Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Enfants de dieux mineurs/génésiens débutent niveau 3, 2 pouvoirs.
# De nouveaux pvs de dieux sont libres ainsi que Perséphone, Arès, Aphrodite, Eos, Apollon !
# Ne manquez pas le nouveau bestiaire et l'annexe spécial "astraïens"

WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: Les camps :: Le Camp Grec Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I.02 Flash RP et RP commun des prisonniers: Le Grand Banquet. [Terminé]

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
avatar
Nombre de messages : 3060
Points d'expériences : 9553

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Pluton
Niveau: 31
Les pouvoirs: Terrakinésie, Magnétisme, Richesse facile, Contrôle mental.
Voir le profil de l'utilisateur




Tyler W. Blackstone
The Fallen Prince ♣ Chirurgien Sociopathe.
Sam 19 Avr - 18:49
Le Flash-RP




La nuit était tombée et les ordres étaient assez simple, tous les partisans étaient de surveillance, aucun n'échappait à la règle à part les traqueurs qui étaient à l'extérieur des camps. Au pleins centre du camp grec, un buffet y était installé avec de la bonne nourriture dont l'odeur donnait l'eau à la bouche. Les prisonniers avaient été sévèrement traités après la révolte. Pendant de longues semaines, ils avaient travaillé durement pour reconstruire la Nouvelle-Rome, ils dormaient sur de la paille dans des lieux nauséabonds et mangeaient seulement du pain. Les romains et les grecs avaient tous été réunis dans le camp grec, pour profiter de ce banquet. Ils avaient maigri et la fatigue se lisait sur leur visage. Tyler s'avança vers eux et prit la parole.

- Prisonniers ! Voilà maintenant des semaines que vous mourrez de faim. Nous ne pouvons donc pas vous laissez plus longtemps dans cet état, nous vous avons donc organisé un grand banquet rien que pour vous.

Tyler leur désigna les grands plats de viande qui n'attendait qu'à être dégusté et des tonneaux de Kool-Aid.

- Mangez, buvez, amusez-vous au son de la bonne musique. Tous les partisans ici présents, vous regarderont vous régaler, puisqu'eux-mêmes sont privés de repas. Voilà leur punition pour laisser la révolte s'envenimer... Vous êtes les rois ce soir ! Ne pensez pas que nous avons une idée derrière la tête. Je ne suis pas adepte des génocides, croyez-moi. Je préfère largement que vous soyez en bonne santé pour pouvoir travailler d'avantage. Bonne soirée.

La fête débuta et Tyler se retira à la Grande Maison sur la colline.

Instruction:

Tous les prisonniers et partisans qui participeront, auront 250 PE en récompense.
Les partisans n'ont pas le droit de manger, ils se contenteront de baver devant la nourriture Rolling Eyes

Respectez le fait que les prisonniers sont affamés.
Tyler fera une apparition après votre fête.

Les prisonniers et les partisans peuvent poster, même les dieux partisans.

¤ Annonce : Un Flash Rp ~ Rp Commun pour les dieux a été lancé, voici le lien, allez y jeté un œil : - http://percy-jackson.keuf.net/t5149-flash-rp-i02-la-crise-de-l-olympe-pv-dieux-genesiens#84211


© Chieuze


_________________
La seule façon raisonnable de vivre en ce bas monde, c’est en dehors des règles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 19 Avr - 20:13
Chelsea avait suivi le mouvement avec méfiance, pourquoi réunir tous les prisonniers ici? Le teint fatigué et les joues creuses, sa peau était pâle et son regard éteint. Elle marchait d'un air désorienté, sans rien comprendre. Chelsea avait mal partout, mal au dos, aux articulations. Ses cheveux étaient en bataille et hirsutes, elle avait vraiment une sale tête comme ça. Elle avait faim, elle avait froid, elle était à bout de forces. Quand tous les prisonniers furent réunit, un partisan se mit à parler d'une voix forte: « Prisonniers ! Voilà maintenant des semaines que vous mourrez de faim. Nous ne pouvons donc pas vous laissez plus longtemps dans cet état, nous vous avons donc organisé un grand banquet rien que pour vous.» La jeune fille haussa un sourcil, toute cette gentillesse était suspecte. Depuis quand se souciaient-ils de leur bien-être et de leur santé? Méfiante, elle écouta la suite du discours; « Mangez, buvez, amusez-vous au son de la bonne musique. Tous les partisans ici présents, vous regarderont vous régaler, puisqu'eux-mêmes sont privés de repas. Voilà leur punition pour laisser la révolte s'envenimer... Vous êtes les rois ce soir ! Ne pensez pas que nous avons une idée derrière la tête. Je ne suis pas adepte des génocides, croyez-moi. Je préfère largement que vous soyez en bonne santé pour pouvoir travailler d'avantage. Bonne soirée. » Les prenaient-ils pour des animaux? En voyant certains de ses camarades se jeter sur la nourriture avec précipitation, Chelsea eut un soupir discret. Malgré son discours qui se voulait bienveillant, elle restait méfiante à l'égard de toute cette nourriture étalée devant eux; cela devait bien cacher quelque-chose, non?

Au début réticente, elle dardait des regards méfiants sur les personnes autour d'elle, puis elle se saisit d'une pomme, qu'elle porta à sa bouche d'un geste lent. Elle ne le laissa pas paraitre sur son visage, mais manger autre chose que du pain lui faisait un bien fou. Chelsea fut prise d'un léger regain d'énergie. Elle observait du coin de l’œil les quelques personnes qu'elle connaissait (surtout Cassandre, elle voulait garder un peu sa soeur à l'oeil dans toute cette agitation) puis quand elle eut terminé sa pomme, elle alla prendre un verre de jus, puis un sandwich.
Elle se sentait vraiment pitoyable, en cet instant même.



[HRP; dites moi si un truc ne va pas Urg]
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 20 Avr - 1:24
Je n'ai plus la tête à me défendre, à réfléchir, à faire quelques choses de censé, en premier lieu, je ne voulais même pas rejoindre cette petite fête organiser pour nous. Je suis beaucoup trop faible pour cela, déjà à cause de ce que j'ai pu faire pour reconstruire la Nouvelle Rome, également avec la rébellion, les torture, le manque de nourriture, de sommeil et le pire dans tout cela, c'est cette foutu maladie qui n'en finit pas. Je me sens mourir à petit feu, je sens mes pouvoirs devenir aussi faible et sans contrôle que moi, je sens mon corps se détériorer petit à petit, la peau qui devient blanche, les cernes sous les yeux, le corps mou, les déplacements faibles. J'ai réellement l'air d'un mort vivant, bien que plus vivant que mort, je pense que l'inverse ne va pas tarder à arriver.

C'est donc sans conviction que je me suis diriger vers le banquet, je me suis mis à observer le monde autour de moi, tous les prisonniers étant présent, n'ayant pas la force d'écouter ce vieux discours et j'en passe. Je me suis tout de suite assis à une table et dès que les festivités ont été lancé, je me suis à mangé, ayant une faim de loup, je buvais un peu de ce bon vin qui nous laisse déguster et j'attaquais cette viande qui sentait énormément bon. Au gout, je ne la reconnaissais pas mais elle est tout à fait délicieuse, je continuais donc à manger en espérant reprendre des forces et ne pas laisser la maladie l'emporter, en même temps je ne compte pas mourir, pas ici et pas comme ça...Je veux mourir pour la protection de mon camp, et donc sur le champ de bataille et non comme un vulgaire humain par faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 20 Avr - 2:25
Présent au camp grec, j'observais avec un peu de regret tous les partisans autour de moi mais également les nombreux prisonniers qui nous entourent. Tyler m'en avait un peu parler de ce fameux banquet mais je ne pensais pas que cela allait être aussi dur pour nous. Je l'écoutais donc attentivement, le voyant assez en colère face au partisan qui ont laissés la rébellion grandir et subvenir dans les camps, une punition je pense qu'on le mérite mais de là à nous rabaisser face à ces prisonniers, je me demande bien pourquoi il ose faire cela. En grand vainqueur, il se retire et nous devons donc assurer à ce que ce banquet ce passe convenablement, nous étions donc de surveillance et en punition nous n'avons pas le droit de participer à cette fête.

Bon, participer à une fête avec ces prisonniers, je m'en foutais un peu , c'est plutôt mes camarades autour de moi , les partisans avec qui j'aurais voulus faire ce banquet, enfin bon on a peut être ce qu'on mérite et est ce là la manière de Tyler pour nous montrer que la prochaine fois, nous devrions être plus attentif, plus réactif et violent. Enfin bref, je me positionnais donc un peu en hauteur, debout les bras croisés sur mon torse en observant les premiers prisonniers à prendre place, à sourire, à rigoler , à manger...En gros à faire comme ci nous n'existions pas, de profiter tout simplement, peut être avions nous été trop cruel avec eux et comme le dis ci bien Tyler, ils nous serviraient plus en forme que comme de vulgaire déchet qui ne peuvent plus marcher ou agir. Je haussais donc des épaules en montrant un peu que je me foutais de ce qui se passait un peu plus bas, je gardais mon air fermer en espérant croisant d'autres partisans afin au moins d'avoir une conversation décente et ne pas rester là à écouter ces prisonniers faire la fête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 20 Avr - 3:51

Une fête ? Sérieusement ? Je déglutis une salive presque sèche. J’avais soif, et faim. Mais nous y étions habitués. Ces dernières semaines avaient été encore plus difficiles à traverser qu’avant la rébellion. Cela était compréhensible, bien que toujours aussi révoltant. Obéissant aux ordres, je suivis les partisans qui nous amenaient tous les prisonniers romains du côté du camp grec. Etant guérisseuse, je passais mon temps entre ma cellule, mon vieux pain, mon eau, et ô joie, l’infirmerie. Parce que oui, il fallait soigner les partisans, combien même j’espérais qu’ils crèvent à l’issue de leurs blessures. Le chemin ne fut pas bien long, et nous ne tardâmes pas à apercevoir la foule de personnes massés autour d’un buffet gargantuesque. Mon estomac gronda à cette vue. Qu’est-ce que cela allait être encore ? Nous allions devoir les regarder manger, sans rien dire ? Tyler se tenait là, l’air tout aussi froid que d’accoutumé, et lorsque nous fumes tous présents, expliqua ce qu’il se passerait pour les prochaines heures. Surprise, fut le premier mot, intriguée fut le second. Avait-il donc empoisonné la nourriture ? Observant Lucian, assis à une table, je le rejoignis sans attendre, attrapant au passage une assiette remplie de tout, pour faire bonne mesure, et me posais à ses côtés.

« Comment tu te sens ? » Je parlais de la maladie, du virus, bien évidemment. Pas de la famine qui, se rendait déjà visible sur sa peau, et dans son regard. Lucian avait l’air épuisé, nous l’étions tous. Ce banquet était une farce, et Tyler n’était clairement pas un saint. Reportant mon attention sur le garçon, j’attendis sa réponse, avec une légère inquiétude dans les prunelles.


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 20 Avr - 13:38

Comment ça une fête ? Shay fronça les sourcils, une des rares choses qui ne faisait pas souffrir son corps ces derniers temps. Quel était le piège derrière tout cela ? Seulement, ses yeux contemplaient la nourriture, les plats, les boissons avec une folle envie de foncer dans le tas pour se servir, mais il devait y avoir quelque chose là-derrière. La fille d'Héphaïstos avait perdu tout l'éclat de vie qui la caractérisait auparavant, ses boucles ne brillaient plus comme avant, ses traits étaient tirés, ses joues creusés. En somme, elle n'était plus que l'ombre de la fille qu'elle avait pu être avant la rébellion ratée. Cette histoire devenait de plus en plus étrange. Combien de temps allaient-ils encore tenir dans ces conditions invivables comme des animaux, même plus qualifié comme des demi-dieux, juste de la vermine.

La blonde avait aidé, travaillé avec les autres prisonniers pour reconstruire la Nouvelle-Rome. Elle s'était épuisée à la tâche, du fait par la rudesse mais aussi à cause de la maladie qui la rongeait et l'affaiblissait encore plus rapidement que le travail et le manque de nourriture et de vrai repos. Même si l'inquiétude l'empêchait de foncer sur la nourriture son ventre vide lui rappela qu’elle avait besoin de force si elle ne voulait pas mourir. Craquant au bout de peu de temps, la fille d'Héphaïstos avait besoin d'énergie, suivant les prisonniers qui se hâtaient, elle attrapa de la nourriture et à boire, avant de se placer à un bout de table, observant les autres puis sa nourriture, dubitative. Au fond, s'ils voulaient survivre, ils n'avaient pas le choix, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 20 Avr - 21:55
La nouvelle de la fête organisée par les Partisans s'est rapidement rependue. J'ai d'abord cru qu'ils nous réunissaient tous, grecs et romains en un même endroit pour mieux pour contrôler. J'ai eu un gros doute quand je suis arrivé sur les lieux du « banquet ». Le manque de nourriture des dernières semaines se faisait cruellement ressentir, plus encore quand leurs odeurs me parvinrent. La maladie nous frappait tous. J'avais, pour l'instant, réussis à guérir de toutes celles qui m'avaient infectées mais la dernière était plus coriace : ma peau était d'une pâleur inquiétante et plus les jours passaient moins j'avais d'énergie. Un type a commencé un discours dans lequel il était question de punition pour les Partisans, de nourriture abondante pour nous et de bonne musique. Il nous a clairement fait comprendre que les Partisans n'auraient pas le droit de manger, mais je pense qu'aucun d'entre nous n'aurait l'idée de les narguer si c'est pour se faire tabasser le lendemain. Les visages étaient fermés, épuisés et aucune lueur de joie ne brillaient dans les yeux.

Les Partisans ne semblaient pas sur le point de nous attaquer, la possibilité que ce soit une ruse n'étant pas à écarter pour autant. Les prisonniers commençaient à manger et comme personne ne tombait à terre en se tenant la gorge et en agonisant j'ai commencé à me servir. Peut-être qu'ils avaient farci la nourriture de poison lent, mais la faim était plus forte que le reste et je commençais à manger rapidement, comme si les Partisans allaient retirer subitement le buffet. Comme promis aucun Partisan ne toucha à la nourriture. J'aperçus une tête blonde de l'autre côté de la table et m'approchais de Chelsea, sans pour autant lui adresser la parole. Les discussions étaient rares, des rires encore plus. En temps normal, l'atmosphère aurait due être détendue, mais les regards des Partisans me pesaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 21 Avr - 1:45
Victor avait été convoqué dans le camp grec. Les partisans quels qu’ils soient devait s’amuser à surveiller les prisonniers qui avaient le droit à un banquet. Rien que d’y penser ça pouvait donner l’eau à la bouche, mais le sergent connaissait Tyler et cette idée paraissait forcément être un piège. Enfin bon, il n’était pas prisonnier et il n’aurait pas à manger cette nourriture, donc il en avait que faire. Il était juste là pour surveiller le bon fonctionnement de ce banquet. Il regardait, épiait les prisonniers qui pouvaient enfin de nouveau manger. Leurs silhouettes n’étaient vraiment pas belles à voir. Lucian le fils de Neptune ce gars si fort d’habitude paraissait tellement mal en point que Victor avait pitié de son ami et s’il avait pu il l’aurait aidé. Quand soudain son attention fut accaparée par une demoiselle. Il vint alors à se rencontre et dit :

« - Tiens, tiens, mais qui voilà ne serait-ce pas la personne qui m’a attaqué en traître la dernière fois ? Je pense que nous devons avoir une explication Shay ! »


Il regardait son ancienne amie dans les yeux, attendant que celle-ci. Lui explique son geste de la dernière fois, et il essayait surtout de ne pas avoir pitié du corps de la jeune femme qui était réellement amoindrie comparer à ce qu’il connaissait d’elle avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 21 Avr - 2:00
Luke avait jeuné depuis pas mal de temps, lui qui était revenu amoindri des enfers paraissait encore plus maigre qu’avant c’est pour dire. Cependant, il se connaissait il pouvait encore éviter de manger pendant pas mal de temps ou survivre avec les rations qu’ils avaient. Le problème c’est que les partisans avaient organisé ce foutu banquet. Comment résister à autant de nourriture ? Même Luke ne le pouvait pas. Enfin Luke, il se faisait appeler Justin. Il avait pu encore dans le camp de la résistance emmener des informations, mais il n’avait pas pu trop manger sinon les partisans auraient remarqué qu’il n’avait pas maigri et il aurait grillé sa couverture. Donc, pour faire comme tout le monde il s’était privé de nourriture. Le voilà donc à ce fameux banquet sous le pseudonyme de Justin, il arborait son sweat-shirt, une tignasse rousse, des lunettes comme Harry Potter et aussi il avait maquillé sa cicatrice pour qu’on ne la voit plus. Il était devenu un demi-dieu lambda parmi les demi-dieux. Il approcha du banquet attrapa une assiette et la remplie de fruit puis, il alla se terrer dans un coin afin de manger tranquillement et solitairement comme Justin l’était toujours, au fond Luke était un peu pareil.  Un solitaire dans l’âme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 1766
Points d'expériences : 14374

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Athéna
Niveau: 20
Les pouvoirs: omnilinguie et détection des points faibles des adversaires et téléportation / évolutions : tour de Babel et bouclier physique
Voir le profil de l'utilisateur




Evanna C. Rose
dreamy reader φ chef de la 3ème brigade
Lun 21 Avr - 11:08
Depuis quand n'avait ils pas euent un vrai repas? La réponse s'imposa dans mon esprit: depuis trop longtemps. Alors ce banquet, c'était un signe de la providence. Rien que de voir les aliments, mon ventre gargouillait. Faiiiiim, j'avais faim. Et je n'étais sûrement pas la seule, vu comment certains prisonnier s'étaient jeté sur la nourriture. J'avais un minimum de fierté pour attendre quelques minutes avant de me diriger à pas lent vers le repas. Ce n'était qu'une comédie. Attendre m'était insupportable, je salivais à l'idée de manger du chocolat, de la viande, de... Rien qu'à cette énumération, mon ventre gargouilla. D'accord, j'allais manger. Comme si je pouvais m'en empêcher, j'avais tellement maigrit depuis que j'étais prisonnière. Chaque mouvement m'était insupportable. Prenant une assiette, je me dis qu'il était peut-être temps que j'applique ma bonne résolution. Quoi de mieux qu'en banquet pour aller parler aux autres. Mais à qui? Pendant que j'étais en train de remplir mon assiette de toutes nourritures qui n'allaient pas ensemble -franchement des frites et du nutella, ça craignait, mais c'était trop bon- je regardait les alentours. Personne.

Alors que je m’apprêtais à m'isoler dans un coin, je vis Chelsea. Je ne lui avait pas beaucoup parlé, et j'eu peur qu'elle ne veuille pas me voir, mais je m'étais promis de faire une chose, alors il fallait que je la fasse. C'était encore une de mes seule liberté, appliquer ce que je disais. Avec un sourire, je me dirigeai vers la blonde:

"-Hey, t'es venu sans ton oreiller cette fois?"

Question débile, mais il fallait bien commencer par quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 21 Avr - 11:32

Shay continuait de fixer les gens, les yeux dans le vague. Un peu plus loin, la jeune blonde aperçut la Romaine, Eileen et le fils de Neptune. La jeune femme se perdit vite dans cette contemplation, presque jalouse que la brune pouvait accorder de l'importance à d'autre personne qu'elle. Chassant ses idées saugrenues surement dues à l'épuisement qui se lisait sur ses traits, ses prunelles fixèrent l'autre côté. Les prisonniers se jetaient sur la nourriture et se resservaient plus que de mesure. Tous étaient affamés et fatigués. Mais qu'est-ce qui se cachait derrière ce banquet étrange. Franchement à quoi jouait Tyler ? La jeune femme avait tellement de soupçons qu'elle n'entendit pas approcher un partisan justement. Un partisan qu'elle n'aurait pas souhaiter voir en ce moment-là, encore moins dans son état.

« - Tiens, tiens, mais qui voilà ne serait-ce pas la personne qui m’a attaqué en traître la dernière fois ? Je pense que nous devons avoir une explication Shay ! »


Soupirant légèrement en reconnaissant la voix de Victor, Shay leva la tête pour croiser son regard, fière. La culpabilité qui la rongeait depuis ce jour remonta à la surface, alors qu'elle fixait une personne qu'elle n'aurait jamais souhaité trahir, bien plus qu'un simple ami. Pourtant, elle n'avait pas vraiment eu le choix. C'était le mieux pour elle et pour lui, bien que ce ne soit pas ce que devait penser le partisan de la blonde à présent.

" Victor." déclara-t-elle pour le saluer. "Je ne t'ai pas vu souvent ces derniers temps." Ajouta-t-elle, peut-être voulait-elle lui fait un reproche mais elle n'en avait pas le droit, il n'avait rien fait, lui."Tu sais très bien pourquoi je l'ai fais. Je regrette de t'avoir attaqué mais je n'avais pas le choix." Cette fois-ci, elle était plus que sincère et espérait arriver à convaincre Victor que son choix était le bon, bien qu'elle doute que ce soit aussi simple.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 22 Avr - 17:36
Je me concentrais comme je le pouvais sur la nourriture dans mon assiette, j'avais une de ces faims, autant d'habitude je pouvais rester stoïque face à cela et endurer la douleur de la faim ou réussir à la combattre, comme je le faisais pendant un bon déjà. Puis étant un fils de Neptune, il me suffisait de boire pas mal d'eau afin de récupérer de l'énergie, même si mon côté humain réclame tout de même cette nourriture dont il a besoin pour fortifier le corps. Mais le soucis étant que la maladie prend le dessus sur mon mental d'acier, et bien que j'essaye d'y rester comme je le peux, tout ce que j'aurais pu traverser assez facilement devient une torture physique et mentale à cause de cette fichu maladie. Je soupirais fortement tenant un peu de viande , je me suis mis à regarder l'assiette en pensant à plein de chose, surtout au fait qu'il n'y avait aucun remède pour cette maladie et que certains demi dieux en sont déjà mort. Cela allait peut-être être ma dernier fête avec mes camarades autant en profiter...

Je continuais donc à manger et à boire ce délicieux vin en accompagnant, afin de prendre un bon fruit frais afin de me revigorer un peu, je ne sais pas s'ils ont mis dans l'ambroisie mais ça nous aurait été utile. Puis je remarquais l'approche de Eileen, le souriant alors qu'elle vient à s'asseoir à côté de moi, toujours avec ce regard inquiet. Je me redressais afin de me tenir droit et de lui montrer par mon attitude que je me portais bien, je déteste mentir mais dire la vérité ne ferait que trop l'inquiéter et la mettre dans un mauvais état alors continuant à sourire, je la regardas dans les yeux et affirma : " Et bien, ça va, je me sens plutôt bien, un petit peu fatiguer mais c'est bien normal, nous le sommes tous je pense ! Mais sinon, oui, je me porte bien et toi alors ? " , mon visage devait être moche à voir mais je faisais tout pour le cacher ainsi que mes mains glacés, que je positionnais sur moi en les croissant afin qu'elle ne le remarque pas. Certes il y avait un peu de fierté à ne pas être faible face à la légion, aux grecs et surtout aux partisans mais pour le coup actuellement ce qui m'intéresse le plus est de n'inquiéter personne quand à mon état de santé qui se dégrade de jour en jour...
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 22 Avr - 18:27
    Victor regardait Shay dans les yeux. Il avait envie de la détester, mais sa réaction avait été plus que normale. Elle pouvait se faire tuer, mais de toute façon ça n’avait pas servie à grand-chose elle avait quand-même fini  capturer. Victor rigolait assez diaboliquement et lui dit :

    « - De toute façon, tu m’as menti ! Tu nous as menti ! A moi ton ami et aux autres qui étaient tes amis ! Tu n’es qu’une lâche ! Quand on fait quelque chose on l’assume ! Tu ne nous as même pas donné la chance de te comprendre ou de t’aider. Tu m’as trahi, moi qui t’es pris sous mon aile. Tu sais quoi Shay ! Tu me dégoutes ! »

    Sans s’en rendre compte Victor avait commencé à étinceler d’une lumière rouge et assez agressive. Il en voulait totalement à la jeune femme. Il serait quasiment prêt à la tuer sur le champ s’il n’avait pas encore une minuscule once de sympathie pour cette femme qui était dorénavant son ancienne « amie ». Il devait par contre, contrôler son pouvoir en toute circonstance sinon ça pourrait faire du grabuge sans qu'il s'en rende compte. Il regarda autour de lui et pensa à de douce pensées comme Anastasia ou bien encore Liam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 23 Avr - 20:28

La fille d'Héphaïstos affrontait le visage de son ami en tentant d'être le plus calme possible. L'épuisement l'empêchait de raisonner convenablement encore moins contrer une crise de colère de Victor. La blonde aurait préféré ne pas avoir à le revoir dans ces circonstances mais le voilà face à elle, très énervé et ce n'est qu'un petit mot face aux paroles qui sortirent de la bouche de Victor. Les mots du jeune homme heurtèrent violemment la fille d'Héphaïstos qui connaissait déjà tout cela et en était parfaitement consciente. D'ailleurs, elle n'aurait peut-être jamais du s'attacher à des partisans en sachant qu'elle allait les trahir tôt ou tard mais ce qui était fait ne pouvait être changé. Shay devait y faire face. Ses yeux sans éclats le fixaient dans les yeux, légèrement tendue et perdue face à de tels comportements.

"Oui, je t'ai menti. Oui, je t'ai trahi. Et si ça te chante, oui je suis une lâche. Mais tu sais quoi ? Tu te trompe sur une chose."
Son regard et son ton changèrent légèrement. "Je l'assume parfaitement, merci de t'en inquiéter." Refusant de baisser, les yeux, la jeune femme poursuivit. "Tu aurais fait quoi si je t'avais mise au courant, hein ? Tu aurais trahis tes amis comme tu le dis pour moi ? Certainement pas alors ne juge pas mon silence, c'était pour toi. Tu crois peut-être que c'était facile de te mentir ? Tu ne me connais peut-être pas aussi bien que tu peux le prétendre." Se retournant en fixant son assiette la jeune femme tentait de calmer les différents sentiments qui menaient une bataille dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mer 23 Avr - 21:47
    La lumière de Victor alternait dans différentes teintes elle vacillait dangereusement. Il devait se calmer, sinon il risquerait de brûler des choses. Shay, son amie cette personne qu’il avait pris sous son aile comme sa petite sœur. Elle était là devant lui, amaigrie et elle avait l’air de ne pas savoir ce qu’elle disait au final. Le fils d’Apollon, se demandait comment il aurait réagi s’il avait été au courant avant. Il pensait pouvoir affronter ça en vrai, il aurait aimé pouvoir y réfléchir avec lui. Même s’il n’aurait pas laissé Shay en tant que traîtresse il lui aurait assuré une capture plus simple, moins de blessure, il lui aurait permis de résister plus longtemps de ne pas supporter autant de torture, mais elle ne lui avait pas laissé de chance et le pire dans tout ça c’est qu’elle lui jetait quasiment la faute dessus. Le jeune Richards prit une respiration atténua la lumière et lui répondit sèchement :

    « - M’as-tu laissé le choix ? Non, tu m’as juste imposé ton choix ! Je suis ton ami, j’aurais essayé de t’aider malgré tout, c’est ce qu’un ami est censé faire ! Mais, je ne sais pas peut-être que même notre amitié était qu’un simple mensonge ! Vu que tu as l’air d’avoir menti quasiment sur tout ! »

    Le partisan redevenait furieux et la lumière se canalisa en un point au niveau de son poing. Il l’a contenait comme il pouvait sinon, il l’aurait déjà brûlé depuis longtemps.

    [HRPG : N’hésitez pas à poster les gens, il faut faire vivre ce petit rp ! Vous pouvez nous rejoindre si l’envie vous prend ! C’est la fête !
    De plus, petit rappel, le principe du flash-rp c’est de faire des rps entre 100 et 300 lignes donc, faites des petits rps]

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I.02 Flash RP et RP commun des prisonniers: Le Grand Banquet. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
Sujets similaires
-
» I.02 Flash RP et RP commun des prisonniers: Le Grand Banquet. [Terminé]
» PREMIERE HEURE FLASH !UNE INFORMATION VANT KOK !
» Flash! Flash! Dissolution du Conseil Electoral Provisoire
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Flash! Le Président Michel Joseph Martelly en lutte contre la corruption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: Les camps :: Le Camp Grec-
Sauter vers: