Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Enfants de dieux mineurs/génésiens débutent niveau 3, 2 pouvoirs.
# De nouveaux pvs de dieux sont libres ainsi que Perséphone, Arès, Aphrodite, Eos, Apollon !
# Ne manquez pas le nouveau bestiaire et l'annexe spécial "astraïens"

WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: Les camps :: Le Camp Grec Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I.02 Flash RP et RP commun des prisonniers: Le Grand Banquet. [Terminé]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
avatar





Invité
Invité
Ven 2 Mai - 20:42
Atalante et Chelsea comparent les réactions qu'auraient eu leur mère. Elles ont l'air ... tellement normales par rapport à la mienne. Que je n'ai pas vu depuis 10 ans. Elle est peut-être morte. Ou elle a refait sa vie. Elle ne doit même pas savoir que je suis à la Colonie. Pourquoi le saurait-elle ? Apollon pourrait lui avoir dit. Ce serait bien son genre, à aller voir ma mère quand je ne suis plus là. Qu'est-ce que je ne donnerai pas pour avoir une mère mieux ... que la mienne. La mienne m'a abandonné et ma soeur est morte à cause d'elle. Pas sûr que ça améliorerait beaucoup l'ambiance si je dis ma pensée tout haut. Et mon père ... Bah ... Que dire sur un dieu qui est mon paternel, que j'ai vu une fois dans ma vie et à cause de qui ma meilleure amie est morte ? Pas grand-chose. Au moins, maintenant, j'ai Chelsea, Atalante, Cassandre et les autres. Une autre famille. On se comprend à peu près.
J'observe les environs. Rien n'indique que les Partisans préparent quelque chose. Ils ont l'air assez maussades dans l'ensemble. Certains discutent, rien de plus. Que pouvons-nous faire à part manger et attendre. Attendre quelque chose dont on ne sait rien mais qui viendra à tous les coups.
-Vous l'avez vu souvent Apollon ?
Je veux savoir si je suis le seul fils du dieu du soleil à être aussi délaissé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 2 Mai - 21:39
Je ris. Quelque chose de très bref, fugitif, qui ne m'arrivait pas très très souvent ces derniers temps. Et j'avais presque oublié ce que ça faisait. Heureusement que ça n'avait pas été entièrement effacé...sinon...retrouver une vie normale? Never. En fait, la mère de Chelsea et la mienne se ressemblaient pas mal. Et notre conversation ressemblait presque à celles de deux soeurs normales, hors de ce contexte de break de prison. Imprudent? Peut-être. Mais ça faisait du bien. Et comme les partisans semblaient être occupés entre eux pour le moment, nous étions tranquilles. De toute façon, notre conversation n'avait rien de menaçant. On parlait de nos mères, c'est tout!

Et soudain, je me crispai. Bah oui. On venait de tomber de Charybde en Scylla (si j'insultais pas ma mère en utilisant cette expression). Apollon. Fallait...absolument parler de lui maintenant? Pas que je ne l'aimais pas. Mais bon, tout le monde l'avait à peine vu ici, je pouvais parier dessus. Lorsque je repris la parole, après un temps de silence, mon ton était plus mesuré. Plus fermé peut-être.

"Une fois. Pendant ma revendication, en arrivant au Camp Jupiter. Pendant environ...deux minutes? Et m'man m'a probablement boudé pendant la moitié de ma vie parce qu'il n'était pas là. Et vous?
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 2 Mai - 22:32
Un buffet. Il y avait quelque chose de louche là-dessous, c'était certain. Rien de tout cela n'était normal. Les partisans, faire preuve d'un minimum de gentillesse après tout ce qu'ils nous avaient fait subir ? Nan, mais puis quoi encore ! Ils se sont repentis aussi, nan ? Laissez-moi rire. Ou vomir, plutôt. Ils voulaient nous engraisser pour mieux nous manger après ? Hansel et Gretel version mythologie grecque. Génial, ça me réjouissait au plus haut point. Avaient-ils empoissonnés la nourriture ? Ca m'étonnerait grandement, à moins que le poison soit lent, vraiment très lent à faire effet. Ce qui pourrait être possible, en soit. Tandis que je continuais à m'imaginer des idées plus farfelues les unes que les autres en finissant mon repas, mon regard s'attardait sur les personnes présentes. Il y avait de nombreux partisans, plusieurs que je ne connaissais pas d'ailleurs... Encore des traitres ? Chaque nouveau partisan était une raison de plus pour se battre. Au bout d'un certain temps, je sentis le regard de Noah sur moi. Quoi, qu'est-ce qu'il me voulait ? M'apprêtant à répliquer face à son silence, je finis par les apercevoir. Tyler, bien sûr accompagnée de sa magnifique compagne... Johanna. Ma garce de soeur. Notre dernier tête-à-tête c'était plutôt très, très mal fini. Je m'abstenais donc d'aller les voir, même si ce n'était pas l'envie de leur foutre mon repas dans la gueule qui me manquait. Je ne m'attardais pas sur eux, croquant avec hargne dans une autre pomme que j'avais piqué à mon voisin romain. Mieux valait ne pas s'énerver, ce n'était pas le moment...

Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 2 Mai - 22:41
J'observais lentement les partisans, certains ont l'air de s'en foutre carrément de la punition que leur à donné Tyler et d'autres ont l'air grandement rageur de ce qui nous arrive. Je suis sûr que cela cache quelque chose mais enfin, avoir autant de nourriture gratuite devant nous serait du gâchis si on n'en mangeait pas un tant soit peu. J'en ai profité, et cela ma renforcer, je le sens petit à petit puis la pomme que je suis actuellement entrain de manger me fait également grandement du bien, très sucré, il n'y a rien de mieux pour apporter les nutriments dont j'ai besoin actuellement à cause de la maladie.

Je regardais Luka à côté de moi qui ne réagissait pas, je l'observais pour voir s'il n'est pas mort au passage avant de me mettre à retirer ma veste pour le couvrir avec, il doit surement dormir à cause de la fatigue accumulé et je ne veux pas qu'il attrape froid en plus. Tout en continuant à manger ma pomme, je passais mon regard maintenant sur les prisonniers présents et les quelques groupes qui se sont formés, les partisans venues surement provoquer certains prisonniers, les frères et sœurs qui discutaient entre eux, et les amis ou alors les rencontres entre grec et romain ce qui est plutôt cool à regarder, je dois le dire. En soupirant, je ressentais de la peine pour eux de les voir ainsi, enfermer, privé de liberté et ne pouvoir que très rarement discuter avec les siens, il fallait à tout prix que je réussisse à trouver une solution, à alléger leurs peines ou voir carrément récupérer les camps, et pour ça les partisans doivent mourir , ne serait ce juste pour ce qu'ils ont oser nous faire subir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 0:06
« Vous l'avez vu souvent Apollon? » Ouuuuh, le voilà qui abordait le sujet qui fâchait pour les demi-dieux; le parent divin. Un bon nombres de demi-dieux auraient répondu d'un reniflement méprisant et craché qu'elle 'navait pas besoin de l'apparition d'un père (ou d'une mère) furtive dans sa vie le temps de quelques secondes juste pour avoir l'impression qu'ils tiennent à nous.. ce qui en soit était vrai. Mais elle ne voyait pas les choses comme ça. Chelsea vit du coin de l'oeil Atalante se crisper, et elle fit de même, par pur réflexe. Quand j'vous disais que l'ambiance générale dans un groupe influençait beaucoup les émotions de Chelsea je ne mentais pas. Mettez la dans un groupe où les gens sont mauvais, et elle le sera. Dans un groupe où les gens sont nerveux, elle le sera. Elle avait une capacité d'adaptation... étonnante. La voix d'Atalante, dure et sèche, la sortit de ses pensées; « Une fois. Pendant ma revendication, en arrivant au Camp Jupiter. Pendant environ...deux minutes? Et m'man m'a probablement boudé pendant la moitié de ma vie parce qu'il n'était pas là. Et vous? » Un petit sourire crispé se dessina sur les lèvres de Chelsea, qui répondit par un simple petit; « Oh. » Que voulez-vous qu'elle réponde d'autre à ça après-tout? Après quelques secondes de silence à piocher dans son assiette les pâtes restantes, elle haussa les épaule et dit d'un ton qui se voulait détaché; « Personnellement, je ne l'ai jamais vu. » Pourquoi ne venait-il pas la voir elle, hein? Troublée, elle faisait comme si elle s'en fichait mais dans le fond, elle aussi elle était triste de ne pas connaître son père. Elle voulait bien être compréhensive, mais elle aurait bien voulu le voir ne serait-ce qu'une fois, quelques minutes. Juste le temps d'échanger quelques paroles avec lui.. mais c'était certainement trop demander. Silencieuse, elle adressa un sourire à Evanna qui ne disait toujours rien, pour ne pas qu'elle se sente trop exclue entre ces trois demi-frères et soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 1:00
Le maître d'Ezra avait décidé de faire un banquet pour donner de la nourriture aux pauvres prisonniers, car ils ne survivraient pas longtemps dans leur état. Le legs ne trouvait ça pas vraiment nécessaire, mais il n'avait pas osé contredire son maître et il s'y était rendu pour admirer ce qu'il appellerait une manifestation désuète et sans intérêt à partir du moment qu'il n'y a pas de combat et de sang. Alors qu'il arrivait au niveau du banquet qu'il ne devait pas toucher. Ezra sortit une de ses roses métalliques et la porta à son nez, humant l'odeur nauséabonde de son sang qui imprégnait celle-ci pourtant pour quiconque il l'a sentirait l'odeur ne leur paraîtrait pas néfaste bien au contraire son poison sentait étonnamment bon. Alors qu'il tourna la tête pour couver du regard chaque personne, chaque parcelle, chaque millimètre des gens qui se trouvaient autour de Tyler si quelqu'un s'en prenait à lui. Il le dépècerait vivant.  Quand soudain, il vit une jeune femme qui lui rappelait son passé, Aidan, cette jeune fille qu'il avait aimé auparavant. Plusieurs images défila dans sa tête et il sentait comme un ultrason vibrer dans sa boîte crâniene il avait très mal, mais il savait que c'était sa mémoire qui revenait petit à petit. Il se décida à aller creuser cela un peu plus et il s'approcha d'Aidan et sans montrer aucune émotion il lui lança un :

« -Salut ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 1:09
Victor ne comprenait pas vraiment ce qu'il faisait ici, entre Shay et Eileen qui était en train de flirter par le regard. Il en avait marre, puis cette discussion ne menerait à rien. Shay était trop bornée, il se déporta et entendit qu'on parlait d'Apollon plus loin. Ne connaissant pas cet être qui semblait être un de ses demi-frères il se dirigea vers lui et les deux femmes qui se situait autour et comme à son habitude. Le fils d'Apollon ne ménagea pas son entrée, il attrapa par les épaules la petite blonde aux yeux bleu (Chelsea) et le mec et leurs dis en souriant :

« - Hey, les gars ça boom ? »

Il savait qu'en tant que partisan, il allait se faire renvoyer bouler, mais il fallait bien faire une première approche après tout ils étaient de la même famille ou presque. Le seul truc qui changeait c'était que Victor était dans une optique un peu plus contre son père que les autres. Il travaillait bien pour une femme qui souhaiterait détruire tous les dieux y compris son pôpa. De toute façon, il ne le connaissait pas donc il ne lui manquerait pas non plus beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 1:31
    Luke était absorbé dans ses pensées complètement amorphe. Il délirait, il voyait des petits papillons qui virevoltait par-ci par-là. La fièvre était de plus en plus présente et il se sentait de moins en moins fort. Quand soudain, il fut ramener à la réalité par le contact d'une veste sur ses épaules. A ses côtés il y avait Lucian, enfin il croyait que c'était Lucian après les papillons il n'était plus vraiment sur de rien. Il essaya d'ouvrir la bouche et il dit :

    « - Tu me parlais Lucian ? Désolé, j'ai l'air si mal en point que ça ? Ma fièvre me soûle j'arrive plus à capter tout ce qui se passe ! De plus, n'oublie pas c'est Justin en présence des partisans ! »

    Puis, il referma la veste de Lucian un peu plus sur ses épaules, car il avait vraiment froid. Il croqua dans sa pomme, il devait absolument retrouver un peu de force, car là il faisait littéralement peur. On aurait dit, le Luke qui sortait du Styx. Il ne lui manquait plus que les cheveux blancs et délavé qu'il avait autrefois lorsque Cronos le possédait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 4:17
À vrai dire, plus j'y pensais, plus je savais pourquoi le banquet et le sujet de la rébellion. J'avais eu tort, mes connaissances étaient plus grande que je pouvais le penser, c'est une bonne surprise en soi à quelque part, je sais des choses que je ne savais même pas que je savais. Quelle phrase dénudé de sens aussi.

J'avais été surpris qu'Eryn garde le silence, je pensais vraiment qu'elle dise quelque chose, mais finalement, peut-être en savait-elle autant que moi, c'est à dire que le bref résumé qui dure environ 30 secondes? Nah, impossible, il y avait autre chose...

Je gratifiais Axel d'une petite tape sur l'épaule pour le féliciter d'avoir trouvé la réponse et sourit. Il commençait à me connaître et bon, même si cette devinette était connue, elle n'en restait pas moins amusante. Seulement, je n'avais plus en mémoire pour le moment. ALERTE ROUGE! Je n'ai plus de blagues... Ouais bah, j'étais foutu. Mon cerveau ne répondait plus, il se rebellait. Il voulait avoir des meilleures conditions de travail, eh bien qu'il s'en invente, moi je m'en fous. Il est prisonnier de ma tête, pas libre!

- À toi maintenant. Tu dois en connaître au moins une depuis le temps non? Et puis, c'est pas grave si tu penses qu'elle est nulle, dis toujours. Ça passe le temps et ça rend ce banquet plus agréable non?  

Je me tournai vers Eryn et lui adressai un sourire angélique avant de croiser les bras. Sérieusement, pourquoi ce silence? Un chat avait avalé sa langue?  Ou peut-être même un tigre?

- Dis Eryn, tu sais pourquoi les zèbres ont peur d'entrer dans les magasins? Et puis, tu sais quelque chose à propos de la rébellion. J'en suis certain, alors pourquoi tu restes silencieuse? Le vilain gros minet est venu manger ta langue?

Je pouffai de rire à ma propre blague alors qu'elle était en soi, même pas drôle. Au moins, je m'amusais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 5:22

La salle ne cessait de se rapetisser. Ces fichus prisonniers prenaient de la place, malgré leurs corps amincis par la maladie et leurs visages émaciés par le manque de nourriture. Alesya regarda Jensen, qui semblait de moins en moins calme, et ne put s'empêcher de tenter de capter ses yeux. « Tu vas bien, Jen ? » se risqua-t-elle à demander. Les yeux de son ami étaient sombres, alors qu'habituellement ils brillaient. À noter que les siens n'étaient pas joyeux non plus, puisqu'elle voyait ces hommes et ces femmes s'empiffrer. Ils avaient vécu quelques mois, quelques semaines à ne manger qu'une petite portion de nourriture... Alors qu'elle avait passé des années ainsi. Ses poings se serrèrent lorsque son passé refit surface, et elle jeta un coup d'oeil dans la salle, remarquant Johanna et Travis, ainsi que Tyler qui était arrivé plutôt que prévu. Un peu plus loin, Logan faisait des blagues assez... Assez rigolotes, en fait, mais Alesya ne s'autorisait pas un rire. Pas un sourire. Son visage était complètement fermé à toutes ces émotions qui, habituellement, envahissait son être. Pour le moment, elle ne pouvait pas faire autre chose que penser, et la colère grimpait en flèche. Ses poings étaient tellement serrés que ses ongles traversèrent légèrement sa peau sans qu'elle ne s'en aperçoive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 10:32
Lorsqu'elle aperçut Johanna, Kiarah manqua de s'étrangler avec la nourriture. Cette... Alors, ainsi donc, mademoiselle pointait le bout de son nez. Comme c'était gentil de sa part de leur rendre visite. Vraiment. Sa présence ne faisait que renforcer son idée : tout ceci n'était qu'une manigance. Mais pourquoi ? Ils n'étaient pas suffisamment faibles, déjà ? Ils n'avaient que la peau sur les os, la maladie les terrassait un peu plus... cela ne leur suffisait pas ? Visiblement, non. Ils étaient décidés à faire de leur vie un Enfer. Elle retint de peu un soupir. A cet instant, Heaven s'assit à ses côtés. Kiarah la regarda, les sourcils froncés. Elles se connaissaient depuis un moment mais Kiarah n'avait jamais cherché à lui adresser la parole. Elle ne se sentait pas d'humeur à socialiser, mais, ce n'était pas plus mal, en ces circonstances. Il fallait qu'ils se soutiennent, impérativement. Elle se détendit et continua à manger, avec des gestes talents « Aussi bien que possible... Et toi ? ». Son regard tomba sur son autre sœur, Lena, qui mangeait à côté de Noah. Kiarah s'avérait être la seule fille de Mars ici, il n'y avait que des filles d'Arès. Dont deux se révélaient être des traîtresses. Quelle famille. Elle tourna légèrement la tête et vrilla son regard sur la générale. Elle mourrait littéralement d'envie de l'accoster, de la plaquer contre le mur en exigeant des nouvelles de Max. Cependant, ce n'était pas la bonne solution. Qui plus est, Johanna rivalisait largement avec sa propre force. Cette pensée ne la rendit que plus amère. Un jour, elles s'affronteraient. Kiarah attendait ce jour avec impatience. Elle ferma les yeux quelques secondes et reporta son attention sur celle qui se tenait à côté d'elle. « A ton avis, c'est leur jour de bonté ou il se passe quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 12:13
-Une fois. Pendant ma revendication, en arrivant au Camp Jupiter. Pendant environ...deux minutes? Et m'man m'a probablement boudé pendant la moitié de ma vie parce qu'il n'était pas là. Et vous ?
Le ton d'Atalante est froid et distant. Elle n'aime pas aborder le sujet, mais ne pas en parler n'empêchera pas Apollon de nous ignorer. Au moins ma mère ne pas "boudé" parce qu'Apollon est parti.
-Oh. Personnellement, je ne l'ai jamais vu
Je fronce les sourcils. Après la bataille du Mont Olympe, j'ai cru qu'Apollon se serait au moins montré une fois à ses enfants. Je me suis trompé. Chelsea est encore plus mal placé que moi. Des fois, je me demandais si je n'aurais pas préféré ne pas le rencontrer, ne pas le connaitre. Maintenant, je m'aperçois que non. Je l'en détesterais que d'avantage.
-Il est venu une fois. Il m'a dit de partir en quête et ma meilleure amie est morte pendant celle-ci.
J'allais ajouter que je ne l'ai pas vu depuis, quand une main se pose sur mon épaule. Je me crispe. Je déteste qu'on me touche sans que je m'y attende.
-Hey, les gars ça boom ?
Je me retourne et manque de m'étrangler. Un Partisan ? Mais qu'est-ce qu'il fout ? Je me souviens vaguement de lui, un fils d'Apollon, mon demi-frère donc. Il se fout de nous ou il compte vraiment s'incruster dans notre conversation sur notre cher papa ? Dans le doute, je lui réponds , pas la peine de se faire un ennemi ce soir.
- Très bien, juste un peu crevé ces derniers temps, mais c'est sans doute une fatigue passagère, pas de quoi s'inquiéter, vu le luxe dans lequel on vit ! Une très bonne surprise d'ailleurs le banquet, vraiment ! Moi c'est Alexei. Et toi ?
Il s'attendait à quoi sérieusement ? Le ton était moqueur, mais je n'avais pas pu m'en empêcher. Il s’incrustait comme ça dans notre conversation, pénard. J'étais quand même curieux de savoir son avis sur le sujet. Fallait juste qu'il enlève sa main, et peut-être qu'on pourrait avoir un semblant de discussion. Enfin, c'est un Partisan, fallait sans doute pas s'attendre à un exemple de politesse, surtout vu la manière dont je lui avait répondu. J'en venait même à regretter ma tirade finalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 12:59

Bon…eh bien…l’atmosphère venait de se prendre un sacré plomb dans l’aile. Pas qu’elle soit franchement festive à la base. Mais passons. J’adressais un petit sourire désolé à Chelsea et Alexei. Mais après tout, on avait un père divin qui était potentiellement le plus fertile de tous…il ne fallait pas vraiment s’attendre à des trésors de présence et d’affection envers ses enfants. C’était comme ça pour à peu près tous les dieux, en fait. On avait le papa ou la maman mortel(le), celui qui était (plus ou moins) présent, et le parent divin, dans la majorité des cas le plus absent du monde. Vive la famille. Et surtout, SURTOUT ne jamais se pencher sur l’épineuse question des cousins de parenté divines. On était bon pour la migraine du siècle.

« Désolée pour vous. Mais c’est pas comme si le voir une fois changeait beaucoup les choses… »

Mais ce fut l’intervention du Partisan qui me fit quasiment bondir sur mes pieds. J’eus presque le réflexe de passer la main dans mon dos pour y chercher un arc et des flèches qui en étaient absents mais me retint de justesse. Qu’est-ce qu’il fiche là, lui ? Il devrait pas plutôt rester avec ses potes sbires de Gaia ? En plus, Alex semblait le connaître. Je me bâillonnai mentalement pour ne pas lâcher une réponse des plus impolies et me contentait d’un sec :

« Qui es-tu ? »

Ma mère m’a bien appris à ne pas engager la conversation avec des inconnus, après tout. Et comme toutes les règles, celle-ci s'était fichée dans ma tête. Souvenirs, souvenirs… Qu’il se présente, et peut-être, PEUT-être que je lui parlerais (si on pouvait appeler prononcer deux ou trois mots parler). Dans le cas  contraire…eh bien, non. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 3060
Points d'expériences : 9553

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Pluton
Niveau: 31
Les pouvoirs: Terrakinésie, Magnétisme, Richesse facile, Contrôle mental.
Voir le profil de l'utilisateur




Tyler W. Blackstone
The Fallen Prince ♣ Chirurgien Sociopathe.
Sam 3 Mai - 14:16

Par Gaïa, je m'amusai beaucoup de cette situation. Les partisans boudaient comme des gamins et les prisonniers restaient méfiants, perdus. La nourriture dégageait une odeur délicieuse et une musique à peine rythmée donnait au banquet, une atmosphère moins lugubre. Je me rapprochai de Johanna, car pour l'instant, il n'y avait qu'elle qui m'intéressait. Je glissai un baiser sur sa tempe en l'enlaçant et je lui répondis d'une voix taquine. « Je veux tous savoir quand ça te concerne. Je n'ai pas besoin de raison particulière ! » Je m'écartai légèrement d'elle, juste pour surveiller le banquet, tout en gardant mon bras derrière son dos, la main posée sur sa taille. Sa question m'animait comme un adolescent, elle voulait jouer ? Elle n'était pas la seule. Mon regard se posa sur Lena, un regard à la fois sadique et fourbe. « Tu fais comme tu veux chérie, c'est toi la chef ! Mais personnellement, je suis de ton avis. » Je reportai mon attention sur Johanna. Cette fois-ci, je lui adressais un grand sourire, plus franc, plus jovial.

Je la lâchai quelques secondes pour me diriger vers des tonneaux de Kool-Aid, puis je retournai vers la fille d'Arès avec une carabine à la main. Pour le coup, j'étais fier de moi et cela se voyait à travers ma voix. « Tu aimes le tir aux pigeons ? Tu veux jouer ? Si on faisait un pari sur celui qui touche le plus de vermines ? » Mes yeux azur brillaient d'amusement, j'espérai qu'elle accepterait le deal.

_________________
La seule façon raisonnable de vivre en ce bas monde, c’est en dehors des règles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Mai - 14:56
Chelsea posa son regard sur Alexei, qui disait qu'il avait déjà vu Apollon, leur père, une fois. Bon sang, mais est-ce qu'elle était la seule à ne pas connaître son visage? Vraiment, c'était injuste. Ses pensées étaient peut-être égoïstes mais personne ne pouvait les entendre, alors elle pouvait se permettre de penser cela. Elle était encore libre de penser ce qu'elle voulait non? Elle opina de la tête quand Atalante dit que le voir ne changeait rien à notre vie; un point pour elle, elle avait raison. Avec dureté, Chelsea piqua sa fourchette sur quelques pâtes et les porta à sa bouche, quand deux mains se posèrent subitement sur son épaule droite Sursauta, elle se mordit la lèvre inférieure pour ne pas pousser un petit cri et se retourna d'un bon, pour se retrouver face à un brun. D'accord, il voulait quoi lui? « Hey, les gars ça boom? » Ah, d'accord. A en juger l'expression faciale d'Alexei -car il avait aussi son autre main sur l'épaule du fils d'Apollon-, ce dernier ne devait pas porter le nouvel arrivant dans son coeur, et pour cause; un partisan venait de s'incruster comme une fleur dans la conversation. « Très bien, juste un peu crevé ces derniers temps, mais c'est sans doute une fatigue passagère, pas de quoi s'inquiéter, vu le luxe dans lequel on vit ! Une très bonne surprise d'ailleurs le banquet, vraiment! Moi c'est Alexei. Et toi? » Wow, ça c'était de la réponse. Sans compter Atalante qui répliquait en demandant froidement au garçon qui il était, on avait déjà fait mieux comme accueil. Pourquoi aggraver la situation, hein? Lâchant un petit soupir, Chelsea leva son regard bleu vers celui qu'elle ne connaissait pas et lui demanda d'une petite voix, l'épaule crispée; « Hm, tu pourrais lâcher mon épaule, s'il te plaît? » Son ton était poli, et c'était même demandé avec un petit sourire, histoire que toute l'animosité se dégageant d'Alexei et d'Atalante soit un peu.. effacée par ce sourire qui se voulait poli. Quoi? Au vu de la situation, autant ne pas faire tout mon s'attirer les foudres de tous les partisans. Fallait être un peu intelligent. Et puis, elle n'aimait pas qu'on la touche comme ça d'un coup sans prévenir; il lui avait fait peur bon sang!
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I.02 Flash RP et RP commun des prisonniers: Le Grand Banquet. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
Sujets similaires
-
» I.02 Flash RP et RP commun des prisonniers: Le Grand Banquet. [Terminé]
» PREMIERE HEURE FLASH !UNE INFORMATION VANT KOK !
» Flash! Flash! Dissolution du Conseil Electoral Provisoire
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Flash! Le Président Michel Joseph Martelly en lutte contre la corruption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: Les camps :: Le Camp Grec-
Sauter vers: