Tumblr we ♥ pj rpg.Level Up!talents treesQuests and missionsThe PleiadesSpécial AbilitiesDivine ShopTerritorial warThe Bestiary
A savoir
# Ce forum est en pause indéterminée.


WANTED POSTER

■ Wanted PJiens, PJiennes, la traque est lancée autant chez les pro-olympiens, que les insurgés. C'est la guerre, il n'y a plus de limite en terme d'horreurs. Voici les récompenses capture.
□ Pour les divinités supérieurs | 300 PE de base - 500 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne Ouranos, Zeus, Poséidon et Hadès)
□ Pour les divinités | 300 PE de base - 450 PE pour la fuite ou la capture définitive. (concerne olympiens, astraïens, dieux mineurs, astraïens)
□ Pour les chefs de camp | 300 PE de base - 300 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ chefs de brigade | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les êtres surnaturels | 250 PE de base - 250 PE pour la fuite ou la capture définitive.
□ Les soldats insurgés, grecs et romains | 200 PE de base - 200 PE pour la fuite ou la capture définitive.
● Nota Bene ●
○ Les parques ont mis fin à l'ascension de Chaos en le renvoyant dans le néant ○ Zeus est de retour sur l'Olympe ○ Ouranos fait appel aux "anciens déchus" d'autres astraiens pour mener la guerre contre les olympiens ○ La "Grande Guerre" est lancée ○
○ Relancement du Wanted; Zeus et Ouranos lance la traque de leurs ennemis ○ Les grecs et les romains sont en désaccord pour la guerre des territoires ○ Les deux camps (grec et romain) sont également en compétition, pour la récompense honorifique ○
Percy Jackson RPG
« Out in the city, in the cold world outside, i don't want pity, just a safe place to hide. »

 :: Présentations :: Terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sly, fils du désert.

avatar
Nombre de messages : 474
Localisation : Au pré d'Asphodèle...
Points d'expériences : 3903

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Demeter
Niveau: 16
Les pouvoirs: Sablokinésie et bouclier de sable autonome et restructuration en sable (pouvoir de soin).
Voir le profil de l'utilisateur




Sly A. Earlington
Percy Jackson Ҩ Member
Sam 21 Déc - 0:10
✓ Sly A. Earlington


son caratère

Calme, imperturbable, perspicace, inexpressif, immoral, combattant, sarcastique, solitaire, persévérant, attentif, froid, désintéresse, réservé, sombre, vengeur, audacieux, vif, observateur, impassible, possessif, silencieux, tenace, rapide, agile, prudent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
en bref


⊱ AGE : 19 ans ⊱ DATE & LIEU DE NAISSANCE : Vallée de la mort, Californie. Le 25 Juillet 1994. ⊱ ORIGINE & NATIONALITÉ : Américain ⊱ STATUT SOCIAL : célibataire ⊱ ORIENTATION SEXUELLE : hétéro⊱ GROUPE : Demi-dieu grec, prisonnier.

⊱ ÉLÉMENT : terre⊱ PARENT DIVIN : Déméter⊱ POUVOIRS : Sablokinésie, bouclier de sable autonome. ⊱ ARMES/OBJETS MAGIQUES :Deux armes de pugilat à  grandes lames en bronze céleste, nommé les "Griffes d'Agonies". Un arc en chêne gravée avec des signes grecs et il a les embouts en bronze célèste. Une gourde de sable.⊱ ANNÉES PASSÉES DANS VOTRE CAMP : 3 ans chez les grecs.

fiche (c) oceanlounge.







son histoire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1. Fils de la terre.

Dans ce monde, il y a des gens honnêtes, qui se préoccupent des autres et les escrocs... Le père de Sly rentre dans cette deuxième catégorie, il n'était qu'un serpent attiré par l’appât du gain. Deux ans avant la naissance du jeune garçon, John Earlington emprunta énormément d'argents à une mafia importante de la Californie. Son obsession pour l'argent le plongea dans des ennuies mortels. Il fuit Los Angelès pour errer près de Sacramento, mais le jeune escroc fut rapidement interpellé par les hommes des main du parrain Calderoni. Son sort était scellé, car personne ne survivait aux supplices de la Mafia Zucchero. Il fut traîné de force au alentour de Fresno, dans ce désert aride et hostile pour être enterré vivant. Son acharnement fut inutile... Placé entre quatre planche, l'escroc suffoquait en silence six pieds sous terre. Il avait gratter le bois avec ses ongles, personne ne pouvait l'entendre ou l'aider. Au bout de plusieurs heures, John perdit espoir, se laissant aller dans la mort. Soudain, la lumière l'aveugla et l'air emplit ses poumons. Non, son heure n'était pas encore arrivé ou peut-être es-ce le paradis ? Face à lui, il pouvait admirer une jolie créature, un ange. Pourtant, le désert était toujours présent autour de lui, il était vivant. La jeune femme le souriait, fière d'avoir sauvée un homme, mais sûrement pas le meilleur...

Après cette épisode, ils se rapprochèrent formant un couple presque indestructible, jusqu'au jour où elle tomba enceinte. John connaissait toute la vérité à propos de cette merveilleuse déesse. Elle portait le nom de Déméter, la déesse de la terre. Il pouvait en douter, la prendre pour une folle, mais elle sut trouver les mots justes et ses pouvoirs étaient authentiques. En Novembre 1993, John se retrouvait seul sans la femme qu'il considérait toujours comme sa sauveuse, celle qui l'avait placé sur le droit chemin. Le 25 juillet 1994, un couffin fut déposé devant sa porte. L'homme fut bien à deux doigts d'écraser ce pauvre petit s'il n'avait pas baisser les yeux en sortant de chez lui. Le couffin dévoilait un petit garçon qui dormait à point fermé. John repéra également une lettre dont les mots lui brisaient le cœur. La femme qu'il aimait ne reviendra jamais, mais il avait le devoir d'élever son fils en sa mémoire. Pourtant, il n'avait jamais désiré avoir des enfants et surtout pas celui qui avait gâché son couple. John refusait d'éprouver de l'affection, mais il ne le rejeta pas...

2. L'enfant dieu.

Les premières années de sa vie furent assez calme. Sly grandit dans un appartement modeste de Fresno, avec son père. Jusqu'à l'âge de deux ans, ce fut surtout la voisine qui prit soin de lui quand son père disparaissait dans la nature. Par la suite, l'enfant fit sa première révélation. Alors qui se trouvait dans le salon avec ce père qui n'osait le toucher ou le regarder, Sly dévoila son pouvoir. Sur l'étagère, une boule de sable durcit lui faisait de l’œil, il la voulait à tout prix. À deux ans, il arrivait à peine à se mettre sur la pointe des pieds, il était bien trop petit pour l'atteindre. Cette décoration était constitué de sables différents qui la rendaient magnifique. Le sable rouge, noir et blanc formait des motifs qui attirait l'enfant. Sous les yeux de John, la balle de sable se soulevait dans les airs comme par magie et se posa doucement dans les mains de Sly. L'homme écarquilla les yeux, impressionné. Le petit était bien le fils de Déméter, sans aucun doute.

John avait une idée lumineuse, une révélation qui allait lui fournir énormément d'argents. Quelques jours après, il emmena son fils dans le désert afin de commencer une nouvelle vie. Plusieurs mois plus tard, une nouvelle secte vit le jour, la secte Minarii. Plusieurs adeptes se pressaient dans le désert de la Vallée de la Mort, plus précisément appelé au États-Unis, Death Valley. Ce lieu possédait un paysage couvert de dune de sables, la température allait jusqu'à 45 °C. Au cœur, se trouvait des habitations de bois nichées entre deux grandes montagnes sables. Les adeptes y vivaient eux soumis à une doctrine strictes. John avait fait de son enfant, le pilier de sa nouvelle religion. L'enfant dieu du désert vivait dans la maison principale, il ne sortait que les cérémonies importantes afin de prouver son pouvoir aux adeptes. Personne n'avait le droit de le toucher, même pas les personnes les plus proches de lui. En dehors des fêtes, il recevait des offrandes, comme de la nourriture ou des objets. Sly était extrêmement gâté par son père, celui-ci lui offrait toute sorte de cadeaux comme des jouets et des peluches pour l'occuper. Le fils de Déméter devait être obligatoirement vêtu de blanc pour la pureté divine. Il était interdit de regarder l'enfant dans les yeux, de lui parler sans l'autorisation de John, de l'emmener hors de la grande maison. Les règles étaient nombreuses afin de préserver la divinité de l'enfant. Son père répétait sans cesse qu'il était interdit de prendre l'enfant dans les bras, de le prendre dans la main ou même de lui porter tout signe d'affection. Cette religion était fondée sur la sacralité de l'enfant divin et pour que cela soit respecté, Sly était constamment surveillé par des gardes religieux.

Plongé dans une solitude constante, le garçon ne parlait pas, il se contentait d'observer et d'écouter les prières des fidèles. Ses journées n'étaient pas très compliqués. Le matin, il était guidé jusqu'à la grand chapelle afin de prendre sa place sur le trône qui était constitué d'un large fauteuil de couleur blanc nacré. Sa hauteur placé l'enfant au dessus de tout, car il était la pièce maîtresse de toutes ces cérémonies. Sly se contentait de faire acte de présence, affublé d'une tunique blanche et de collier de coquillages californiens. Le reste de ses journées se composaient d'activités pédagogiques dans la grande maison. De trois à cinq ans, Sly était contraint d'apprendre les rudiments enseignés à tout enfants sacrés. La lecture et les maths étaient essentielles, mais également l'étiquette, le gestuel. Néanmoins, l'enfant n'était pas réceptif, refusant de s'ouvrir à son précepteur. Vers l'âge de sept ans, il refusait toujours de parler, même si quelques mots lui échappaient en privé face à son père. Sly avait un mal fou à rester en place, il était hyperactif et cela n'allait pas avec sa nature d'enfant divin. John devenait de plus en plus dur avec son fils, mettant tout en œuvre pour briser son hyperactivité. Son père finit par le droguer de médicaments, rendant l'enfant dépendant et maladif. Ses cheveux blonds lumineux et sa peau blanche presque transparente lui donnait un air irréel, fragile, angélique. Néanmoins, personne ne se souciait vraiment de son bien-être. Sly ne se plaignait jamais, il pensait que sa condition était normal, qu'il représentait la providence sur terre.

3. Un crime impardonnable.

Sly vouait une véritable admiration envers son père, il était pour lui, le prototype même de l'homme bon, honnête, loyal... En clair, il adorait son père plus que tout. Cette solitude qui le rongeait toujours de plus en plus chaque années, était apaisé par la présence de John quand il lui rendit visite. À 10 ans, l'enfant arrivait à débiter quelques phrases et cela pouvait évoluer en une véritable conversation avec son paternel. Ces discutions n'étaient pas extraordinaires, John ne faisait qu'informer son fils sur les futurs présentations, parfois sur un ton légèrement menaçant. L'image était terriblement important pour son père, surtout quand il recrute de nouveaux fidèles. Ceux-ci débarquaient dans la vallée pour voir les exploits de l'enfant dieu. Sly avait fait des progrès avec sa sablokinésie, car maintenant, il pouvait soulever un nuage de sable qui se déplace à son gré... Seulement, une telle prouesse le vidait de toute énergie. Au fil du temps, la secte s'enrichit et s'agrandit. Les présentations devenaient de plus en plus nombreuses, mais l'adolescent que devenait Sly, restait toujours aussi seul. Il devenait également curieux et évasif. Le contact des gens entre eux l'étonnait, il ne comprenait pas pourquoi lui, on ne pouvait pas le toucher, lui fait un câlin comme pour tout les enfants qui vivaient ici, dans le désert. En même temps, le contact l'effrayait, il avait peur de la douleur que cela risquait de lui procurer. Il aimait observait les dunes de sable par sa fenêtre, mais toute cette naïveté et air angélique était extrêmement trompeur, car les ténèbres habitaient son cœur.

Sly ne savait pas faire la différence entre le bien et le mal, il cachait souvent sa douleur derrière une carapace qui le rendrait stoïque et impassible. Il ignorait la douleur physique, mais il craignait constamment d'être blessé, car son enseignement lui avait révélé que le contact pouvait lui être fatal. Sly avait grandit dans un monde de mensonge qu'il finit par découvrir à l'age de 15 ans. Un soir, il franchit toutes les limites en sortant de la grande maison pour rejoindre son père dans la maison secondaire. Celui-ci travaillait à son bureau, mais il cessa toute activité en s’apercevant avec horreur, la présence de son fils. Sly était un garçon intelligent qui cherchait simplement des réponses à ses questions, mais la fureur de John l'avait désarçonné. C'était donc ça... Le garçon posa ses yeux sur le coffre-fort ouvert et blindé de billets de banque. Tout cet argent allait-être placé dans une valise, John faisait ses bagages. Le fils de Déméter avait compris rapidement que son propre père l'abandonnait, qu'il avait escroqué tout ces gens pour ensuite filer en douce... Mais pourquoi maintenant ? La rage, la déception, la douleur rendait le garçon totalement incontrôlable. John se contentait de hurler qu'il n'avait besoin d'un fils aussi inutile et encombrant. Il se retourna pour finir de ranger l'argent quand son fils attrapa le coup-papier et le lui planta dans l'artère carotide. L'homme s'écroula au sol et Sly le regarda se vider de son sang sur la moquette. Il n'avait jamais vu autant de liquide rouge de toute sa vie, son père le fixait, impuissant et sombra dans la mort. Après avoir compris son acte, le garçon devint totalement fou, ne contrôlant plus son propre pouvoir. Le sable l'appelait et il appelait le sable. Sa détresse ne rendait sourd au bruit de l'extérieur, les cris devenaient de plus en plus fort et des coups de feu retentissaient...

Tout s'éclairait désormais. John voulait prendre la fuite avec l'argent des adeptes, car le FBI avait débarqué dans la vallée. Une brigade spéciale se chargeait de démanteler les sectes comme celle-ci et ce soir, elle était bien présente pour arrêter les responsables. Quelques adeptes avaient ripostés avec leurs armes et le FBI leur avait répondu. Sly n'était pas conscient de tout ce désastre, mais quand sa folie l'emporta, l'adolescent se retrouva nez à nez avec deux agents. Il avait encore le sang de son père sur les mains quand l'un des agents braqua son arme sur lui. Sly se concentra de toute ses forces, son énergie était décuplé grâce à ses émotions fortes. Le sable se mouvait autour des maisons de bois et soudain, son pouvoir provoqua une avalanche de sable venant des deux grandes montagnes. Le squelette des maisons explosèrent sous le choc et tout être-vivants furent enseveli sous plusieurs tonnes de sables, piégés à jamais. Sly réussit à s'extirper sans trop de difficulté grâce à sa maîtrise, puis il erra jusqu'à la ville la plus proche, Pahrump au Nevada.

4. Sly, le demi-dieu solitaire.

Son éducation n'avait l'avait pas préparé à une telle vie. L'extérieur était devenu très dangereux pour lui, car il avait toujours été protégé de la galère. Cela faisait trois mois qu'il cherchait un foyer, quand un garçon du genre pot de colle se proclamait être son ami. Un jour, Sly tomba dans une situation incompréhensible... Une créature ressemblante à une furie comme on les voit dans les livres, s'attaqua à lui. Ce jour-là, il avait décidé de quitter la petite ville de Pahrump pour se rendre à Las Vegas. En arrivant à la gare des bus, cette saleté de bestiole le coinça avant même de pouvoir prendre son billet. Le pot de colle avait décidé de le suivre en douce et l'avait défendu dans ce moment critique. Sly, quant à lui, s'était armé d'une barre en fer afin d'achevé la créature, mais celle-ci n'avait aucun effet... Tandis que le fils de Déméter esquiva les attaques, le pot de colle acheva la furie d'une coup de lame. Celle-ci fut réduite en poussière d'or. Finalement le voyage vers la ville des casinos avait bien eu lieu en compagnie de l'autre garçon. Celui-ci avoua qu'il était un satyre, il dévoila également ses sabots et ses petites cornes qui dépassait de sa chevelure pour appuyer ses dires. Par chance, il portait au moins une casquette...

Sly eut le droit à son briefing sur la mythologie pendant le trajet. Il fut tout de même sceptique, mais il ne pouvait pas douter totalement après avoir vu un mec à corne et une furie sanguinaire. Son voyage se poursuivit une fois arrivé à Las Vegas, son « ami » tenait à le ramener dans une colonie le plus vite possible. Le fils de Déméter accepta sous plusieurs conditions... D'abord, il devait avoir de quoi se nourrir là-bas et tout le confort possible, car la rue ne le sied pas. La furie ne fut pas le seul monstre sur son chemin, il s’aperçut au fil de son voyage que le pot de colle n'avait pas tord sur la mythologie toujours d'actualité. Sly avait ouvert les yeux et ce monde qu'il croyait connaître, cachait plus de mystère. Arrivé Houston, il prit le train pour New-York et sur la route, il pouvait admirer le paysage. Tout d'abord, il avait aperçut une colonie de centaures qui cavalait dans les plaines, puis quelques oiseaux de Stymphale près d'un lac. En arrivant à destination, il quitta la ville de New-York à pied pour arriver près de la colonie. Cela lui avait deux jours, heureusement qu'aucune créature ne pointait le bout de son nez et cela arrangeait l'adolescent qui commençait à saturer. Sly n'avait rien d'un sportif... Pendant toute son enfance, il avait l'obligation de rester à sa place, sans jamais pouvoir s'amuser à l’extérieur comme tout les gosses, le sport était également proscrit par la suite. L'enfant dieu ne devait jamais être blessé.

Une fois intégré au camp, Sly refusait d'être impuissant face aux autres, même s'il restait solitaire et réservé. Il n'aimait guère se mélangeait aux autres qu'il jugeait banal, il préférait s’entraîner seul. Son pouvoir se développait de plus en plus, mais ce n'était pas suffisant, le demi-dieu en voulait toujours d'avantage. Dans l'armurerie, il trouva une épée plutôt légère qui serait idéal pour la technique qu'il cherchait à mettre au point. À 15 ans, il était assez grand, mais il n'avait pas la carrure d'un enfant d'Arès alors misait plus sur l'agilité et la rapidité. Les années passèrent et l'enfant peu bavard et solitaire qu'il était finit par faire quelques connaissances. Il s'associa à un autre demi-dieu pour l’entraînement aux armes afin de devenir un guerrier furtif. Il s’entraînait tout les jours pour être le plus rapide et le plus agile, car il n'ignorait pas que dans un combat, il serait très mal si il prenait les coups. Pour lui, le but de cet entraînement était d'éviter tout les attaques les plus lourdes et les plus dangereuses afin de porter des coups rapides. Ce camp lui apportait plus de liberté, même s'il ne se sentait pas vraiment à sa place. Deux ans après, il s'entraînait toujours autant pour oublier son passé, pour oublier le meurtre de son père. La culpabilité le rongeait constamment et il savait qu'il ne serait jamais totalement accepté à la colonie. Sly était trop différent d'eux, il était une bête de foire qu'on regardait de loin. Les autres s'attachaient qu'aux personnes qui leur ressemble, ils éprouveraient de la pitié pour une garçon qui a reçu une enfance misérable, mais celui-ci restait un monstre à leur yeux.

Sly n'était plus rien, il n'avait plus aucun but dans la vie. Le monde tournait à une vitesse phénoménale autour de lui sans qu'il puisse faire un geste. Il aimait les entraînements d'armes,  il adorait s'exercer avec le sable, mais il préférait surtout observer et écouter les autres. Il aimait s'asseoir sur une rocher et regarder le camp qui s'activait. Sly créait lui-même une sorte de barrière entre eux et lui, pour se protéger de façon émotionnelle et physique. Il refusait toujours qu'on le touche par crainte, ce qui le rendait très prudent et aiguisait ses réflexes. Il n’acceptait pas les amis ou toutes formes d'affections. L'arrivée des partisans fut comme une révélation, il avait désormais un but, devenir l'un des plus forts pour prouver que même les faibles peuvent devenir très puissant. Même s'il était désormais prisonnier à la colonie, Sly appartenait à la même trempe que les envahisseurs. Il se sentait attirer par une force obscure et il se laissait emporter sans résistance. Le fils de Déméter avait rejeté sa mère Déméter qui l'avait reconnu il y a peine un an... Il la tenait responsable pour tant de choses, mais ce jour-là, Sly avait trouver une autre mère, la Terre. Il avait perdu à jamais l'admiration qu'il ressentait pour son père... Aujourd'hui, il la reportait sur Gaïa. Le sable n'était que l'enfant qui jaillit de la Terre, sa mère. Sly avait trouver un but à sa vie, il avait trouvé sa famille.



ses pouvoirs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sablokinésie: Il possède l'habilité de manipuler le sable, le déplaçant typiquement dans l'air pour servir divers buts. Si le sable manque en abondance, il peut broyer les minéraux de la terre dans le sol pour créer plus de sable. Il peut capturer, immobiliser et potentiellement d'étouffer un adversaire avec son sable. Il peut modeler le sable et le rendre très dur comme du métal. Il peut aussi détecter quand quelqu'un entre en contact avec son sable, même de très loin. Il est capable de manipuler le sable même si il est imbibé d'eau.

Bouclier de sable autonome: C'est un pouvoir passif qui s'active automatiquement. Le sable le protège des dégâts, il peut prendre la forme d'un bouclier de sable dur comme du roc ou simplement se mettre en travers d'un coup. Néanmoins, avant le niveau 5, le sable est beaucoup trop lent ou ne réagit pas. Après le niveau 5, le sable sera plus efficace. A partir du niveau 10, il prendra la forme d'une armure de sable impénétrable (sauf contre la super force).




derrière l'écran

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]⊱ PRÉNOM : Eli ⊱ PSEUDO : écrire ici ⊱ AGE : Ahah. ⊱ CÉLÉBRITÉ : Hayden Cristensen⊱ CODE DU RÈGLEMENT : Velum ténébris ⊱ QUE PENSES-TU DU FORUM ? écrire ici ⊱ OU AS-TU CONNU PJRPG ? écrire ici ⊱ BESOIN D'UN PARRAIN OU D'UNE MARRAINE ? non ⊱ FRÉQUENCE DE CONNEXION : Souvent (a) ⊱ INVENTE OU SCÉNARIO ? Inventé ⊱ DERNIER MOT : écrire ici

Code:
[b]Cody Christian[/b] › Sly A. Earlington



(changez que le statut)
✓ Statut de la présentation : en cours
✓ Suivie par : Cassy


_________________
    Loneliness
    NOUS DEVONS PASSER PAR LA DOULEUR POUR ESPÉRER L'INDÉPENDANCE. COMBIEN DE FOIS VAIS-JE ÊTRE BLESSE POUR NE PLUS RESSENTIR LA DOULEUR ? L'ÉCOULEMENT DU SANG ME RAPPELLE QUE JE SUIS EN VIE.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 549
Localisation : Camps Jupiter ou en mission.
Points d'expériences : 447

Ma petite quête sur moi
Dieu/Déesse: Apollon
Niveau: 10
Les pouvoirs: Enjôlement par la musique / Luminescence
Voir le profil de l'utilisateur




Alicia Sunnart
Percy Jackson Ҩ Member
Sam 21 Déc - 18:41
mdr salue a toi sly et bon courage pour ta fiche.

En effet, en lisant ta fiche, le nom de Gaara est le premier qui m'est venu à l'esprit ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 21 Déc - 19:39
bienvenue Sly et bon courage pour ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 23 Déc - 23:27
Je plussoie tous les autres, j'ai moi aussi immédiatement pensé à Gaara, c'est fou!!   (mais c'est positif!! xD)

OH MON DIEU Hayden!!!     Choix d'avatar et de pouvoirs mortel, j'ai hâte de lire ta fiche complète!!! o/

Et donc rebienvenue sur le forum!!!   ella 
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 29 Déc - 1:09
re bienvenue!!

je te veux!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 30 Déc - 22:53
C'est bon pour moi, tu es validé !!
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sly, fils du désert.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Raiden, Le fils du désert.
» tuto haradrim, opération désert
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Le fils de Michel François a été assasiné
» Un balais pour mon fils ! [matin] [Pv Martin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: Présentations :: Terminées-
Sauter vers: