ai pas le pouvoir, mais on s'en fout, je vous déclare pégase et orque, mari ou femme, bref, vous pouvez embrasser la mariée, bla bla bla. En attendant que vous planifiez la lune de miel, je vais défaire ce filet."

      Astili a de moins en moins peur et commence à pousser des hennissements tout joyeux en répondant à son affection. Pourquoi il fallait que mon pégase tombe amoureux d'une orque ? Et inversement ? Bon, je me baisse, me mettant à genoux dans l'eau et commence à couper les cordes avec mon poignard accroché à mon mollet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Dim 16 Nov - 10:53
Elle était sérieuse ?! Non, c’était impossible avec elle. Shâal et sérieux, définitivement, ça ne rimait pas ensemble. Des fois je me demandais comment c’était, ça vie. Elle n’était jamais triste ? Toujours gaie quelques soient les circonstances ? Il faudrait qu’elle m’apprenne. Parce que ça devait être cool. Et déstressant. Tellement déstressant. Pinçant les lèvres pour ne pas rire, j’observais Shâal se diriger vers la baleine. Téméraire, tout de même. Je n’oserais pas m’approcher d’un tel monstre avant de connaître ses attentions. Mmmh, c’est vrai que ce serait cool de prendre une photo. Malheureusement, les appareils technologiques, c’était pas ce qu’il y avait de plus présent à la colonie. C’était bête, j’imaginais bien le snapchat des demi-dieux. Imagine, Shâal et moi en train de faire la pokeface devant l’orque « super pêche, la prochaine fois, c’est Poséidon qu’on attrape ». En fait heureusement qu’on n’avait pas de portable parce que sinon il y aurait encore plus d’embouteillage aux enfers.

Bref, je m’approchais de Shâal en même temps qu’Astili et l’observais avec curiosité. Finalement, elle lui plaisait bien l’orque. En tout cas, ce qui était sûr, ce qu’elle était tombé carrément sous le charme du pégase. Et oui, le premier couple orque-pégase de la mythologie. Je me demandais bien ce qu’ils allaient créer comme autre créatures. Des orques avec des ailes ? Cela risquait d’être intéressant. En tout cas, là c’était la nouvelle rencontre. Vas-y que je te sente, que je t’éclabousse, que je me rapproche, que je m’éloigne. Je me demandais même pourquoi Shâal ne l’avait pas encore poussé dans les … nageoires de l’orque, ou je ne sais pas quoi d’autre. Enfin, c’était sûrement parce qu’elle était trop occupé avec le filet. D’ailleurs, je devrais peut-être lui filer un coup de main.

Voilà comment je me mis à galérer avec Shâal pour essayer de couper le filer. Sauf que défaire les nœuds, là comme ça, c’était impossible. Plus qu’impossible. Il me fallait un truc tranchant. Et je ne savais pas si ça allait pouvoir m’aider, mais ce qui était sûr, c’était que mon épée était plus tranchante que mes doigts. Oui, ça, c’était à peu près sûr. Bref, ressortant mon épée, j’entrepris d’essayer de couper les liens. Sauf qu’allez couper une corde avec une épée dans de l’eau de mer. Et bien c’était super galère. Pire que ça même. Bref, après m’être détruit les mains, j’arrivais à couper une corde du filet. Non mais vraiment, comment Shâal avait fait son coup. En plus, elle, elle avait un poignard, c’était plus facile pour couper les cordes. Me tournant vers elle, je ne pu m’empêcher de demander :

-Avoue, tu as fait partie des scouts, c’est ça ? C’est là-bas que t’as appris comment faire des nœuds impossibles à défaire ?

Eh oui, ronchon un jour, ronchon toujours. Bref, après je ne sais combien de temps de galère pour défaire le filet, l’orque fut libre. Sauf qu’elle n’avait qu’une idée en tête : rejoindre son cher et tendre pégase. Franchement, qu’est-ce qu’elle trouvait à Astili ? Bref, elle se précipita vers lui, nous jetant à l’eau avec Shâal. Grrr ! Je détestais être trempée avec mes vêtements. Mince, on venait de la délivrer, elle pouvait pas se contenter de dire merci ? Surtout qu’elle avait fait super peur à Astili. Maintenant, il volait à quelques centimètres de l’eau en glapissant et essayait d’échapper à… Brenda. Qui elle, n’avait qu’une envie, rejoindre son amour. Et peu importe si elle tuait l’une de nous au passage. Après avoir échappé de justesse à sa masse gigantesque, et avoir faillis me noyer au passage, je commençais à me dire que trop, c’était trop.

- Eh là, tu ne pourrais pas te calmer trente secondes ? Astili, mince, là, dis-lui que tu l’aime ou j’sais pas, mais calme là, elle va nous tuer sinon.

Mouais, j’étais pas sûre que mon appel à l’aide fonctionne.


_________________

Can to be absent-minded look like the madness?
A smile, a kind word, a stalk of carefreeness and a good dose of curiosity. Here is how I see my life at the moment. Discover always more thing, live finally! In spite of the fear, in spite of difficulty, I finally managed to be happy. A tiny, fragile happiness, but which warms the heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 407
Localisation : À la Shérifette
Points d'expériences : 328

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Dionysos
Niveau: 12
Les pouvoirs: Maîtrise de la végétation (Phytokinésie) * Métamorphose en gerbille (communication avec la faune)
Voir le profil de l'utilisateur




L. Shâal-Z. Turner
Shérif pile électrique * Premier ninja-gerbille
Lun 17 Nov - 22:53
« You're chillin' now with your crew in the school yard
Finding trouble never looking too hard »


      Eva me rejoint peu de temps après et je suis bien contente de recevoir son aide, parce que, sérieusement, sortir Brenda de là ça va pas être du cake ! Et puis avec mon poignard et son épée, ça devrait aller plus vite qu'à mains nues. Sauf que je ne savais pas, mais alors pas du tout, à quel point Eva était pas douée avec son épée pour couper des cordes alors que je coupe celles de mon côté avec une aisance presque naturelle. Faut dire que faire foirer les trucs est mas spécialité et que très souvent ça requiert la capacité de couper une corde très vite et surtout au bon moment, pour faire tomber un piano sur la tronche de quelqu'un par exemple m'enfin les pianos courent pas les rues, ça se saurait sinon.

      "Avoue, tu as fait partie des scouts, c’est ça ? C’est là-bas que t’as appris comment faire des nœuds impossibles à défaire ?"
      "Même pas ! Mais je suis la championne pour faire des nœuds indéfaisables. C'est pratique, comme ça je suis la seule à pouvoir les défaire et mes lacets ne se défont pas. Je peux aussi attacher de manière efficace ceux des autres, c'est toujours drôle à regarder."

      Non, je ne suis jamais allée chez les scouts. Ils sont trop gnangnans, trop collants, trop... gentils et complètement mous. Le respect de la nature, la survie dans une tente dans la forêt et la vente de cookies, non merci. Je peux me démerder toute seule et après avoir passé quatre mois toute seule dans les égouts sans aucun moyen de survie autre qu'un ordinateur portable, une arbalète avec un nombre limité de fléchettes et un poignard, je peux survivre n'importe où. Attends, quelqu'un comme moi n'a besoin d'aucun cours de scout ! Je m'en sentirai presque insultée.

      Après avoir coupé une énième corde, puisque, oui, je sais aussi où est-ce qu'il faut couper le filet, c'est moi qui l'ai bidouillé. De toute manière, ce vieux filet je l'ai trouvé dans la cave de la Grande Maison, il ne manquera donc à personne puisque-là c'est certain qu'il ne pourra pas être réutilisé. Mais bon, des filets ça se fabrique.

      "Par contre, on va pas être copains très longtemps Brenda si tu commences à vouloir nous noyer."

      Et c'est au moment où je dis ça qu'Eva et moi nous retrouvons sous la flotte tandis que Foutlecamp dégage vite fait de là, soudain effrayé par sa promise acquise. On dirait bien que je vais devoir prononcer le divorce.

      "Et bah, les mariages de nos jours ça dure jamais très longtemps !"

      Je crache de l'eau salée, très dégeulasse au passage, tout en me relevant et m'éloignant quand même de Brenda, ma peau de rongeur est trop jeune pour mourir écrasée par une baleine panda miniature. Eva essaie de résonner avec mon pégase. Je dois avouer qu'elle a du courage, vu la taille phénoménalement réduite du pois chiche qui lui sert de cerveau. Elle lui ordonne de dire quelque chose à Brenda et c'est ce qu'il fait en volant hors de la portée de ses nageoires et puissants coups de tête. Sauf que bah visiblement c'était pas gentil, puisque Brenda s'énerve de plus en plus et Astili nous frôle en galopant vers la plage le plus loin possible de la mer.

      Je regarde Eva.

      "Je crois que c'est le signal qu'il faut foutre le camp !"

      Je me mets alors à courir vers la plage le plus rapidement possible, essayant de semer l'orque enragée qui nous poursuit et qui visiblement, vient d'avoir le cœur brisé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Mar 18 Nov - 9:31
Bon, au moins, Shâal était d’accord avec moi. Mourir noyée, c’était vraiment pas le meilleur truc au monde. Et on ressemblerait à quoi, aux Enfers, lorsque chacun racontera sa mort. J’imagine déjà, un guerrier en train de nous expliquer en long et en large comment ça dernière bataille avait échoué malgré son plan hyper ingénieux et comment, après avoir affronté seul une centaine d’ennemis, il était mort, une dizaine de flèche planté dans le corps. Et nous, pauvre fillettes que nous sommes, en train de lui répondre avec dépit qu’on était destiné à une vie belle et tranquille, mais qu’on avait eu l’extrême gentillesse d’aider un orque qui en remerciement nous avait noyés. Trop classe comme mort. Comment mourir de honte après être mort noyé. Non mais vraiment, vous y croyait ? Surtout qu’Astili devait vraiment avoir un don pour énerver les gens, parce que là, Brenda ne semblait pas être aussi éprise d’amour qu’avant. Au contraire, on avait l’impression qu’elle voulait… faire un truc pas cool à Astili. Genre, le mordre. Et ce foutu pégase qui vole tout autour de l’orque en glapissant. Evidement, s’il la narguait, elle allait pas apprécier. Non mais il pouvait vraiment être nul, parfois.

Alors, on pouvait dire que j’étais tout à fait d’accord avec Shâal et que je couru le plus rapidement possible vers la plage, n’arrêtant pas de tomber, parce que courir dans l’eau, eh bien à moins d’être fils de Poséidon, c’était la galère. Il fallait être vachement musclé, ce que je n’étais pas du tout et j’arrivais avec je ne sais combien de temps de retard par rapport à Shâal, essoufflée et épuisée. Tremblante de fatigue, j’essayais de reprendre mon souffle, lançant un regard incrédule à Shâal qui était super fraîche, même pas essoufflée, rien, juste un peu mouillé.

-Comment tu fais, t’es jamais fatiguée ?

Question idiote. Evidement qu’elle n’était jamais fatigué. C’était le même genre que Kaedan. D’ailleurs, je ne voulais jamais me retrouver seule avec ces deux là. A coup sûr, j’allais être la victime de leurs blagues. Mais au moins, je n’étais qu’avec Shâal. Et je pensais que l’on était tiré d’affaire. Comme Astili, sans aucun doute, puisqu’il revenait vers nous tout guilleret. Ouais, il avait sûrement compris que s’il s’éloignait de l’eau, l’orque allait sûrement le laisser tranquille. Et c’était exactement ce que je pensais. Sauf que je révisais mon jugement en voyant l’orque se mettre à ramper sur le sable, poussant, je ne sais trop quoi comme bruit. Non mais sérieusement, ça pouvait faire ça un orque ? Au moins, grâce à Shâal, je refaisais ma culture en monstre. Méga-orque des mer = peut ramper. C’était bon à savoir. Bon, même si le voir se traîner sur le sable était un peu pathétique, il était tout de même flippant. Et franchement, je me voyais pas courir partout dans la colonie en criant « un orque en liberté ! un orque en liberté ! cachez-vous, cachez-vous ! ». Non, c’était trop la honte.

-Heu… c’est normal là ? On fait quoi ?

Sérieusement ! c’était l’hôpital qui se moquait de la charité. Je demandais vraiment conseil à Shâal. On pouvait dire que je n’avais plus peur des conséquences. Parce que son idée pouvait facilement causer plus de mal que de bien. Largement. J’observais à nouveau l’orque qui faisait des roulé-boulé dans le sable. Me dit pas qu’il manquait d’eau ? Non, ça ne devait pas être ça. Ce n’était pas possible. Bon, une chose était sûre, Shâal était largement plus experte que moi en animaux. Peut-être que c’était une parade nuptiale, tout simplement.

-Et là ? C’est quoi ces mouvements ?

Non, parce que la question se posait quand même.

_________________

Can to be absent-minded look like the madness?
A smile, a kind word, a stalk of carefreeness and a good dose of curiosity. Here is how I see my life at the moment. Discover always more thing, live finally! In spite of the fear, in spite of difficulty, I finally managed to be happy. A tiny, fragile happiness, but which warms the heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 407
Localisation : À la Shérifette
Points d'expériences : 328

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Dionysos
Niveau: 12
Les pouvoirs: Maîtrise de la végétation (Phytokinésie) * Métamorphose en gerbille (communication avec la faune)
Voir le profil de l'utilisateur




L. Shâal-Z. Turner
Shérif pile électrique * Premier ninja-gerbille
Mar 25 Nov - 17:43
« You're chillin' now with your crew in the school yard
Finding trouble never looking too hard »


      C’est vrai que moi non plus je n’ai pas envie de crever. Surtout qu’avec toutes les conneries que j’ai déjà faites, il aurait du m’arriver un truc grave depuis longtemps, faut croire que je suis vraiment chanceuse ou que les dieux me foutent la paix. Ou m’ignore royalement. Au choix.

      En tout cas au moins cette fois-ci, je ne suis pas toute seule. Je travaille en solo d’habitude, même s’il m’est parfois arrivé de faire équipe avec d’autres enquiquineurs. D’ailleurs il faut absolument qu’on se revoit, histoire de faire le plus grand coup de tous les temps. Pourtant, je suis sûre qu’on fera exploser quelque chose. Note à moi-même : vérifier qu’aucun enfant d’Athéna ne se trouve dans les parages lors du timing, surtout Nannabess, sinon je ne donne pas cher de ma peau.

      Astili ne semble plus être d’accord pour rester avec Brenda. Ah, ces jeunes mariés de nos jours, je vous jure ! Faut vraiment que je fasse quelque chose avec lui, ça ne va plus du tout et puisque nous risquons d’être coincés ensemble pour un sacré bout de temps, autant le faire dès maintenant. Je ne pensais pourtant jamais rencontrer une créature pire que moi. Le monde nous surprendra donc toujours…

      Mais voilà que Brenda fait son caprice de mariée fraichement larguée. Je la comprends, à sa place si mon nouveau mari décidait de divorcer après cinq minutes de mariage, je péterai un câble aussi et je lui placerai mon poing dans la figure accessoirement, mais ce n’est visiblement pas une option pour la baleine panda miniature. À la place, elle agit comme une gamine capricieuse et se met même à ramper vers nous comme pour nous demander de l’aide. Ou nous faire la peau, au choix.

      "Euh, je suis pas non plus l’expert en matière de bestioles, mais je pense pas que les baleines pandas miniatures sont censées faire ça. Et puis vaudrait mieux essayer de la refoutre à la flotte sinon sa Poissonance risque de pas être contente."

      Par contre, c’est plus vite dit que fait. Comment est-ce que nous allons bien pouvoir déplacer un orque ? Le pire, c’est que nous avons coupé mon filet et que ce qu’il en reste, ce sont de pauvres cordages en miettes qui ne serviraient même pas à faire un nœud de pendu. Réfléchir, je dois réfléchir. Allez, ça ne devrait pas être si compliqué, les plans foireux c’est ma spécialité…

      Je sais ! Je me tourne vers Eva, un large sourire sur les lèvres et mes yeux pétillants de malice alors que j’essaie d’éteindre le feu d’artifice qui éclate dans ma tête. Nous pouvons y arriver avec les moyens du bord, mais j’ai besoin de l’aide d’Eva et de Foutlecamp.

      "J’ai un plan pour nous débarrasser de cette bestiole. Eva, tu vas prendre les pommes qui devraient se trouver quelque part dans l’eau sur la plage et tu vas attirer Brenda vers la mer. Je sais pas comment tu veux t’y prendre, tu peux lui proposer les fruits ou lui lancer sur la tronche à toi de voir. Moi, je vais grimper sur Astili et disparaitre histoire de la calmer un peu et qu’elle puisse se concentrer uniquement sur toi et quand elle sera suffisamment enfoncée dans l’eau, je l’assommerai en lui fonçant dedans, comme ça on aurait pas besoin de la déplacer !"

      Je dois avouer que mon plan a de la gueule. Reste maintenant à savoir si Eva est d’accord.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Mer 26 Nov - 16:24
Peut-être que Shâal n’était pas l’experte des bestioles, mais au moins, elle arrivait à les comprendre un minimum. Désolée de vous décevoir, mais pour moi, les grognements d’orque, ça ne me parlait pas, mais alors pas du tout. Au mieux, je pouvais interpréter les mouvements de son corps. Mais essayez d’interpréter les mouvements d’un orque échoué sur la plage. Impossible. A moins d’avoir un lien immense avec les animaux ou de pouvoir se transformer en un animal. C’est pourquoi je faisais autant confiance à Shâal sur l’interprétation des sentiments de l’orque. Bref, tout ça pour m’entendre dire que qu’il fallait le remettre dans l’eau. Et tout ça pourquoi ? Parce que Poséidon se mettrait en colère ? Il n’avait qu’a la remettre dans l’eau. Comment à nous deux, nous pourrions plus de deux cents kilos dans l’eau ? Impossible. Enfin, jusqu’à ce que Shâal trouve une idée. Et comme toute les idées de Shâal, elle était… bizarre. Ok, avouons-le, ma première réaction fut de dire non tout de suite. L’orque était ni un chien, ni un pégase. Comment voulait-elle que j’arrive à l’attirer dans l’eau avec des pommes ? Mais quel autre moyen avais-je de l’attirer ? Aucun. Alors, au lieu de me plaindre, j’avais tout intérêt à essayer.

Prenant une inspiration pour me donner du courage, je me dirigeais vers l’endroit où se trouvaient les pommes faisant un énorme détour pour éviter l’orque. On ne savait jamais ce que pouvait faire un orque. Bref, je me saisis d’une pomme et me rapprochais suffisamment de l’orque pour qu’elle voit ou qu’elle sente ce que je lui montrait. Puis, agitant la pomme de façon à ce que cela attire son attention, je lui dit comme on parle à un chien :

-Alors, c’est pour qui la belle pommepomme ? Hein ? C’est pour qui ? C’est pour la belle orqueorque !

Oui, je parlais comme une débile. Et franchement à la place de l’orque, je me regarderais en me demandant qu’elle message cette personne débile devant moi essayait de me faire passer. D’ailleurs, c’est ce qu’elle fit. Déjà qu’un regard d’orque n’était pas le plus expressif regard au monde, là j’avais l’impression que je parlais à un courant d’air. Aucune réaction. Rien, nada, pfff. Un courant d’air. Sérieusement, Brenda, tu pouvais pas m’aider ? Te bouger un peu ? Tu voulais quoi ? Que je te bombarde de pomme ? Quoique… Peut-être que ça marcherait mieux. A vrai dire, n’importe quoi marcherait mieux que l’amadouer avec des pommes. Bon, à la guerre comme à la guerre. Brenda, c’est pas contre toi, mais faut vraiment que tu bouge de là. J’allais prendre une petite réserve de pomme et je me mis en face de Brenda.

-Bien, tu ne veux pas bouger ? On va faire un petit truc toi et moi : je te jette des pommes jusqu’à ce que tu te bouge. On est d’accord ?

Toujours pas de réaction. Bon, on allait dire que oui. Prenant une pomme, je la jetais sur elle. Sauf que j’avais oublier un truc. Je ne savais pas viser. Et mon tir fut tellement pathétique que j’entendais presque Brenda me dire « Mais là tu fais quoi ? Sérieusement, va te coucher, t’es trop pathétique. ». Merci Brenda. J’adore ta réactivité. Bon, le prochain allait être le bon. Me concentrant, je lançais une seconde pomme. Et… oui ! Miracle ! J’avais touché Brenda. Bon, toujours aucune réaction. Une nouvelle pomme. Tiens, un grognement. Il fallait vraiment que je trouve un traducteur de langue animale. Au moins, on pourrait se comprendre. Alors, une nouvelle pomme. Et oui ! Elle bougeait. Brenda bougeait. Et plus je lançais de pomme, plus elle bougeait. Jusqu’à ce que je me dise que peut-être, si je me réfugiais dans la mer, ça serait pas mal. Sauf qu’en fait, Brenda n’aspirait plus à rentrer dans la mer, mais à me dégommer. Et le truc, c’est qu’une fois dans l’eau, je n’aurais aucune chance. Et là, Brenda se rapprochait dangereusement de l’eau. Non mais vraiment, que faisait Shâal ? D’une petite voix, je demandais :

-Shâal ? Tu pourrais te dépêcher ?

Oui, ce serait pas mal. Parce que pour la noyade, j’avais déjà donné, j’avais pas envie de recommencer.


_________________

Can to be absent-minded look like the madness?
A smile, a kind word, a stalk of carefreeness and a good dose of curiosity. Here is how I see my life at the moment. Discover always more thing, live finally! In spite of the fear, in spite of difficulty, I finally managed to be happy. A tiny, fragile happiness, but which warms the heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 407
Localisation : À la Shérifette
Points d'expériences : 328

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Dionysos
Niveau: 12
Les pouvoirs: Maîtrise de la végétation (Phytokinésie) * Métamorphose en gerbille (communication avec la faune)
Voir le profil de l'utilisateur




L. Shâal-Z. Turner
Shérif pile électrique * Premier ninja-gerbille
Dim 30 Nov - 20:26
« You're chillin' now with your crew in the school yard
Finding trouble never looking too hard »


      Mon plan est génial. Mes plans sont toujours géniaux, c'est juste que la plupart du temps ils finissent par être foireux parce que les circonstances ont fait qu'ils ont été mal réalisés. Mais à la base, ce sont de très bons plans !

      Du coup, je grimpe sur Astili (ou plutôt je saute sur son dos et comme je suis un poids plume, je manque de tomber de l'autre côté, heureusement que je me suis accrochée à la crinière au dernier moment, j'aurai pas eu l'air con sinon). Disparaitre à la colonie est assez facile et je n'ai pas besoin de trop m'éloigner, juste me planquer dans la forêt proche le temps que Brenda aille faire mumuse avec Eva et ses pommes.

      Je dois avouer qu'Eva gère pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de participer à mes plans foireux. Je réussirai peut-être à faire quelque chose de ces mioches coincés de la déesse intelligente après tout ! Bon, Brenda a mordu à l'hameçon et Eva requiert mon aide alors c'est à mon tour d'entrer dans la danse. Faudrait quand même pas que je les laisse s'amuser toutes seules, voyons ! J'ai le droit à mon temps sous les projecteurs moi aussi et aujourd'hui je serai le chevalier servant qui vient sauver la demoiselle en détresse.

      "J'arrive Eva !"

      Je me la joue à la Superman, le poing fermé en avant et tout. Sérieusement il peut aller se rhabiller le super héros, parce que j'ai quand même nettement plus la classe avec mon fier destrier qui lui avec son drap rouge autour du cou et son slip passé par dessus son pantalon.

      On percute la baleine panda miniature de plein fois et tous les trois finissons dans l'eau. Je sais que j'ai carrément volé au dessus de Brenda lors de l'impact et qu'elle s'est retournée sous le choc (comme quoi on est doué...), mais que du coup, on a atterri dans la flotte. Connaissant Astili, il a du s'envoler et est en train de voler en rond autour de l'endroit où je me trouve, cet abruti ne sachant vraiment pas quoi faire d'autre. Sérieusement je ne pensais pas que ce serait si profond. Brenda a l'air d'être soit partie, soit évanouie puisque je ne la voie nulle part et il n'y a aucune secousse dans l'eau, seulement moi qui coule comme un gros boulet.

      Bon, va bien falloir que je remonte un jour ou l'autre et il est absolument hors de question que je crève là maintenant alors que j'ai survécu toutes ces fois dans toutes ces situations merdiques surtout d'une mort pathétique et dont personne ne saura au courant et se foutra probablement de ma gueule. C'est donc en atteignant le fond sablonneux que je me repousse et m'élance vers la surface le plus rapidement possible parce que oui, j'ai une réserve d'oxygène bien limitée avec mon petit organisme. Et ça se saurait si j'avais une grosse poitrine. Je finis par percer la surface et inspire profondément avant d'observer les alentours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1782
Points d'expériences : 14619

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Lun 1 Déc - 16:57
Impossible. Shâal pouvait quand même pas me laisser me débrouiller toute seule. C’était jsute pas possible. J’avais fait un effort et j’avais marché dans sa combine, alors un peu d’aide ne serait pas de trop. Pas du tout, même. Là, il ne suffirait d’un rien pour que je commence sérieusement à paniquer. Genre, une vrai panique. Parce que moi, toute seule avec mes cinquante kilo contre un orque de plus de deux cents kilos dans son élément naturel, je ne donnais pas cher de ma peau. Genre, même pas un centime. Et là, voilà que Shâal débarquait en mode superman sur son pégase. Là, j’avoue que je restais bouche bée pendant trente bonnes secondes. C’était impossible. Elle ne pouvait vraiment jamais rien faire de normal ? Même pour se battre, fallait qu’elle en fasse des tonnes. Sauf que comme d’habitude, tout foirait. Et voilà comment elle se retrouva dans l’eau avec ce gros lâche d’Astili qui se contentais de voleter au-dessus d’elle. Surtout, fallait pas te mouiller. C’était pas du tout à cause de toi qu’on était dans ce merdier. Au moins, Brenda était dans l’eau. Tournant la tête de droite à gauche, je remarquais enfin que si depuis quelques temps c’était aussi calme, ce n’était pas seulement parce que Shâal se retrouvait au fond de l’eau. Non, Brenda avait disparu. Comme ça, envolée, pffuit. Ce qui n’était pas normal.

Franchement, où est-ce que cette satanée Brenda était passée. Elle était partie comme ça ? Sans un merci ? Et la politesse ? Bien, il fallait que je tire ça au clair. Ma rapprochant le plus vite possible de Shâal, je continuais de chercher Brenda du regard. J’étais pas tout à fait sûr qu’elle soit réellement partie. Mais pour le moment, je galérais. J’avais déjà dit comment c’était dur de courir dans l’eau ? Et bien je le répète. C’était trop dur. Enfin, j’arrivais à ses cotés et je demandais :

-Heu… Ca existe les orques qui ont le pouvoir de se téléporter ?

Voilà une question qui se posait. Parce que dans ces cas là, ceci expliquait cela. Sinon, bah, une force supérieur avait décidé que Brenda devait nous laisser partir. Ce qui était une bonne idée. Mais si en même temps cette force supérieur pouvait nous laisser un mot du genre « surprise ! On a décidé de vous aider, alors dite merci ! Bonne fin de journée ! ». Je dis pas que ce serait moins flippant, mais au moins, on saurait ce qui se serait passé. Mais ne soyons pas parano. On va dire que tout qui commençait mal finissait bien. Voilà. Tapotant légèrement le bras de Shâal, je lui fit un grand sourire :

-Bah comme quoi tes plans son pas si nul que ça. Même si Astili est toujours célibataire.

Oui, parce qu’il fallait tout de même le préciser. Tout ça c’était quand même de sa faute. Et lui se contentait tourner au-dessus de notre tête avec autant de réactivité qu’un poisson rouge. Je croyais que les pégases étaient intelligent. Enfin plus qu’un poisson rouge. D’ailleurs, pourquoi il se mettait à hennir ? Il y avait un autre problème. Nous parce qu’en fait, Shâa comme Astili étaient des danger publique. Faudrait qu’ils se promènent avec une pancarte « Attention, si vous n’êtes pas un guerrier accomplit avec une super armure trop puissante, tenez vous à plus de cent mètres de nous ». Oui, ce serait une bonne idée.

-Et ton pégase ? C’est normal comme réaction ? Non parce que c’est flippant qu’il se mette à hennir comme ça, sans raison.

Trop bizarre ce pégase. Continuant à le regarder en fronçant les sourcils avec sérieux. Si dans trente secondes il n’arrêtait pas, je mettrais son comportement dans la catégorie des choses trop flippante.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I. 02 : post-lib : Rassure moi, t'es bien folle ? TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» An Post - Sean Kelly Team || Cherche Sprinteurs (74 mini) ||
» Season in the Abyss (rpg fantastique / post apo )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: La Plage-
Sauter vers: